De la France coloniale à la France colonisée, l’analyse de Bernard Lugan

de-la-france-coloniale-a-la-france-colonisee-lanalyse-de-bernard-lugan-800x450-1

Bernard Lugan a récemment publié Comment la France est devenue la colonie de ses colonies. Dans ce livre qui fait suite à une longue série d’ouvrages très documentés, tout à la fois très  « pointus » et  très compréhensible, concernant  tous les  aspects de la vie et de l’histoire africaines, – on se souviendra notamment des incontournables Esclavage, l’histoire à l’endroitPour en finir avec la colonisation ou Les guerres du Sahel des origines à nos jours -, Bernard Lugan dresse une fois pour toutes le bilan de cette aventure coloniale française. Cet ouvrage sera-t-il le joyau d’une impressionnante bibliographie d’une trentaine de titres, tous consacrés  au continent « noir » ? Le lecteur jugera. Lire la suite

Les « deux minutes de la haine » contre les Russes, c’est H24

cathedrale russe

Pourquoi tant de haine contre les Russes ? Poutine, on comprend parce qu’il faut bien un coupable, mais pourquoi les Russes dans leur globalité font-ils l’objet d’une telle détestation ? La chronique de François Bousquet sur les ondes de Radio Courtoisie.

Connaissez-vous Pavlov, le génial Ivan Petrovitch Pavlov (1849-1936) ? Le type même du savant russe : à barbe épaisse pleine de miettes, avec un air de pope à la Dostoïevski et de révolutionnaire endimanché. Très beau, très digne, très 1900. Les Russes qui réussissent dans la vie ont tendance à laisser leur nom associé à l’invention qui les a rendus célèbres : Kalachnikov et son fusil d’assaut, Tupolev qui fait voler les mammouths avec ses gros porteurs, Stakhanov, infatigable marathonien des cadences infernales, Molotov et son cocktail vodka-allumettes-étincelles. Eh bien, c’est le cas d’Ivan Petrovitch Pavlov. De toute évidence, il devait préférer les chiens aux hommes. Ce n’est pas moi qui irait le lui reprocher.

Lire la suite

A la veille d’une réélection annoncée…

Incident1-1

Dans trois semaines, les urnes parleront, à moins qu’elles crient ou qu’elles sonnent creux, qui le sait vraiment ? J’ai, je l’avoue, du mal à suivre cette campagne qui n’en est pas vraiment une, plombée par les crises sanitaire et géopolitique qui affectent notre société au risque de l’émotion plus que de la réflexion. Douze candidats s’affrontent mais, à lire les médias et à suivre les sondages (même si sondage n’est pas suffrage), le président sortant ne sera pas sorti et il pourra, s’il obtient une majorité parlementaire de gouvernement, dérouler son programme libéral-démocrate dont il a, l’autre jour, évoqué les grandes lignes : la retraite à 65 ans, le déploiement de multiples champs d’éoliennes marines, le redémarrage nucléaire, l’autonomisation des établissements scolaires, etc. Lire la suite

Usine Renault complétement à l’arrêt pour manque d’approvisionnement de l’Ukraine

Pour l’usine Renault Sovab en Meurthe-et-Moselle, l’activité va rester au ralenti durant deux semaines, en cause, un manque de composants électroniques et de pièces spécifiques. 

Chômage partiel général pour l’ensemble des quelques 2 700 salariés de l’usine automobile, faute d’avoir du matériel pour travailler correctement. Tous les employés sont sont au chômage durant quinze jours, le temps de réapprovisionner les locaux de Sovab. Lire la suite

Amis ou Ennemis ?, de Charles Maurras. 3/3 

Tantôt par le sentiment du péril commun d’où naissaient les pactes de chefs de familles sensiblement égaux entre eux, tantôt par l’abaissement ou la sujétion des familles voisines, la famille primitive s’est étendue jusqu’à former un nouveau groupement civil, un petit état politique ; le mécanisme de sa formation est celui que nous avons déjà vu jouer. L’industrie donne la puissance, détermine la concurrence, fait naître dans le groupe le besoin d’éléments nouveaux ; d’où l’augmentation des familles et leur fédération, d’où encore les portes ouvertes, moyennant certaines conditions d’établissement, aux vagabonds et aux transfuges, et même aux ennemis vaincus. Lire la suite

Programme présidentiel du candidat Macron – Prêts pour cinq nouvelles années cauchemardesques ?

Macron candidat

Après avoir fortement accéléré le déclin tous azimuts de notre pays lors d’un premier mandat catastrophique, le candidat des grands médias et de la bien-pensance a exposé jeudi, lors d’une conférence de presse aux Docks de Paris à Aubervilliers, son nouveau programme de « réjouissances » pour les cinq années à venir, en cas de réélection le 24 avril prochain. Un programme comportant près d’une centaine de mesures qui, lorsqu’elles ne relèvent purement et simplement de la démagogie et de l’électoralisme, n’auront d’autre effet que d’aggraver encore un peu plus la terrible crise identitaire, politique, économique ou encore sociétale dans laquelle est plongée la France depuis tant d’années.

Lire la suite

Nouvelles du front

donbassinsider/5861

– Le régime Français (https://t.me/dimsmirnov175/31445) est heureux d’annoncer qu’il a volé 22 milliards € que l’Etat Russe entreposait en France, ainsi que 150 milliards € aux particuliers Russes (essentiellement des oligarques traîtres à l’Etat Russe, ce n’est pas très futé de la part du régime Français de voler ses agents infiltrés…) et 500 millions € de biens appartenant à des particuliers Russes.

– La femme  (https://t.me/rybar/29238) d’un ex-député et oligarque kiévien a tenté de passer en Hongrie avec près de 30 millions $. Les douaniers kiéviens n’ont rien trouvé d’anormal, mais les douaniers hongrois n’ont pas accepté ce trafic.

– Aux USA (©https://t.me/rtfrance_officiel/8840), des entreprises, des fonctionnaires, des associations de tireurs sportifs, des constructeurs d’armes, s’organisent pour envoyer des armes, munitions, équipements de protection et de l’argent à Kiev.

Lire la suite

L’arbitrage de la Chine

Imaginons qu’un jour, on puisse dater, comme point de départ d’une ère nouvelle, l’entretien téléphonique du 18 mars, entre Biden et Xi Jinping. L’époque du condominium sino-américain sur le monde n’est pas née spontanément au cours de ces 110 minutes de négociations. La réunion de Yalta entre Roosevelt, Churchill et Staline n’avait pas plus créé en 1945 le système international que nous avons connu pendant un demi-siècle.

L’entente en germe entre Pékin et Washington annonce seulement, sur la base d’une négociation assez claire, un nouveau partage. Lire la suite