Cachez ces bébés que je ne saurais voir, par Jean-Paul Brighelli.

Capture d’écran C8

Vu sur lafautearousseau

La nouvelle Une de Causeur fait peur.

« Cachez ce sein que je ne saurais voir », dit Tartuffe. Eh bien, de bonnes consciences de gauche (ou prétendues telles, parce que Christophe Castaner, ex-ministre de Macron, hein…) s’indignent sur les réseaux sociaux de la couverture du dernier Causeur. Ciel ! 

L’enfance manipulée ! Le « grand remplacement » invoqué ! À quand l’appel génocidaire ? Faut-il pendre préventivement Elisabeth Lévy ? Ou la brûler, peut-être…

Lire la suite « Cachez ces bébés que je ne saurais voir, par Jean-Paul Brighelli. »

La Petite Histoire : Davout, l’invincible maréchal de fer – Les grands maréchaux

Pour cet épisode, on continue, avec la thématique de ce mois de septembre sur les plus grands maréchaux de l’Empire. Après Murat et Ney, place maintenant à Davout. Surnommé le Maréchal de Fer, Louis-Nicolas Davout est le seul maréchal invaincu des guerres napoléoniennes. À ses hommes comme à lui-même, il imposait une rigueur et une discipline de fer, ce qui lui permettra de remporter bien des batailles épiques. La plus célèbre d’entre elles, celle qui lui vaudra son titre de duc, c’est bien entendu la bataille d’Auerstaedt, où il écrase les Prussiens à un contre trois grâce à ses talents de manoeuvrier et de tacticien. Il n’a jamais failli, n’a jamais été vaincu, n’a jamais trahi Napoléon.

https://www.tvlibertes.com/la-petite-histoire-davout-linvincible-marechal-de-fer-les-grands-marechaux

De Gaulle et ses Premiers Ministres 2/2

La lassitude du Général

Le domaine réservé est donc, c’est une constante de la Ve République, l’apanage du chef de l’État. Le Premier ministre, s’il ne s’y aventure pas, peut espérer renforcer son rôle sur d’autres terrains. Georges Pompidou, plus ambitieux que Michel Debré (1), y parvient avec talent. Après les législatives du 25 novembre 1962, où il a démontré dans le combat électoral sa pugnacité, il entend rendre manifeste l’activité du gouvernement. Ce renforcement du Premier ministre va en outre à la rencontre de ce que Burin des Roziers (ancien secrétaire général de la présidence de la République 1962-1967) appelle dans sa communication, « la lassitude du général ». Tenté constamment par le retour à Colombey, supportant mal l’air confiné de l’Élysée, l’ancien chef de la France libre se plaît peu à peu à se dessaisir de certaines initiatives et surtout de leur application. Ainsi, une fois le Premier ministre saisi d’un dossier, le Président est étonnamment absent. Il maintient là sa vieille maxime militaire : on juge de l’exécution après coup, et pas en cours d’exécution. Lire la suite « De Gaulle et ses Premiers Ministres 2/2 »

Quand les harkis étaient conspués par la gauche

capture-decran-2021-09-21-a-191021-845x475-1

Vu sur BVoltaire    Par Gabrielle Cluzel

Ainsi donc, quelques jours avant le 25 septembre, journée d’hommage national aux harkis, Emmanuel  annonce une loi à venir « de reconnaissance et de réparation » à leur endroit. C’est fort, très fort, trop fort. Si fort que la droite réunie vacille, interdite, et doit reconfigurer son logiciel. Comment ne pas se réjouir, mais comment ne pas non plus flairer l’entourloupe à plein nez ?

C’est Jacques Chirac, en 2003, qui avait instauré cette journée d’« hommage national aux harkis et aux forces supplétives ». C’est Julien Aubert, en juillet dernier, qui, avec 33 députés LR, avait, dans une tribune, demandé à Emmanuel  de faire un geste pour les harkis. Lire la suite « Quand les harkis étaient conspués par la gauche »

Petit tour dans la folie des écolos-féministes

Vu sur MPI

La raison a déserté le champ de la politique, à quelques rares exceptions ! L’intelligence n’est plus « en péril de mort », pour reprendre le titre d’un ouvrage célèbre du philosophe catholique Marcel De Corte, elle est morte. Et la représentante du parti Europe Écologie Les Verts, la gaffeuse Sandrine Rousseau, est l’expression flagrante de cette mise au tombeau. Lire la suite « Petit tour dans la folie des écolos-féministes »

Arme migratoire et défense de l’Europe

Après des décennies d’aveuglement de nos dirigeants, et parfois de complicités, un certain nombre d’États européens semblent en train de prendre la mesure du péril migratoire. Certains se trouvent même en pointe sur le terrain de la nécessaire mise en place d’une riposte. Il est vrai qu’en réalité, le phénomène qui nous menace ne peut guère être comparé dans la grande histoire qu’à celui des grandes invasions contemporaines de la décomposition et de la chute de l’empire romain d’Occident au cours du Ve siècle. [1]

Lire la suite « Arme migratoire et défense de l’Europe »