La légende d’Ungern, le dernier général Blanc 2/2

Wrangel (célèbre général de l’armée blanche, commandant en chef des armées du Sud), qui l’eut sous ses ordres durant la Guerre mondiale, a dit de lui : « Les hommes de sa trempe sont inappréciables en temps de guerre et impossibles en temps de paix ». Pour le baron Ungern, c’est toujours la guerre. Cadet du tsar, mercenaire en Mongolie, officier de cosaques en compagnie du futur ataman (chef des cosaques) Séménov en 1914, petit, malingre, il possède une santé de fer et une énergie farouche, mais son style n’est pas celui d’un officier traditionnel. « Débraillé, sale — dit Wrangel —, il dort sur le plancher parmi les cosaques, mange à la gamelle. Des contrastes singuliers se rencontraient en lui : un esprit original, perspicace, et, en même temps, un manque étonnant de culture, un horizon borné à l’extrême, une timidité sauvage, une furie sans frein, une prodigalité sans bornes et un manque de besoins exceptionnel ».

Le gouvernement de Pékin et celui de l’amiral Koltchak (chef suprême des armées blanches de novembre 1918 à sa mort en 1920, qui instaura un gouvernement militaire en Sibérie) sont hostiles à cette initiative et font pression sur le bogd (prince royal) d’Ourga qui finit par se récuser. Lire la suite

La France, « terre d’asile médical », quoi qu’il en coûte… (MàJ : les Algériens sont les principaux bénéficiaires devant les Ivoiriens et les Congolais )

14/12/21

Une catégorie d’algériens se trouve parmi les premiers bénéficiaires des titres de séjour en France. Il s’agit des personnes sollicitant ce document pour des raisons médicales, selon des chiffres publiés par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII).[…]

une catégorie d’algériens reste parmi les premiers bénéficiaires des titres de séjour en France. Il s’agit des personnes sollicitant ce document pour des raisons médicales. Selon l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), 26.000 personnes ont en effet demandé des titres de séjour pour des soins en France.

Lire la suite

L’Islam est-il notre avenir ? de Jean-Louis Harouel

L’Islam est-il notre avenir ? de Jean-Louis Harouel

« L’islam est-il notre avenir ? ». Les esprits chagrins avanceraient que le simple fait de poser la question donne déjà la réponse. Pour Jean-Louis Harouel, il ne semble pas y avoir de fatalisme même à l’heure terrible que nous vivons. Son essai est au contraire l’occasion d’interroger avec force les rapports que notre civilisation a entretenus avec l’islam depuis son avènement, comme pour faire sortir nos contemporains de leur heureuse léthargie.

Lire la suite

Les mobilisations contre les restrictions sanitaires se poursuivent partout à travers le monde

Australie, République Tchèque, Allemagne, Russie, Ukraine sont à la pointe du combat contre les restrictions sanitaires et bien souvent l’obligation vaccinale et des milliers de manifestants le font savoir.

En Australie où les mesures sont particulièrement dures, des milliers de gens sont descendus dans les rues, à Melbourne notamment. Lire la suite

La légende d’Ungern, le dernier général Blanc 1/2

Wrangel (célèbre général de l’armée blanche, commandant en chef des armées du Sud), qui l’eut sous ses ordres durant la Guerre mondiale, a dit de lui : « Les hommes de sa trempe sont inappréciables en temps de guerre et impossibles en temps de paix ». Pour le baron Ungern, c’est toujours la guerre. Cadet du tsar, mercenaire en Mongolie, officier de cosaques en compagnie du futur ataman (chef des cosaques) Séménov en 1914, petit, malingre, il possède une santé de fer et une énergie farouche, mais son style n’est pas celui d’un officier traditionnel. « Débraillé, sale — dit Wrangel —, il dort sur le plancher parmi les cosaques, mange à la gamelle. Des contrastes singuliers se rencontraient en lui : un esprit original, perspicace, et, en même temps, un manque étonnant de culture, un horizon borné à l’extrême, une timidité sauvage, une furie sans frein, une prodigalité sans bornes et un manque de besoins exceptionnel ».

Avec un tel tempérament, une belle carrière s’offrait à lui dans la première Armée rouge. Pourtant, quelque chose l’a retenu. Le hasard peut-être. À moins que ce ne soit son indépendance, rebelle à tout carcan. […] De surcroît, contrairement à un Toukhatchevski (bien qu’étant issu d’une famille noble, ce militaire a adhéré au parti bolchévique), Ungern n’est pas en révolte contre sa caste. Lire la suite

EXCLUSIF – « Nous assistons au grand Remplacement et au grand effacement. Éric a tout compris et il dit tout »

capture-18

Philippe de Villiers poursuit son voyage en Arménie aux côtés du candidat Éric Zemmour, officialisant ainsi son soutien. Un premier ralliement de grand poids pour le patron du tout nouveau parti Reconquête. Villiers n’apporte pas avec lui un département ou une région comme un roi mage à Noël. Il apporte bien plus : une figure de droiture en politique, un ancrage profondément français et anti-européen, un univers, celui du Puy du Fou, qui a su transcender l’Histoire de France en une geste grandiose, une plume inimitable qui a rendu chair et âme à Clovis, Jeanne d’Arc, Charette ou Saint Louis. C’est évidemment une très belle prise pour Zemmour sur le terrain de la politique dans ce qu’elle a de plus noble. Absent du meeting du candidat Zemmour à Villepinte, Philippe de Villiers a pris sur son programme de voyage en Arménie quelques minutes pour répondre en exclusivité aux questions de Boulevard Voltaire. Avec le sens de la formule, le souci de la vérité, l’amour de la France et le panache qui le caractérisent. Lire la suite

Nouveau chancelier allemand : plus d’immigration, plus de vaccination, plus de dictature

Olaf Scholz, social-démocrate allemand, vient de succéder officiellement mercredi 8 décembre à l’ange noir de l’Allemagne, Angela Merkel, au poste de chancelier. On parle d’un « nouveau départ » d’une « nouvelle ère » pour l’Allemagne et l’Europe, mais on reste sur l’axe idéologique de l’ancienne chancelière : immigration et hygiénisme, sont les deux mamelles de la Germanie post-moderne. Lire la suite