Ne pas laisser passer l’heure de comptes !

Incohérence : c’est le mot qui vient en observant les « élites » faire feu sur Vladimir Poutine. Pour punir l’agresseur de l’Ukraine, les voici disposées à sacrifier, par des embargos, les populations africaines les plus vulnérables. L’Union européenne est prête à pâtir des effets de ses sanctions. Quant à Emmanuel Macron, il prend le risque d’aggraver la crise économique et sociale et de relancer la colère française : à huit jours du premier tour de la présidentielle, le chef de l’État saborde son rôle fétiche de « président protecteur », en cautionnant la politique de la sanction-boomerang. Lire la suite

ATTENTION, UN RÉCIDIVISTE EST EN TRAIN DE CHAPARDER L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE ! (IV)

macronlecreux-768x342-1

” La France n’a sans doute jamais été aussi peu respectée dans le monde qu’à la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron, lequel ne semble avoir rien épargné pour en arriver là”. C’est par cette phrase que commence le chapitre consacré à la politique étrangère de l’excellent livre de Roland Hureaux, “L’homme qui n’aimait pas la France”, l’un de ces réquisitoires qui signent le bilan désastreux du quinquennat qui s’achève. Bien sûr, il est arrivé dans l’histoire que la France ait connu au lendemain d’une guerre perdue des abaissements plus sévères encore. Lire la suite

Clermont-Ferrand : mécontent de ne pas recevoir assez de soutien, un Guinéen “en situation irrégulière” débarque dans les locaux de l’aide sociale à l’enfance et menace le personnel

Des menaces à l’encontre de l’aide sociale à l’enfance

Clermont-Ferrand – Estimant ne pas recevoir le soutien dont il aurait, selon lui, besoin, un Guinéen de 20 ans, en situation irrégulière sur le territoire français, a proféré de lourdes menaces à l’encontre du personnel de l’aide sociale à l’enfance, dans les locaux de la place Michel-de-l’Hospital, le 30 mars. Placé samedi en garde à vue, il a été déféré, hier, devant le parquet clermontois et doit être jugé cet après-midi en comparution immédiate.

La Montagne

https://www.fdesouche.com/2022/04/04/clermont-ferrand-63-mecontent-de-ne-pas-recevoir-assez-de-soutien-un-guineen-en-situation-irreguliere-debarque-dans-les-locaux-de-laide-sociale-a-lenfance-et-menace-le-personnel/

Naissance d’une nation : Clovis et les principes fondateurs de l’identité française, d’Hilaire de Crémiers…..(Deuxième partie). 3/4 

Et Christine de Pisan ? Elle parlait de la France pareillement ! Et voilà comment elle en vint à écrire son “Dittié en l’honneur de la Pucelle” ! Comme Alain Chartier écrivit lui aussi sa “Lettre sur Jeanne”. Comme également cet homme extraordinaire que fut Jean Le Charlier, dit Gerson, qui fit ses études à l’abbaye Saint-Remi de Reims et qui fut procureur de la nation France à l’université de Paris avant d’en devenir le chancelier, théologien et philosophe immense, français de cœur et de raison, fuyant Paris sous domination bourguignonne et anglaise, s’interrogeait sur le destin de la France. Lire la suite

La provocation à Bucha a commencé un dimanche pour une bonne raison.

 donbassinsider

 @MedvedevVesti poursuit sur le thème du jour, après qu’il ait expliqué plus tôt dans la journée que la ville de Bucha n’avait pas été choisie au hasard par les occidentalo-kiéviens, et qu’il voyait venir la création d’un tribunal international contre la Russie :« Bucha = Butch = Butchery = Boucher = Boucherie [comme Andreï l’avait pressenti]. Cela a traversé les médias occidentaux. 

Le Sunday Times écrit que c’est le nouveau Srebrenica et que le monde devrait mettre en place un tribunal comme celui pour l’ex-Yougoslavie.
Et vous savez quoi ? Je suis sûr qu’ils créeront un tribunal. Oui, la Russie n’est pas la Yougoslavie. Mais il y aura un tribunal parce que les enjeux sont très importants. Ils nous briseront jusqu’au bout.
L’Occident travaille très collectivement. La provocation à Bucha a commencé un dimanche pour une bonne raison. Tous les articles sur le « massacre de Bucha » ont déjà été écrits, les journaux ont été soumis à l’impression, et le lundi matin, une vague de propagande mensongère sur les meurtriers russes sera diffusée aux masses à travers l’Europe. Avec toutes les conséquences. C’est-à-dire que tout est synchronisé.
Bien sûr, personne n’écoutera les arguments selon lesquels les meurtres ont été commis par les milices bandéristes. » Lire la suite

Percée de l’extrême droite en France : « Je n’ai pas réussi à l’endiguer » reconnaît Emmanuel Macron

Vu sur TVL

Emmanuel Macron admet avoir été incapable d’endiguer la montée de l’ « extrême droite ». 

Lundi 4 avril, invité sur l’antenne de France Inter, le président de la République candidat à sa réélection, a admis ne pas avoir pu contenir la poussé de l’« extrême droite » qui selon les différents sondages cumule à près de 35% d’intentions de vote en vue du premier tour de la présidentielle dimanche prochain : « Je sais qu’on adore toujours faire dire à un président de la République qu’il a des échecs. J’ai fait beaucoup de mea culpa […] Je n’ai pas réussi à l’endiguer. Après je pense que je n’ai pas, durant ces cinq années, essayé d’esquiver les sujets. » Lire la suite

Yann Le Pen choisit de soutenir Eric Zemmour

Yann Le Pen choisit de soutenir Eric Zemmour

Yann Le Pen, fille de Jean-Marie le Pen et mère de Marion Maréchal, a décidé de soutenir Eric Zemmour :

Comme sa fille Marion Maréchal, Yann Le Pen a rejoint les rangs des soutiens d’Eric ZemmourElle était présente au meeting du Trocadéro, dimanche 27 mars, ainsi qu’à celui de Toulon, le 6 marset n’a pas caché son enthousiasme. Un engouement que ne digère pas sa soeur, Marine Le Pen. Pour expliquer ce qu’ils nomment “une trahison”, les proches de la députée du Pas-de-Calais insistent sur la jalousie entre les deux filles de Jean-Marie Le Pen.

Lire la suite

Explosion du prix de l’énergie : la grosse colère des petites communes contre Macron

 
 
 Frédéric Sirgant 3 avril 2022

Cela fait partie de ces signes qui font douter d’une réélection de maréchal pour Emmanuel Macron : comment la flambée des prix de l’énergie qui se traduit douloureusement sur les pleins d’essence et les factures de chauffage pour des millions de Français n’aurait-elle aucune conséquence sur le score du candidat Macron ? 

Certes, il n’est pas responsable de tout (version lucide des hyperboles macronistes : « Toutes ces crises qu’il a traversées… Quel héros ! »), mais c’est la loi du genre : le Président en exercice est là pour encaisser les colères du moment. Voyez Louis XVI : au mauvais endroit au mauvais moment, comme disent certains quand vous êtes agressé par des racailles. Lire la suite