Présidentielle ? Et si on passait à autre chose ?

Schtroumpfb

Depuis quelques jours et quelques sondages, l’élection présidentielle apparaît plus ouverte qu’annoncée auparavant : durant quatre ans, les médias ont entretenu l’idée que le second tour ne serait rien d’autre que la répétition (à défaut d’être la revanche) de celui de la précédente élection de 2017, condamnant ainsi l’électorat à un choix peu motivant entre Mme Le Pen et M. Macron : il n’est pas certain que le choix final qui pourrait sortir de la joute du printemps prochain soit forcément plus heureux ! Lire la suite « Présidentielle ? Et si on passait à autre chose ? »

Vers une réforme de l’assurance-chômage tellement brutale qu’il faut équiper les agents de Pôle Emploi de bracelets d’alerte en cas d’agression

La situation sociale et économique devrait prendre un virage catastrophique pour beaucoup dans très peu de temps. Il y avait déjà les effets désastreux des confinements, du télétravail, du passe sanitaire et des licenciements pour refus de plier devant l’obligation vaccinale. Il y a les pénuries annoncées dans des secteurs de plus en plus nombreux et variés, qui entraînent des mises à l’arrêt d’entreprises. Lire la suite « Vers une réforme de l’assurance-chômage tellement brutale qu’il faut équiper les agents de Pôle Emploi de bracelets d’alerte en cas d’agression »

OÙ EN EST LA FEMME DANS L’ISLAM ?, par Annie LAURENT.

 

« Un taliban à visage humain, ça n’existe pas… Si l’on ne réagit pas, l’Afghanistan deviendra ce laboratoire de l’obscurantisme qui n’a pas vu le jour en Irak et en Syrie… Les femmes qui, depuis vingt ans, sans s’en plaindre, au contraire, ont appris à vivre à l’occidentale seront réduites à néant, renvoyées à l’âge de pierre… ».

Ces propos sont extraits d’une tribune publiée par Chékéba Hachemi dans Paris-Match juste après la reconquête de Kaboul par le mouvement islamiste, qui avait été chassé d’Afghanistan par les États-Unis et leurs alliés de l’OTAN en 2001, en réaction aux attentats du 11 septembre (1).

Lire la suite « OÙ EN EST LA FEMME DANS L’ISLAM ?, par Annie LAURENT. »

Universités françaises : la pensée woke de la gauche radicale règne par la terreur

«C’est une forme de terrorisme intellectuel. Je n’ai pas la place pour mes opinions.» Mathis, en master droit public à Paris-I, supporte mal la censure qu’imposent certains étudiants militants porteurs de la culture «woke». Comme lui, de nombreux jeunes considèrent que l’université n’est plus le lieu privilégié du débat. Depuis que les défenseurs de cette idéologie imposent un discours indigéniste, racialiste et décolonial, les polémiques se sont multipliées. […]

Lire la suite « Universités françaises : la pensée woke de la gauche radicale règne par la terreur »

I-Média – Fact-checkers : faux vérificateurs, vrais désinformateurs

01:31 Rendre sa gloire à la France

Deux étudiants bourguignons ont fait le pari d’escalader l’Arc de Triomphe empaqueté par Christo pour y accrocher une banderole sur laquelle nous pouvions lire « Honneur aux soldats morts pour la patrie ». Un geste courageux, symbolique, et sacrément pêchu !
04:28 Fact-checkers : Faux vérificateurs, vrais désinformateurs
Les fact-checkers ont encore désinformé le public cette semaine. BFMTV durant le débat Zemmour – Mélenchon, France Inter sur Bardella, une tournée du « Vrai ou Faux » dans les écoles, des bobards sur les taux de natalité … Jean-Yves Le Gallou montre le vrai visage de ces imposteurs.
31:37 Revue de presse
37:46 La dangereuse influence des médias
Le traitement médiatique français des élections allemandes s’est démarqué par sa pauvreté. Jean-Yves Le Gallou revient sur le rôle des médias dans les élections allemandes et leur influence grandissante outre-Rhin.

Zemmour ouvrier de la 11e heure ? Sans blague !

De Christian Baeckeroot  ancien député, pour le Salon beige:

J’ai fait la connaissance d’Eric Zemmour lors des élections législatives de 1997 – après la dissolution de Chirac. Il avait traité le candidat Front National que j’étais avec une parfaite courtoisie et une objectivité louable.

Depuis, j’ai gardé un contact amical avec ce dernier et j’ai pu constater que ses amis, comme beaucoup de ses contradicteurs, reconnaissent qu’il tient depuis longtemps un discours clair et courageux – qu’il partage, je crois (et le souhaite!), avec Marion Maréchal.

C’est dire ma surprise de lire sur un site ami « Eric Zemmour se rue dans la brèche» ou encore qu’il est « un ouvrier de la onzième heure ». Ces propos semblent vouloir faire croire qu’Eric Zemmour serait responsable de la baisse de Marine Le Pen dans les sondages. Or cette baisse est d’abord le résultat des erreurs et des errements du passé. Lire la suite « Zemmour ouvrier de la 11e heure ? Sans blague ! »

Sortie prochaine du livre « Pourquoi Eric Zemmour ? La droite nationale à l’heure du choix » (Synthèse nationale)

À la mi-octobre sortira un nouveau livre intitulé « Pourquoi Eric Zemmour ? La droite nationale à l’heure du choix ». Cet ouvrage collectif, réalisé sous la direction de Franck Buleux, rassemble une quinzaine de contributions de responsables et de personnalités de notre famille d’idées qui s’engagent dans la campagne en faveur de la candidature d’Eric Zemmour. Nous vous proposons en avant-première celle de Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale :

Il n’y a pas de fatalité du déclin, il n’y a que la volonté des hommes…

Avant toute chose, j’irai droit au but.

Lorsque le Front national a été créé, en 1972, son premier slogan était : « Avec nous avant qu’il ne soit trop tard ». Depuis, près de cinquante ans se sont écoulés et le slogan semble presque dépassé. Je dis « presque » parce que je n’oublie pas, comme nous l’a enseigné Charles Maurras, que « le désespoir en politique est une sottise absolue ». Lire la suite « Sortie prochaine du livre « Pourquoi Eric Zemmour ? La droite nationale à l’heure du choix » (Synthèse nationale) »

Macron : le putsch sanitaire

En instaurant un apartheid sanitaire, en montant les vaccinés contre les non-vaccinés, en faisant de l’autorisation et de la surveillance généralisée la nouvelle norme sociale, Macron met en place une dictature sanitaire sans justification… sanitaire.

Ce ne sont pas des mesures de santé publique que Macron a annoncées le 12 juillet et met depuis en place à marche forcée. C’est un changement de régime. Un régime d’apartheid. De contrainte. Un régime de lutte de tous contre tous et de surveillance généralisée. Un régime de chantage social sans précédent dans un pays démocratique, hormis peut-être Israël. Un régime basé sur le mensonge. Lire la suite « Macron : le putsch sanitaire »