Marion Maréchal adhère au parti Reconquête et devient la vice-présidente exécutive du mouvement

Vu sur TVL

L’ancienne députée du Vaucluse et désormais soutien d’Eric Zemmour, vient d’annoncer sur son compte Twitter son adhésion au parti Reconquête et également sa nomination en tant que vice-présidente exécutive. 

La vice-présidente de Reconquête développe son choix ainsi : « Je souhaite dorénavant mettre toute mon énergie dans la construction et le développement de ce jeune mouvement national plein d’avenir. »

L’Allemagne dit non à l’embargo sur le gaz : « Ce serait un but contre son camp »

Bruno Le Maire, a décidemment l’intention de saborder l’économie française. Sous le prétexte de venir en aide à l’Ukraine, malheureusement pour elle et son avenir gouvernée par le corrompu Zelensky, l’économe de France qui s’y connait en économie autant qu’un enfant de 5 ans, veut imposer un embargo européen sur le pétrole russe. Oubliant que Poutine a déclaré que des sanctions européennes sur le pétrole seraient immédiatement suivies d’un arrêt des livraisons du gaz russe, ce qui provoquerait une récession équivalente à celle de l’après deuxième guerre mondiale, il espère convaincre « dans les semaines qui viennent » les pays européens encore réticents. Lire la suite

1003 : Un modèle de roi chrétien

Marié à Constance d’Arles, qui assure la gestion des deniers publics, Robert II fait contre mauvaise fortune bon coeur. Bravant les terreurs de l’an Mil, guerroyant contre des féodaux souvent sans foi ni loi, il en impose à plus d’un par son sens de la dignité royale, par sa justice et sa loyauté.

Cette année-là, la neuvième de son règne effectif, Robert II, trente et un ans, ayant non sans déchirements surmonté les tumultes de son coeur trop tendre, venait de contracter un mariage parfaitement légitime mais, nous l’avons laissé entendre, la jolie fille de Guillaume Taillefer comte de Provence, Constance d’Arles, dix-sept ans, allait être le purgatoire de son mari. Lire la suite

Redditions en masse à Marioupol. Le sacrifice suprême voulu par Zelenski et ses sponsors n’aura pas lieu

18 avril 2022  Avic

Zelenski avait ordonné à tous les combattants bloqués dans Marioupol de se battre jusqu’à la mort. 

Non pas pour des raisons militaires ou diplomatiques, mais seulement pour prolonger le plus possible la guerre dans son pays dans le but d’éreinter l’armée russe, comme le lui ont ordonné ses maitres anglo-américains. 

Zelenski sera-t-il jugé un jour pour avoir ordonné d’abattre tous ceux qui voulaient se rendre ? Après la guerre, il faudra que ce soient les Russes qui s’en chargent car, en Occident, il en serait plutôt félicité.

Lire la suite

Abel Bonnard ou l’exemple de la cohérence 2/3

[Ci-contre : couverture de la première édition de 1936. Abel Bonnard analyse la lâcheté des modérés, autre nom des conservateurs, paralysés par leurs adversaires parce qu’ils ignorent que “le premier réalisme, en politique, est de connaître les démons qui se sont cachés dans les mots” et dont la faiblesse “vient beaucoup de ce qu’ils n’ont pas la moindre doctrine”. Égoïstes troublés et opportunistes, les modérés sont incapables de défendre la société]

La poésie de l’ordre

Bonnard, de toute évidence, ne partageait pas les vues anti-orientales de l’école maurrassienne, toujours prête à ne déceler que du “panthéisme” en dehors du catholicisme romain ou, au mieux, des formes de la “mystique naturelle” annonçant la Révélation chrétienne. Lire la suite

Le président du Rassemblement National s’exprime sur la priorité nationale : « On ne veut plus que la France soit un guichet social où vous puissiez arriver et bénéficier immédiatement de prestations sociales »

Vu sur TVL

Jordan Bardella veut en finir avec la « France guichet social ». 

Invité mardi 19 avril des « Matins présidentiels » de franceinfo, le président du Rassemblement national a détaillé plusieurs propositions du programme de sa candidate pour que la France ne soit plus « un guichet social » où l’on peut « bénéficier immédiatement de prestations sociales ». Marine le Pen souhaite « réserver les aides sociales aux familles françaises […] ; ajouter dans la Constitution la priorité nationale […] et supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française

Des émeutes ethniques et religieuses embrasent la Suède

image-d-ios-1-1-845x475-1

Douze policiers blessés, des dizaines de voitures incendiées, des camions de pompiers caillassés et un défoulement de violence stupéfiant, comme le rapportent Courrier international ou TF1 Info, secouent la Suède depuis la semaine dernière. La cause ? Des « contre-manifestants » musulmans d’origine immigrée, selon le Dagens Nyheter, quotidien le plus diffusé en Suède, s’opposent à la campagne politique mise en place par le groupe d’extrême droite Stram Kurs (« Ligne dure »), dirigé par le militant dano-suédois Rasmus Paludan. Lire la suite

Elon Musk, Twitter et la liberté d’expression au XXIe siècle, par Clément Martin

Elon Musk

Elon Musk, le milliardaire américain d’origine sud-africaine, président de l’entreprise aérospatiale SpaceX et directeur-général de Tesla, vient d’entrer au capital de Twitter (9 % des parts) et d’en devenir le premier actionnaire. Sa volonté affichée de réformer la plateforme[1] et d’y faire respecter la liberté d’expression est l’occasion de réfléchir sur l’avenir de la protection de l’expression politique.

La liberté d’expression : comparaison des 2 côtés de l’Atlantique

Les États-Unis constituent un cas intéressant à étudier pour comprendre en profondeur le combat autour de la liberté d’expression. Le premier amendement de la Constitution garantit aux citoyens américains que sous aucun prétexte le gouvernement ne saurait mettre en place des lois restreignant l’expression publique, quelle qu’elle soit. Autrement dit, il n’existe aucune loi antiraciste (type loi Pléven) ou mémorielle (comme la loi Taubira). On pourrait donc considérer que la liberté d’expression est totale chez l’Oncle Sam. Or, s’il est certain que la situation est bien meilleure qu’en France, elle n’est sûrement pas parfaite.

Lire la suite