Mont-de-Marsan : hébergé et nourri par la France, un migrant “mineur isolé”, âgé de 26 ans selon la police algérienne, écope de 4 mois de prison après une énième condamnation pour des violences

Mont-de-Marsan : son comportement violent et ses propos insultants le conduisent en prison

Admis en janvier 2022 en tant que jeune majeur au Foyer du centre départemental de l’enfance des Landes, en provenance de la région parisienne, un homme de nationalité algérienne a, le 22 mars dernier, cassé un carreau de l’établissement et insulté deux éducatrices – une plainte a été déposée – pour une histoire de couette souillée. Présenté ce vendredi 25 mars aux juges montois dans le cadre d’une comparution immédiate, aidé d’un traducteur, le jeune homme explique son comportement par un mal de dents…

Lire la suite

La fin des empires

« Tout empire périra », écrivait Jean-Baptiste Duroselle. La vingtaine d’études que contient cet ouvrage vient le confirmer. Des conquêtes d’Alexandre le Grand, il y a deux mille trois cents ans, aux Empires coloniaux fondés au dix-neuvième siècle, aucun n’a survécu. Ce livre est la première histoire globale de leur chute, offrant aux lecteurs une promenade de près de vingt-cinq siècles dans l’histoire du monde. Lire la suite

Volodymyr Zelensky en opération séduction au Parlement

Zelensky chard

Volodymyr Zelensky s’est adressé au Parlement. Mercredi, peu après 15 heures, députés et sénateurs s’étaient réunis pour écouter le président ukrainien, intervenant via un écran géant.

Pas de place pour les questions ou le débat ! Le président ukrainien s’est contenté de prononcer pendant un peu plus de douze minutes un discours parfaitement préparé, remplissant tous les critères de la « comm » moderne.

Lire la suite

La tombola de LREM pour remplir l’unique meeting de Macron

macron-1

On a beau être disruptif, nouveau monde et tout ce que vous voulez, il y a des figures imposées dans une campagne présidentielle. Il faut aller au contact du peuple, par exemple. « Je sais, c’est affreux, le peuple, j’en ai parmi mes gens », constatait déjà Pierre Desproges. Mais il n’empêche, ce sont les illettrés qui votent, ceux qui ne sont rien, et il faut aller leur serrer la louche. Il faut aussi accepter le débat, se colleter avec les autres candidats, se plier aux « je ne vous ai pas coupé la parole » et autres « vous racontez n’importe quoi aux Français ». C’est difficile, bien sûr, de ne pas être au-dessus de la mêlée, mais la plupart du temps, pour gagner, il faut se battre, et la politique ne fait pas exception à la règle. Lire la suite