Français, il n’y a pas que les prix du pétrole et du gaz qui s’envolent…

Il y a aussi ceux des produits alimentaires.

Alors, réposons la question : où sont passés les « Gilets jaunes » ?

(https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2022/02/15/mais-ou-sont-donc-passes-les-gilets-jaunes/).

Les consommateurs ne vont pas tarder à le savoir en faisant leurs courses : les produits alimentaires vont subir une sérieuse inflation en 2022. C’est le résultat des négociations commerciales entre industriels et distributeurs pour fixer le tarif des marques nationales, qui se sont achevées mardi 1er mars. Lire la suite

Napoléon, par Jacques Bainville

Voici les dernières lignes du dernier chapitre du Napoléon  de Jacques Bainville.

« A égale distance de tout parti pris, nous avons essayé d’écrire son histoire naturelle… Nous voudrions – écrit-il dans son Avant-propos  comprendre et expliquer la carrière de Napoléon Bonaparte, en établir l’enchaînement, retrouver les motifs qui l’ont poussé, les raisons qu’il a pu avoir de prendre tel parti plutôt que tel autre. Nous avons tenté de discerner les causes générales et particulières d’une fortune qui tient du prodige et d’évènements qui semblent forgés par un conteur oriental… ».

Comprendre et expliquer, plutôt que d’accorder une place prépondérante au récit des évènements – en l’occurrence, pour Napoléon, les batailles… : tout Bainville est là. Lire la suite

Ukraine : les ultra-nationalistes ukrainiens empêchent l’évacuation des civils piégés par la guerre

Ukraine : les ultra-nationalistes ukrainiens empêchent l’évacuation des civils piégés par la guerre

Nicolas Hellemme nous propose sa synthèse quotidienne sur la situation en Ukraine vue par les officiels russes :

Ce 5 mars à plusieurs endroits du front, les opérations militaires ont été stoppées par l’armée russe et celles des républiques du Donbass, pour permettre l’évacuation des civils par les couloirs humanitaires sur lesquels s’est aussi accordé le gouvernement de Kiev. C’était sans compter avec les ultra-nationalistes qui ont empêché ces évacuations presque partout, notamment en faisant sauter un immeuble d’habitation à Marioupol, où 200 civils étaient ce matin sous les décombres.

L’évacuation des civils a pu avoir lieu, à pied à travers un pont pétardé par l’armée ukrainienne à Irpen’, au nord-ouest de Kiev, tandis que des blindés russes entraient dans la ville par un autre axe. A Marioupol, seuls 17 civils ont pu quitter la ville – un de leur véhicules a été ciblé par des ultra-nationalistes ukrainiens. A Kharkov, l’évacuation a été suspendue.

Depuis le début de l’opération, les russes affirment avoir détruit 2037 objectifs militaires ukrainiens, 66 avions au sol et 16 en l’air, 708 chars et blindés, 74 lances-roquettes multiples, 261 canons, 505 véhicules militaires et 56 drones. Vladimir Poutine, qui s’est adressé ce samedi aux russes, a affirmé que la destruction du potentiel militaire ukrainien et de la DCA était « quasiment achevée » et que la loi martiale ne serait pas mise en place en Russie.

Sur le plan opérationnel, Kharkov et Sumy bloqués complètement par les russes – nul moyen militaire ne peut y parvenir, mais les civils peuvent quitter ces deux villes, y compris par le train. Cependant des nationalistes ukrainiens ont encore mitraillé des véhicules civils quittant Kharkov.

Par ailleurs, selon les autorités russes, ils empêchent les étudiants étrangers de quitter Kharkov, notamment 1500 indiens, 200 jordaniens, 40 egyptiens, 15 vietnamiens. A Sumy 576 indiens, 159 tanzaniens, 121 chinois, 100 ghanéens, 60 égyptiens, 45 jordaniens, 16 pakistanais, 15 tunisiens et 14 zambiens – principalement des étudiants – seraient eux aussi empêchés de quitter la ville.

Un peu partout, des unités ukrainiennes importantes se rendent ou désertent, laissant leur matériel lourd. Ainsi, plusieurs dizaines de chars et des milliers de tonnes de munitions ont été saisis par les russes à Kherson et Balakleia après la fuite des soldats ukrainiens censés les garder. Les forces de la République populaire de Lougansk, qui avancent, ont saisi le 4 mars quant à elles 17 fusées anti-char occidentales intactes, 4 canons, 6 chars et VAB ukrainiens, 3 camions, et des véhicules blindés.

https://www.lesalonbeige.fr/ukraine-les-ultra-nationalistes-ukrainiens-empechent-levacuation-des-civils-pieges-par-la-guerre/

Lire la suite

Hubert Védrine chez Sonia Mabrouk : « Les Occidentaux n’ont plus le monopole de la puissance »

 
 
Marie d’Armagnac 4 mars 2022

Jeudi matin, Hubert Védrine était l’invité de Sonia Mabrouk sur Europe 1

Ancien ministre des Affaires étrangères du gouvernement Jospin sous la présidence de Jacques Chirac, fils d’un ami proche de François Mitterrand, Hubert Védrine a souvent porté la voix du pragmatisme, de la realpolitik contestant par principe les postures et le manichéisme dans un domaine fort complexe. Il tacle, ainsi, ceux qui ont aujourd’hui remplacé les virologues de plateau : « Depuis 70 ans, on entend parler du nouveau Munich, du nouvel Hitler, c’est une attitude de va-t-en-guerre personnels, égotistes. C’est paresseux, en fait. Plaquer sur aujourd’hui des éléments du XXe siècle, ça ne fonctionne pas tout à fait. Il peut y avoir des éléments de comparaison, mais ça n’explique pas la situation actuelle. Ça ne donne pas de pistes pour préparer l’avenir. » BHL renvoyé dans ses buts. Lire la suite

Identité nationale et droits de l’homme : les deux dimensions de l’identité nationale (partie 2)

You are currently viewing Identité nationale et droits de l’homme : les deux dimensions de l’identité nationale (partie 2)

Par Henri Temple

Cette suite d’articles d’Henri Temple était annoncée chaque lundi, mais pour des raisons d’actualité urgente nous avons été contraints de le décaler à mercredi. Nous prions nos fidèles lecteurs de bien vouloir nous excuser de ce contretemps. (AF)

OPINION. Comment se forge l’identité nationale ? Dans cette réflexion en quatre parties, Henri Temple s’interroge sur la place de l’identité nationale dans notre monde globalisé. Il sera montré ici comment l’identité nationale génère une communauté affective et, de là, le consensus politique  »contractualiste ».

Lire la suite

Le bilan Macron: un carnage pour la France !

Patrick Jardin Riposte laïque cliquez là

Ça y est, le poudré s’est enfin et malheureusement déclaré candidat à la présidentielle. Évidemment tout le monde s’en doutait, mais chacun à la fois le redoutait et espérait que dans une lueur de bon sens il renonce au dernier moment. C’est donc l’heure, au moment où il veut se soumettre au vote des Français, de faire le bilan. Ce bilan est lourd, très lourd car malheureusement pour la France et les Français, en cinq ans il a pratiquement tout raté !

Je commencerai par un sujet qui me tient particulièrement à cœur : Lire la suite

I-Média n°385 – Manipulations, censure… la guerre médiatique est déclarée !

02:56 Image de la semaine

Changement d’ère médiatique avec la fin du Covid-19, totalement éclipsé par la guerre en Ukraine.

05:49 Bobards de guerre : armes de désinformation massive

Petite recension de quelques manipulations commises par des journalistes durant les premiers jours de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Lire la suite

La civilisation hittite, 3.000 ans d’oubli

hittit10.jpg

L’univers hittite a échappé à la pelle des archéologues jusqu’au début du XXe s. Pourtant en 1737, le Suédois Jean Holter avait découvert un énigmatique bas-relief, plus tard, les savants de Bonaparte, puis le voyageur Burckardt en 1812 avaient à leur tour été intrigués par des pierres gravées de caractères curieux… Enfin le Français Charles Texier identifiait les ruines de Boghazkeny… L’élan était donné et les Hittites sortaient de l’oubli… [Photo : les étendards de bronze exhumés lors des fouilles d’Alaça-Höyük révèlent la virtuosité technique des Hittites pour réaliser ces alliages de cuivre et d’étain dès 3000 av. JC. (Musée des civilisations anatoliennes à Ankara)]

Quand les Hittites, d’origine indo-européenne, font irruption en Asie Mineure (Anatolie) — la Turquie actuelle —, vers l’an 2000 avant JC, le Proche-Orient appartient aux 2 premières grandes civilisations : suméro-sémite en Mésopotamie, pharaonique en Égypte. Deux civilisations contemporaines, qui, l’une et l’autre, pourront revendiquer un jour plus de 3 millénaires d’existence. Mais autant l’Égypte est restée un monde relativement clos, qui n’a pas véritablement essaimé, autant la Mésopotamie est un monde exposé, sans frontières naturelles, sans remparts pour protéger ses cités égrenées le long des rives du Tigre et de l’Euphrate. Elle était donc condamnée à être envahie ou à envahir. Lire la suite