Lecture: Immigration, idéologie et souci de la vérité, Michèle Tribalat, L’Artilleur 2022

Madame Michèle Tribalat, démographe, a écrit un livre courageux et lucide sur le sujet des statistiques de l’immigration et de l’asile. Il commence par une citation de Jean François Revel: « L’idéologue désire non point connaître la vérité mais protéger son système de croyance et abolir spirituellement faute de mieux, tous ceux qui ne croient pas comme lui. L’idéologie repose sur une communion dans le mensonge, impliquant l’ostracisme automatique de quiconque refuse de la partager [Il peut] non seulement négliger par paresse les connaissances dont il dispose, mais les abolir de propos délibéré lorsqu’elles contrarient la thèse qu’il veut accréditer. » Lire la suite

Pantin (93) : démantèlement d’un campement de 180 migrants, majoritairement afghans, qui seront tous relogés et bénéficieront d’un « diagnostic social »

Un campement de migrants a été démantelé mercredi 26 janvier à Pantin (Seine-Saint-Denis), en lisière de Paris, et 180 personnes, pour l’essentiel des Afghans, ont été transférées vers des hébergements temporaires à l’issue de cette opération, ont annoncé autorités et associations. La préfecture d’Ile-de-France, assure prendre en charge chaque nuit «155.000 personnes en situation de précarité».

Lire la suite

Le connétable des Lansquenets 1/4

Dans Le roman vrai d’un fasciste français, une biographie romancée de René Resciniti de Says, vieux militant royaliste maurrassien, Christian Rol rapporte une anecdote révélatrice. « Néné l’Élégant » passe un jour à « La Mère Agitée », un restaurant parisien bien connu de la mouvance. Il dîne non loin de la table de Dominique Venner qu’il n’apprécie guère et avec qui il engage pourtant une vive discussion historique. « Ce soir-là, la conversation dévie sur le Connétable de Bourbon qui avait levé les armes contre la papauté et François Ier. Ce à quoi Venner était très favorable (1). »
Toute l’historiographie française officielle fait du Connétable de France l’un de ses principaux traîtres. En 2000, compagnon de route de la « Nouvelle Droite » et professeur d’histoire spécialisé dans les Temps modernes (1492 – 1815), Jean-Joël Brégeon publie une belle biographie de ce mal-aimé (2). Il estime « qu’il y avait nécessité impérieuse de réhabiliter sa mémoire, entreprise qui, jusqu’alors, n’avait pas tenté grand monde. Le réhabiliter ou tout au moins le comprendre, l’analyser sans préjugé et, pour cela, le replonger dans son temps ». Lire la suite

Pendant le mandat d’E. Macron, 2 millions d’immigrés supplémentaires se sont installés en France (sans compter les naissances) 2/2

  • Les expulsions d’irréguliers sont restées à un niveau très faible : 12.000 par an en moyenne

Les expulsions des immigrés en situation irrégulière sont restées à un niveau faible : 12.000 par an en moyenne entre 2017 et 2021 (14.270 en 2017 ; 15.677 en 2018 ; 18.906 en 2019 ; 9.111 en 2020 ; 3782 en 2021).

Les irréguliers, lorsqu’ils sont appréhendés, se voient notifier une obligation de quitter le territoire (152.000 OQTF en 2021), mais ils sont laissés libres de s’exécuter ou non. Seuls 15% sont retenus quelques jours en CRA, centre de rétention administrative, le temps d’organiser leur expulsion. Mais si celle-ci ne peut être réalisée, ils sont relâchés.

Une partie de la difficulté d’expulser les immigrés vient de ce que les pays d’immigration refusent de reprendre leurs ressortissants, en ne délivrant pas de laisser-passer. Une autre difficulté tient à ce que les immigrés, pour ne pas être expulsés, refusent de décliner leur identité et détruisent leurs documents. Lire la suite

L’élection présidentielle ? Plutôt le Roi libre, et le Premier Ministre élu…

269692851_10223733642663985_7205543914300079856_n

« Quelle chance d’être royaliste en période de présidentielle », me dit en souriant un collègue du lycée dans lequel j’ai l’honneur d’enseigner. Il est vrai que l’actuelle campagne électorale, pas encore officielle mais déjà bien (ou mal, d’ailleurs) engagée, n’a rien de réjouissant et de constructif quand, dans le même temps, la crise sanitaire monopolise les ondes et les esprits, comme une sorte d’immense « distraction » au sens premier du terme, c’est-à-dire comme moyen d’éluder tous les autres soucis ou sources de débats. De plus, le paysage électoral, s’il offre une belle diversité de couleurs politiques renforcée par la survenue de nouvelles figures, apparaît souvent comme trop chaotique pour enthousiasmer les électeurs et préparer un avenir français digne de ce nom : sans doute parce que nombre de Français ne se reconnaissent plus dans d’anciens clivages et qu’une partie non négligeable ne croit plus en les possibilités des politiques de « changer les choses ». Lire la suite

Il serait temps que les Français le comprennent : malgré les ronds de jambe d’Emmanuel Macron, l’Allemagne n’est pas un allié fiable.

L’Allemagne se montre manifestement trop complaisante avec la Russie dans la crise ukrainienne, répète-t-on à Kiev. Mais l’accusation circule également dans plusieurs capitales occidentales, y compris… à Berlin, où une partie de l’opposition au gouvernement d’Olaf Scholz en profite pour souligner certaines contradictions de sa politique étrangère. Or, Paris se veut plus discret pour ne pas entraver la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne, tant vantée par Emmanuel Macron. Lire la suite

Le carburant au plus haut, mais jusqu’où ?

Tout le monde a constaté l’envolée des prix à la pompe. Dans un précédent article, j’avais expliqué le mécanisme des prix. Un baril au plus haut depuis deux ans (même légèrement supérieur) et une parité euro/dollar défavorable (1€=1.1344$ et le baril à 87,5$ le 22 janvier 2022) fait que le gazole routier se situe à environ 1,64€ du litre, c’est-à-dire pour les « anciens » quasiment 11 francs du litre ! Lire la suite

Annecy : 4 réfugiés de guerre soudanais, arrivés en France en 2017, condamnés pour avoir organisé un trafic de stupéfiants

Cinq hommes âgés entre 20 et 35 ans, réfugiés à Annecy après avoir fui la guerre civile au Soudan, ont été jugés pour trafic de stupéfiants, lundi 10 janvier. Le jeune chef du réseau a écopé de 18 mois ferme, sans aménagement. Il a été écroué à la maison d’arrêt de Bonneville.

Lire la suite