Éric Zemmour aide puissamment à clarifier le débat

De Guillaume de Thieulloy dans les 4 Vérités :

Ajoutons que, côté RN, Marine Le Pen, qui avait dans un premier temps refusé de débattre avec l’écrivain, a annoncé avoir accepté de dîner avec Éric Zemmour et Robert Ménard. Robert Ménard, à la fois proche de Zemmour et de la présidente du Rassemblement national, a appelé les deux à dialoguer à l’approche de la présidentielle. Gilbert Collard et Thierry Mariani ont également plaidé en faveur d’une rencontre entre Marine Le Pen et Éric Zemmour. Selon Emmanuelle Ménard, la rencontre ne devrait pas se faire “sous les projecteurs”, le dîner devant être privé.

https://www.lesalonbeige.fr/eric-zemmour-aide-puissamment-a-clarifier-le-debat/

SNCF: vers la fin des privilèges ?

Avec l’ouverture prochaine du rail à la concurrence, l’épineuse question des privilèges acquis  pour les salariés, leurs familles et les retraités des entreprises publiques  ferroviaires va se poser de façon cruciale. Les cheminots transférés chez de nouveaux opérateurs du rail auront-ils toujours droit aux avantages de taille ? Ces avantages furent offerts à aux salariés par les sociétés du rail du XIXème siècle, qui étaient alors toutes privées. Lire la suite « SNCF: vers la fin des privilèges ? »

L’autorité naturelle et le fondement du politique

Dans cette phrase, Rousseau opère la transition décisive entre l’idée, fallacieuse à ses yeux, et qu’il dénonce, que la société serait fondée en nature, et la théorie dite“contractualiste.

Nous avons eu l’occasion de voir précédemment (AF 2000 n° 2695 du 16 février 2006) que Hobbes, lui aussi, pensait que la société procédait d’un artifice de la raison : pour que l’individu garantisse sa survie dans un état de nature mortifère, il fallait qu’il remît, en même temps que tous les autres hommes, sa puissance d’agression et de défense à un Souverain qui, seul, le protégera et le vengera efficacement. Mais pour Hobbes, l’individu, de soi, n’est pas sociable. Lire la suite « L’autorité naturelle et le fondement du politique »

Escroc il naquit, escroc il vécut.

Au fond, ce n’est pas de sa faute. Né Maghrébin, il a vécu en Maghrébin. Quoi de plus normal en France ?

Il est difficile d’en douter…

Il va devoir rendre son écharpe tricolore sans attendre la décision du Conseil constitutionnel, qui avait été saisi d’une demande de déchéance de son mandat (mais hélas pas de sa nationalité !) le 21 juillet par le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti. Lire la suite « Escroc il naquit, escroc il vécut. »

Un dîner presque parfait – Zemmour à la croisée des chemins

diner zemmour

Eric Zemmour a lancé ce samedi son site Croisée des chemins, destiné à promouvoir son livre à paraître le 16 septembre : La France n’a pas dit son dernier mot, dans lequel il poursuit « le récit des choses vues, des choses tues, trop longtemps tues. Pour que la France ne se contente pas d’avoir un futur mais trace aussi les voies d’un avenir ». Le site permet de s’inscrire pour rencontrer Zemmour à Toulon le 17, à Nice le 18, et ainsi de suite, l’auteur s’étant mis en congé du Figaro pour assurer cette tournée promotionnelle, tout en continuant ses brillantes interventions sur CNews.

Lire la suite « Un dîner presque parfait – Zemmour à la croisée des chemins »

RACE ET PHILOSOPHIE ANALYTIQUE

Il y a actuellement deux grands courants de la philosophie moderne ; la phénoménologie qui appartient à ce que l’on appelle la philosophie continentale ou allemande et la philosophie analytique qui est maintenant essentiellement anglo-saxonne, même si les deux premiers pionniers importants ont été l’un allemand, Frege, l’autre autrichien Wittgenstein. Cette dernière consiste en une analyse quasiment sans limite de la logique et du langage à la différence des autres courants de pensée qui traitent des « grandes questions » métaphysiques. Lire la suite « RACE ET PHILOSOPHIE ANALYTIQUE »

L’écologie n’est pas l’apanage de la gauche

bv-gastineau-mini-406x233-1

Dans cet entretien, l’essayiste Max-Erwann Gastineau explique que l’écologie peut être de droite. Démontrant les contradictions de l’écologie punitive et prenant l’exemple de l’éolienne, il dénonce la déconnection du réel des écologistes jusqu’au-boutistes ne se souciant pas des conséquences de leurs actes…

Vous êtes essayiste, chroniqueur et vous contribuez notamment pour Marianne et pour Le Figaro. On vous a vu, aussi, dans la revue Front populaire. La campagne présidentielle se précisant, on a vu les écologistes en train de désigner le ou la candidate qui les représentera à l’élection présidentielle. On a notamment vu émerger le phénomène, Sandrine Rousseau. C’est un pur concentré de « wokisme », d’écologie punitive, l’écologie dans tout ce qu’elle a de plus gauchiste. Lire la suite « L’écologie n’est pas l’apanage de la gauche »