Pass vaccinal : « Une déclaration de guerre à la liberté » pour Mathieu Slama

athieu Slama

Avons-nous fait une croix sur notre liberté ? À l’aune de la crise sanitaire et des nombreuses mesures, à l’image du pass vaccinal qui entre en vigueur ce lundi, nombreux sont ceux à penser que notre liberté a été violemment entravée. Mathieu Slama, essayiste et enseignant au Celsa, était l’invité de “Bercoff dans tous ses états » pour son livre Adieu la liberté (éd. Presses de la Cité).

Lire la suite

La repolitisation de la jeunesse de droite : l’avenir est optimiste, par Clément Martin

jeunesse patriote

Une des facettes les plus prometteuses de la candidature d’Éric Zemmour à la présidentielle pour 2022 tient en son mouvement de jeunesse, Génération Z. Le passage de son porte-parole, Stanislas Rigault, sur le plateau de Cyril Hanouna pour Touche pas à mon poste !, le 27 septembre dernier, fut sans conteste une raison d’espérer pour l’avenir de la droite identitaire. Sa prestation, de qualité, révèle surtout un phénomène plus large : pour une part importante de la jeunesse française, l’engagement politique militant devient un choix séduisant.

Lire la suite

Marion Maréchal : “La cohérence, la vision, la stratégie font que je penche pour Éric Zemmour”

Marion Maréchal : “La cohérence, la vision, la stratégie font que je penche pour Éric Zemmour”

Après l’entretien accordé au parisien, c’est Le Figaro qui a interviewé Marion Maréchal. Ses intentions se font plus précises :

Ce qui est sûr, c’est que je ne retournerai pas dans le privé. Je vais refaire de la politique! J’étais très contente d’arrêter il y a cinq ans, mais là j’ai envie de retourner en politique (…)

Lire la suite

Hélène Gerray : une Bretonne entre en résistance contre le passe vaccinal !

claudio-schwarz-wmgw6bjjzzu-unsplash-845x475-1

« Même si mon combat n’aura servi à rien, je pourrai dire à mes petits enfants que j’ai fait. » C’est ainsi qu’au téléphone, Hélène Gerray justifie son combat contre un  qui ne la considère plus que comme une citoyenne de seconde zone.  Cette habitante résolue de l’Ile et Vilaine intéresse la presse. Elle a déjà eu les honneurs du Point. Elle tient à le préciser : « La vaccination, ce n’est pas vraiment le problème. Le problème, avec la mise en place du passe vaccinal, c’est que ceux qui sont censés être nos représentants nous privent de nos libertés. » Lire la suite

Sur TikTok des influenceurs musulmans rigoristes utilisent les codes des jeunes pour répandre le salafisme et susciter des conversions

À 27 ans, Charlène n’avait jamais franchi les portes de la mosquée de Lannion (Côtes-d’Armor) jusqu’à ce jour de novembre 2021, où elle a décidé de s’y rendre « en cachette ». Après des mois d’hésitations, elle a fini par contacter l’imam pour lui faire part de son désir de conversion. « Cette envie est venue pendant le premier confinement, après une période difficile », confie-t-elle au téléphone.

Aujourd’hui musulmane pratiquante, cette employée de boulangerie, non baptisée mais scolarisée dans des établissements catholiques, dit apprécier le « cadre » que lui offre l’islam. Charlène prie quotidiennement, mangehalal et ne boit plus d’alcool. « Je suis les règles qui me semblent les plus justes, qui conviennent le plus à ma personnalité », déclare-t-elle. « Mais je n’imagine pas arrêter de fêter Noël, ou les anniversaires de mon petit garçon. Je sais que ce n’est pas bien, mais on fait tous des bêtises ! » « Pas bien » ? Où a-t-elle entendu que célébrer un anniversaire était un péché ? La réponse tient en deux mots : sur TikTok.

Si Charlène s’est convertie, c’est d’abord grâce à Redazere, un « tiktokeur » […]

il dispense des « rappels » (messages pour remémorer aux fidèles un point de théologie ou de pratique), entrecoupées d’images de la série coréenne Squid Game ou de ses vacances au Mexique. Selon l’humeur du jour et les questions formulées en commentaires, ce jeune homme charismatique indique quelle invocation prononcer à l’approche d’un examen, il prône la charité, lance des défis participatifs – comme citer le plus de noms d’Allah en trente secondes –, ou encore affirme qu’écouter de la musique et regarder les femmes n’est pas permis en islam.

[…]

Un compte comme celui d’« Ilhan.st » permet de réaliser combien ces discours en ligne ont évolué […] 469 000 abonnés […]

« En tant que musulmans (…), on ne peut pas se permettre de ressembler à des non-musulmans », lance-t-il en réponse à un commentaire critique. « L’islam, c’est un mode de vie. Et n’oubliez pas : l’islam modéré n’existe pas. L’islam que l’on vit, c’est l’islam de l’époque d’anNabi (le Prophète), et on ne peut pas se permettre de le modifier. » Interrogé sur l’existence des dinosaures par un abonné, le tiktokeur botte en touche, arguant qu’il y a « des choses plus essentielles à savoir », et qu’« Allah est le plus savant ». […]

Plus professoral, Hamid S., 37 ans, est le visage de « Comprends Ton Dîne » […] 500 000 abonnés […]

Les fêtes d’anniversaire sont déconseillées car « basées sur des fondements païens qui sont en contradiction avec notre religion ». Une autre vidéo le montre décrochant un poster de l’équipe de France de football, au motif qu’il serait « interdit en islam d’accrocher toute sorte de photo qui serait composée de créatures humaines ou animales ». En matière de football toujours : porter un maillot sur lequel figure une croix, comme celui du FC Barcelone, « n’est pas autorisé en islam, tout simplement car la croix du Barça est un symbole religieux ». […]

Sous une vidéo dans laquelle Redazere affirme qu’il est « super grave » d’effectuer seulement quatre prières sur cinq, un adolescent a écrit : « Reda, à cause de tes vidéos j’ai peur. J’ai que 13 ans et je trouve (…) que je gagne trop de péchés, que je fais pas assez pour Allah. » La capacité de diffusion des vidéos sur TikTok est d’autant plus grande qu’il n’est pas nécessaire d’y rechercher un contenu pour le voir apparaître. Le il « Pour Toi » du réseau social suggère en effet constamment aux utilisateurs de nouvelles vidéos sélectionnées par l’algorithme sur la base de leurs interactions précédentes. « Avant, il fallait être versé dans le salafisme pour aller chercher ces contenus, commente Damien Saverot, doctorant à l’École normale supérieure. Aujourd’hui, on a des influenceurs ne se réclamant pas ouvertement du salafisme qui le diffusent auprès de personnes qui ne le connaissent pas, en prétendant qu’il s’agit simplement de l’islam. Cela contribue à imposer le salafisme comme norme de référence dans l’imaginaire collectif. » […]

La Croix

https://www.fdesouche.com/2022/01/27/sur-tiktok-des-influenceurs-musulmans-rigoristes-utilisent-les-codes-des-jeunes-pour-repandre-le-salafisme-et-susciter-des-conversions/

Lire la suite

Macron semble découvrir la rue d’Isly, les massacres d’Oran

Soixante ans après la tuerie de la rue d’Isly, Macron a fait à la communauté des pieds-noirs – campagne électorale oblige – un cadeau inattendu : il a évoqué ce drame, ces quatre-vingts (ou plus) partisans de l’Algérie française massacrés, ainsi que les centaines de français assassinés à Oran, le 5 juillet 1962. Il aura donc fallu attendre soixante ans pour que ces crimes soient officiellement reconnus.

Pendant soixante ans, seule « l’extrême droite » se souvenait. Pour une fois, le « en même temps » a du bon. Après avoir fait l’apologie des tueurs du FLN, présenté les colons d’Algérie (et d’ailleurs) comme des monstres ayant commis des crimes contre l’humanité (imprescriptibles, selon la loi), Macron s’est attaqué à l’autre versant du « en même temps », d’abord en faisant mémoire, le 20 septembre dernier, de l’extermination des harkis et de leurs familles, puis en recevant des associations de pieds-noirs à l’Elysée, et en reconnaissant le crime de la rue d’Isly et le massacre d’Oran, de juillet 1962. Lire la suite

L’immigration extra-européenne est repartie fortement à la hausse en France en 2021

en-2021-limmigration-extra-europeenne-est-repartie-fortement-a-la-hausse-en-france-800x450-1

 La déferlante migratoire en France, un temps ralentie par le Covid-19, repart à la hausse. Il y a quelques jours, un article d’André Posokhow revenait sur l’augmentation des naturalisations. Aujourd’hui, Paul Tormenen évoque lui aussi les chiffres officiels et pointe du doigt leur augmentation. Un constat dramatique.
Polémia

Le ministère de l’Intérieur vient de rendre publics les principaux chiffres de l’immigration en France en 2021. Ils montrent que, après un léger infléchissement en 2020, les extra-Européens sont de plus en plus nombreux à s’installer en France. L’immigration extra-européenne est non seulement massive. Elle est très majoritairement subie : l’année dernière comme les années précédentes, l’immigration de travail n’a représenté qu’une infime partie des titres de séjour délivrés. Si les flux entrants sont considérables, on ne peut pas en dire autant du nombre des éloignements des étrangers en situation irrégulière. En dépit des rodomontades du ministre de l’Intérieur, les retours forcés des clandestins sont pratiqués au compte-gouttes. Les retours forcés des Algériens en situation irrégulière sont même à l’arrêt. Dans le domaine migratoire comme dans d’autres, le quinquennat d’Emmanuel Macron s’achève sur un bilan catastrophique. Lire la suite

Zemmour, plus haut que les sondages ne le disent ?

eric-zemmour-meeting-villepinte-12-2021-845x475-1

Arnaud Florac sur BVoltaire

Les Républicains commencent à y penser : il y aurait peut-être un « vote caché » en faveur d’Éric Zemmour. Cette hypothèse a déjà été évoquée par le passé, notamment en 2017, au sujet de François Fillon. Elle ne s’était pas avérée très pertinente. Cette fois, donc, ce serait différent. Beaucoup d’électeurs de  envisageraient ainsi, sans le dire, de donner leur voix au candidat de Reconquête, ce qui permettrait au jeune parti politique de compter sur un important réservoir de voix et, peut-être, de créer la surprise au soir du premier tour. Lire la suite