Soins aux clandestins: une “anomalie” à 1.5 milliard d’euros

Nicolas Bay

Une tribune libre de Nicolas Bay (RN), député français au parlement européen.

Un demi-million de clandestins soignés chaque année en France !

L’OMS proclame un droit universel à la santé. Si le bien-fondé d’un tel principe ne peut être nié, il n’est écrit nulle part que ce droit universel devrait impérativement s’exercer en France. Et encore moins au détriment des Français. C’est pourtant le cas. Les présidents changent, le nombre de lits hospitaliers diminue, le coût des mutuelles complémentaires explose, mais n’importe quel clandestin se voit rapidement offrir un panel de soins comme il n’en existe dans aucun autre pays dans le monde. Entrez, c’est français, c’est gratuit !

Lire la suite « Soins aux clandestins: une “anomalie” à 1.5 milliard d’euros »

L’ère de la grande incertitude pour les matières premières et l’énergie

Andrea Muratore

Ex: https://it.insideover.com/energia/lera-della-grande-incertezza-per-materie-prime-ed-energia.html

Un an et demi après le début de la pandémie du Covid-19, les prix des matières premières et de l’énergie sont en dents de scie. La phase actuelle, un véritable cycle haussier qui fait grimper les prix des matières premières énergétiques, s’inscrit dans le cadre d’une résurgence massive de l’inflation dans le sillage de la phase de croissance économique de 2021 qui touche les plus grandes économies du monde. Lire la suite « L’ère de la grande incertitude pour les matières premières et l’énergie »

Hervé Moreau : Le parler vrai d’un capitaine de gendarmerie 2/2

Vous évoquez fréquemment dans votre ouvrage « cette justice qui bafoue le droit des victimes ». Pourquoi ?

Pour l’essentiel. les juges sont des bureaucrates, des idéologues qui ne connaissent pas le terrain, qui trouvent toutes les excuses possibles aux délinquants. Le problème, c’est que notre Code pénal, qui est l’un des plus sévères d’Europe, n’est pas appliqué.

Aux assises, pour les crimes, on a des condamnations souvent très insuffisantes. Mais là ou on a le plus de difficultés, c’est dans le domaine délictuel. En France, on prononce 600 000 condamnations annuelles pour crime, délit ou contravention de 5° classe. Avec les aménagements de peine, seuls 20 000 à 30 000 iront en prison, le plus souvent pour quelques mois, faute de place. Si vous êtes victime, vous avez une chance sur 30 de voir votre agresseur aller au gnouf. L’honnête citoyen se fait démonter la tête et son agresseur reste libre : c’est ça la société dans laquelle on vit ? Oui Ces juges nous font un mal de chien ! Lire la suite « Hervé Moreau : Le parler vrai d’un capitaine de gendarmerie 2/2 »

Cinq questions à Manu du Réveil des Moutons après sa sortie de garde à vue

Parmi les nombreux médias alternatifs, le Réveil des Moutons se démarque comme celui qui offre la parole à tous les acteurs du camp national et de celui de la dissidence, sans tabou ni exclusive. Cette liberté de ton ne plaît évidemment pas à la police de la pensée. Manu, principal animateur du Réveil des Moutons s’est donc retrouvé en garde à vue. Médias Presse Info a voulu en savoir plus. Nous avons posé quelques questions à notre confrère. Lire la suite « Cinq questions à Manu du Réveil des Moutons après sa sortie de garde à vue »

Immigration : les mêmes causes produisent les mêmes effets, par David L’Épée.

« La lecture du journal est la prière du matin de l’homme moderne » disait Hegel. Notre collaborateur David L’Épée, médiavore boulimique, priant peu mais lisant beaucoup et archivant tout ce qui lui tombe sous les yeux, effeuille pour nous la presse de ces dernières semaines.

Parmi les actualités qui auront marqué cet été 2021, on se souviendra de l’affaire Mila, à la fois si emblématique et si banale d’une France où certaines communautés, loin de s’assimiler à la population qui les ont accueillies, réclament d’elle qu’elle s’assimile à leurs mœurs et à leur vision du monde.

Lire la suite « Immigration : les mêmes causes produisent les mêmes effets, par David L’Épée. »

Les femmes de 1914-1918 : héroïnes de guerre

Les femmes de 1914-1918 : héroïnes de guerre

Il y a cent ans s’achevait le plus grand conflit européen du XXe siècle ; ce que Dominique Venner appelait « le suicide de l’Europe ». Aujourd’hui, la Grande Guerre n’intéresse presque plus. Les derniers poilus ont disparu et les vieilles femmes emportent leurs secrets dans la tombe. Certains aspects pourtant importants ont été longtemps occultés tel que le rôle tenu par les femmes. Des femmes de la guerre, que savons-nous, au-delà des allégories de la Victoire sur nos monuments aux morts ?

Or cette « guerre civile européenne » n’a pas été vécue de manière identique par les hommes et par les femmes et ses conséquences n’ont pas été les mêmes. Elle est pour les hommes douleur et traumatisme. Pour les femmes, elle ne signifie pas seulement la souffrance des séparations et le deuil, mais aussi la possibilité de nouvelles activités et souvent malgré elles. L’équilibre d’une société repose sur la complémentarité du masculin et du féminin. Quand les hommes combattent et protègent, les femmes maintiennent, consolent et reconstruisent. L’harmonie et la survie du groupe relèvent du féminin. Alors que le combat physique relève du masculin.

Les femmes de la Grande Guerre sont aussi des femmes en guerre sur tous les fronts. Des héroïnes sans drapeaux ni tambours.

Lire la suite « Les femmes de 1914-1918 : héroïnes de guerre »

La fin de l’État providence danois pour les « migrants »?, par Etienne Defay

Danemark

Le gouvernement social-démocrate danois a annoncé un changement des règles d’attribution des allocations sociales à destination des immigrés. Selon sa proposition, les étrangers séjournant au Danemark qui ne trouvent pas d’emploi sur le marché du travail seront tenus de fournir 37 heures de travail par semaine en faveur des collectivités locales pour garder leur droit à toucher une allocation. Selon le ministre de l’immigration et de l’intégration Mattias Tesfaye, lui-même fils d’immigré d’Éthiopie, « le lien entre l’effort et les avantages obtenus doit devenir plus visible ». Le premier ministre Mette Frederiksen a également constaté : « Pendant de trop nombreuses années, nous avons fait du mal à de nombreuses personnes en n’exigeant rien d’elles. »

Lire la suite « La fin de l’État providence danois pour les « migrants »?, par Etienne Defay »