Affaire Kohler : le scandale du quinquennat Macron – JT du jeudi 4 novembre 2021

A la une de cette édition : retour sur ce qui pourrait être le plus gros scandale de ce quinquennat, l’affaire Kohler, du nom d’un proche collaborateur du président dans l’œil du cyclone après plusieurs dépôts de plainte ?

Nous évoquerons ensuite le retour au Mali et la nouvelle disparition de l’ex-otage Sophie Pétronin.

Et enfin une page économie avec la menace de pénurie qui plane sur la pinte de bière !

https://www.tvlibertes.com/affaire-kohler-le-scandale-du-quinquennat-macron-jt-du-jeudi-4-novembre-2021

Trente heures dans une salle d’attente des urgences à 96 ans !

alerte-info-845x475-1

Trente heures d’attente aux urgences : c’est ce qui est arrivé à Gilberte, cette résidente d’ qui souffrait d’une décompression cardiaque et d’une baisse de saturation en oxygène, arrivée le lundi 18 octobre au Grand Hôpital de l’Est francilien.

Lorsque son petit-fils Alexandre s’est rendu, quelques heures après l’arrivée de la nonagénaire, à l’hôpital, il l’a trouvée dans un état déplorable. Il témoigne au Parisien : « Je l’ai trouvée sur un brancard en salle d’attente où elle n’avait toujours pas été prise en charge. Elle avait la bouche desséchée avec de la mousse autour des lèvres et elle m’a supplié de lui donner un verre d’eau », assurant même que sa grand-mère « baignait dans son urine car sa couche n’avait toujours pas été changée. Vers une heure du matin, j’ai dû partir car je travaillais le lendemain. » Lire la suite

L’infâmie de l’emploi des migrants illégaux.

Alors que tout immigré illégal devrait être immédiatement expulsé du territoire national, alors que tout emploi dans quelque domaine que ce soit devrait être strictement réservé aux citoyens français, alors que tout employeur de migrants clandestins devraient être frappé au portefeuille et condamné à une très lourde amende, nous assistons très exactement… au contraire ! Lire la suite

En souvenir de Dominique Venner par Robert Steuckers 7/7

photographie : Louis Monier © – Rue des Archives

Une gravure rupestre du Val Camonica en Italie alpine représente le “Cornu” avec un sexe en forme de long serpent qui unit ce dieu dispensateur de Vie à la Déesse-Mère : il unit donc principe masculin et principe féminin, comme le bas du “Pilier des Nautes” représente, lui aussi, des couples divins. Le Cernunnos de Val Camonica, et tous les dieux cornus de la très vieille Europe, symbolise l’éternelle victoire de la Vie sur la mort. Lire la suite

L’UE contre la désinformation ou pour le contrôle de l’information ?

contrôle information

« L’UE doit intensifier son action de lutte contre la désinformation », estimait en juin dernier la Cour des comptes européennes dans un communiqué accompagnant la publication de son rapport spécial « La désinformation concernant l’UE : un phénomène sous surveillance mais pas sous contrôle ».

Résumé du communiqué

Pour ceux qui n’auraient pas envie ou pas le temps de se farcir ce rapport de 78 pages, le communiqué du 3 juin nous résumait ses conclusions dans les grandes lignes :

Lire la suite

Aux armes citoyens !

Le billet de Patrick Parment

Deux sycophantes se qualifiant de journalistes à l’Observateur – puisque l’ancien titre « Nouvel Observateur » finissait par sentir le faisandé – les François Reynaert et Pascal Riché, osent écrire qu’Eric Zemmour « vient d’une autre planète, quelque part entre l’astre-télé et la galaxie de ses lectures singulières. Son rapport à la vie réelle est donc pour le moins distant, voire lunaire. »  Donc Zemmour est un extra-terreste du genre E.T tombé en politique. Sa vision des choses, nous disent-ils, « repose sur deux piliers, la nostalgie et la xénophobie, les deux facettes traditionnelles du repli. » Lire la suite

« Si l’on pouvait en finir avec l’élection présidentielle… »

« Si l’on pouvait en finir avec l’élection présidentielle ». La déclaration touche à un tabou français. Pour la comprendre, il faut s’être défait d’un amoncellement d’idées reçues et de faussetés qui imprègne les cerveaux français y compris les beaux esprits formés dans les meilleures grandes écoles. Tout l’intérêt de cette déclaration tient au fait qu’elle provient d’une source des plus inattendues : elle est de l’un des plus anciens compagnons de route du gaullisme, un très proche du Général en personne, M. Pierre Mazeaud (le Point de cette semaine). Manifeste-t-elle le début d’une prise de conscience ? Elle touche à un pilier de la culture politique française. Elle le secoue, elle l’ébranle. Lire la suite