Vivent les murs !, par Clément Martin

« L’entreprise que nous devons mener à bien est un investissement absolument stratégique et prioritaire pour la sécurité de la nation et de ses citoyens ». Ce n’est pas une phrase de Emmanuel Macron sur le front du Covid mais une promesse du ministre de l’Intérieur polonais Mariusz Kaminski. Il s’agit d’un mur d’au moins 100 km sur la partie critique de la frontière entre la Biélorussie et la Pologne, qui fait 400 km.

Lire la suite

Sondages en faveur de Zemmour minorés ?

Robert Spieler

Les sondages qui vont paraître cette semaine vont être particulièrement intéressants à analyser, tant ceux concernant Eric Zemmour que Marine Le Pen ou Valérie Pécresse.

Prédisons que ceux concernant Zemmour seront minorés sans qu’il y ait la moindre malhonnêteté de la part des instituts de sondage. Pourquoi ? L’image de Zemmour est aujourd’hui bien plus diabolisée que celle de Marine Le Pen. Du coup, un certain nombre de sondés, « honteux » de leur intention de vote, ne disent pas la vérité au sondeur qui les interroge, « mentent », faussant ainsi le sondage et minorant les intentions de vote en faveur du « diabolisé ». Lire la suite

La marquise du Deffand (1696-1780) : une Voltaire au féminin, par le P. Jean-François Thomas

Sauf en ce qui regarde l’éclat, la finesse de l’intelligence et la dimension de la culture, notre époque ressemble au XVIII° siècle, alors qu’une élite intellectuelle, entretenue par la bourgeoisie montante et l’aristocratie descendante, donnait le ton aux décisions politiques ou à l’élaboration d’un nouveau type de société. Notre intelligentsia a de petits pieds par rapport au foisonnant milieu des philosophes, des hommes de lettres et de science, des parlementaires, du clergé d’une époque où tout semblait devoir basculer pour mieux durer, sous des formes différentes. Ceux qui préparèrent la Révolution n’étaient pas tous des révolutionnaires et ils engendrèrent un enfant monstrueux qui les eût conduits à l’échafaud s’ils avaient vécu jusque-là. Lire la suite

Macron et l’Histoire : le vote algérien en ligne de mire

macron-coronavirus-1

Évoquant le récent déplacement, à Vichy, du Président, le journal Le Monde rapportait, le 9 décembre, que les « stratèges de la majorité » se disaient persuadés que l’élection présidentielle se jouerait « en grande partie sur l’émotion et les symboles ». Voilà qui a le mérite de l’honnêteté. Et, en effet, la présence du chef de l’État dans la ville qui fut le siège du gouvernement de Pétain n’était sans doute pas dépourvue d’intentions électoralistes. Face à l’éternelle menace d’un retour des « heures sombres de Vichy »,  pouvait se présenter comme le champion de la lutte contre une « droite identitaire » à laquelle Valérie Pécresse peut, à l’occasion, faire des œillades. Lire la suite

MeToo, mais pas pour Thaïs d’Escufon dans les médias dominants

Thaïs d’Escufon

C’est après que des actrices, des célébrités, ou des femmes politiques, aient témoigné avoir été victimes de harcèlement et d’agressions sexuelles d’Harvey Weinstein, un producteur de cinéma hollywoodien réputé, que naquit le mouvement « MeToo ». Mais lorsque d’autres femmes témoignent des mêmes faits perpétrés par des personnes issues de l’immigration, les faits sont passés sous silence. Un deux poids deux mesures de nouveau mis en lumière par l’affaire Thaïs.

Lire la suite

Éric Zemmour et l’écologie – Pour une présidentielle à la hauteur des enjeux du temps

zemmour2

L’écologie serait-elle l’angle mort de la droite, comme l’immigration celui de la gauche ? Dans sa déclaration de candidature, Éric Zemmour a eu le mérite d’aborder de front la seconde question, mais pourquoi occulte-t-il l’enjeu non moins central de l’écologie et du changement climatique ? C’est d’autant plus absurde qu’une écologie bien comprise permettrait de remettre au centre des débats le local et le national.

Suite à la diffusion de l’appel d’Éric Zemmour annonçant aux Français sa candidature à l’élection présidentielle, des observateurs, favorables ou hostiles, ironiques ou sincères, ont fait remarquer que la déclaration d’une dizaine de minutes ne comportait aucune référence aux enjeux climatiques. D’aucuns, en particulier à gauche, ont fait mine de le déplorer, croyant démontrer que le polémiste devenu candidat ne faisait ainsi que détourner l’attention vers des sujets jugés par eux illégitimes ; d’autres, du côté surtout d’une certaine droite vaguement trumpiste, s’en sont réjouis, pleins de mépris pour une préoccupation perçue comme une lubie pour bobos. Lire la suite

Manipulations en tous genres : les mensonges des journalistes aux ordres du pouvoir

Les Journalistes vous mentent ! – KALOS face aux Manipulations

Découvrez comment certains « journalistes » idéologues politiques manipulent les images pour nuire à l’entrepreneuriat français patriote. Ils sont allés jusqu’à modifier un mot de leur question, quelle malhonnêteté : le mot culturel est devenu IDENTITAIRE. Incroyable : des méthodes dignes de l’ex-URSS que les fous pro-vaccins utilisent chaque jour pour valider les mensonges de Macron !


https://www.medias-presse.info/manipulations-en-tous-genres-les-mensonges-des-journalistes-aux-ordres-du-pouvoir/151059/

Le rite traditionnel persécuté (Présent)

Entretien avec l’abbé Nicolas du Chaxel de la FSP

La Congrégation pour le culte divin explicite le motu proprio du pape François, véritable enterrement du rite traditionnel de l’Eglise et mise au ban des fidèles qui refusent de passer sous les fourches caudines de Vatican II.

Traditionis Custodes, en juillet dernier, avait fait l’effet d’une bombe. Voilà le motu proprio explicité par un document de la Congrégation pour le culte divin : il interdit tous les sacrements dans le rite traditionnel, sauf l’Eucharistie sous mille conditions. Nous avons interrogé Nicolas du Chaxel, prêtre de la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre. Après presque vingt ans de ministère dans six pays, il est en service en Suisse romande où l’accueil de l’évêque comme celui des chrétiens est d’une bienveillance sans faille. Lire la suite