Michel Onfray, encore et toujours !

Il paraît que des abonnés se seraient retirés de cette excellente revue qu’est Front Populaire au prétexte de la position très lucide et humainement irréfutable de Michel Onfray en faveur de la vaccination.

Je n’ai pas la prétention de les faire revenir mais j’aimerais au moins tenter ma chance parce que MO vient de publier aux Presses de la Cité un étincelant essai, qui est aussi un pamphlet dévastateur, dont le titre Autodafés, et le sous-titre : L’art de détruire les livres, révèlent bien la substance.

Lire la suite « Michel Onfray, encore et toujours ! »

◘ Entretien avec R. Steuckers sur la réception de l’œuvre de J. Evola en Belgique 8/8

Vienne et Zürich/Frauenfeld

Ma première activité strictement évolienne date de 1998, année du décès de Marc. Eemans. Evola suscitait à l’époque de plus en plus d’intérêt en Allemagne et en Autriche, grâce, notamment, aux efforts du Dr. T. H. Hansen, traducteur et exégète du penseur traditionaliste. Du coup, toutes les antennes germanophones de Synergies Européennes voulaient marquer le coup et organiser séminaires et causeries pour le centième anniversaire de la naissance du Maître. Au printemps de 1998, j’ai donc été appelé à prononcer à Vienne, dans les locaux de la Burschenschaft Olympia, une allocution en l’honneur du centenaire de la naissance d’Evola ; on avait choisi Vienne parce qu’Evola adorait cette capitale impériale et y avait reçu, en 1945, pendant le siège de la ville, l’épreuve doublement douloureuse de la blessure et de la paralysie : un mur s’est effondré, brisant définitivement la colonne vertébrale de J. Evola. Lire la suite « ◘ Entretien avec R. Steuckers sur la réception de l’œuvre de J. Evola en Belgique 8/8 »

L’idéologie woke décryptée 1/2

Depuis quelques semaines circule sur internet un long texte analysant les mécanismes de l’idéologie woke qui, sous l’influence des campus américains, progresse dangereusement dans les universités françaises. L’auteur de cet article de fond, Pierre Valentin, est étudiant en master sciences politiques à Paris-2 Panthéon-Assas et diplômé en philosophie. Le texte étant assez long (c’est d’ailleurs son intérêt : il fallait de l’espace pour décrypter ce phénomène aussi insidieux qu’invasif), nous vous en proposant ici « les bonnes feuilles ». N’hésitez pas, si le sujet vous intéresse, à vous reporter à la source de l’article, le très intéressant site de la Fondation pour l’innovation politique (1).

Extrait de la partie 1 : Anatomie du wokisme

L’émergence de cette nouvelle culture morale, dans laquelle le statut de victime devient une ressource sociale, requiert certaines conditions, parmi lesquelles on trouve, notamment, une atomisation sociale et un niveau de diversité ethnique et sexuelle élevé. La bureaucratisation et la juridisation de la société jouent également comme des facteurs essentiels, assurant la reconnaissance de ce statut de victime par des tiers détenteurs de l’autorité et permettant d’imposer un véritable « ordre woke ». […] Lire la suite « L’idéologie woke décryptée 1/2 »

Aude Mirkovic : « La loi et le décret sur le passe sanitaire sont contraires au droit international »

Aude Mirkovic

Cosignataire de la tribune « Pourquoi le passe sanitaire est illégal, malgré la décision du Conseil constitutionnel » publiée dans Marianne, Aude Mirkovic rappelle que la légalité du passe est mise en cause du fait des atteintes aux libertés fondamentales et de ses nombreuses incohérences. Sa reconduction au-delà du 15 novembre le serait donc encore plus.

Lire la suite « Aude Mirkovic : « La loi et le décret sur le passe sanitaire sont contraires au droit international » »

Marseille : et si l’on parlait aussi de la corruption des politiques, avec leur clientélisme criminel ?

marseille-3716867-1920-845x475-1

Marseille par-ci, Marseille par-là. Marseille ville des pauvres, Marseille ville oubliée. Marseille et ses taudis, Marseille et son chômage, Marseille et ses dealers, Marseille et sa violence, Marseille qui cherche ses transports…

De qui se moque-t-on ?

Parce qu’une fois de plus, une fois encore, les mafias de la  règlent leurs comptes dans « la deuxième ville de France », voilà Marseille au cœur de toutes les attentions. Friand de ses rencontres avec le petit peuple, Emmanuel Macron s’est donc précipité dans « la cité phocéenne », comme disent les dépliants de l’office du tourisme. Trois jours pour répandre la bonne nouvelle : le président de la République est arrivé avec des milliards dans sa hotte. « Le plan le plus important jamais présenté », nous dit-on, cela, pour restaurer les écoles où courent les rats et les cafards, ripoliner les 100.000 taudis que compte la ville et – on peut croire au miracle – doter la ville d’infrastructures dignes de ce nom. Lire la suite « Marseille : et si l’on parlait aussi de la corruption des politiques, avec leur clientélisme criminel ? »

Afghanistan : un scénario écrit d’avance (Présent)

Entretien avec Marc Charuel

Lire la suite « Afghanistan : un scénario écrit d’avance (Présent) »

Belgique : les nationalistes flamands appellent à la dénonciation des profs « gauchistes », qui « tentent à chaque occasion d’incorporer leurs foutaises multiculturelles dans leurs cours »

Omniprésent sur les réseaux sociaux, Tom Van Grieken, dirigeant du parti xénophobe Vlaams Belang, cible surtout les jeunes en misant sur le net glissement à droite de cette fraction de la population.

Tom Van Grieken, président du Vlaams Belang, parti xénophobe et séparatiste flamand, a lancé le 1er septembre, jour de la rentrée scolaire en Belgique, une campagne sur le réseau TikTok pour dénoncer « les enseignants et professeurs de gauche qui tentent à chaque occasion d’incorporer leurs foutaises multiculturelles dans leurs cours ». Le jeune dirigeant leur promet de leur « présenter l’addition en 2024 ».

Lire la suite « Belgique : les nationalistes flamands appellent à la dénonciation des profs « gauchistes », qui « tentent à chaque occasion d’incorporer leurs foutaises multiculturelles dans leurs cours » »

LA FRANCE FAITE PAR SES ROIS, BIEN AVANT 1789.

Sous l’Ancien régime, la nation française existe sans que la notion soit toujours précisée en tant que telle : pour faire simple, il est possible de dire que, si l’Etat de France naît avec l’élection en 987 du roi Hugues Capet (et sans que le nom de France ne soit, d’ailleurs, accolé au titre de roi, ce qui n’adviendra qu’à partir de Philippe-Auguste), la nation française, elle, apparaît d’une certaine manière en 1214 avec la victoire de Bouvines et le soutien des bourgeois des villes aux armées royales de celui qui, alors, passe du statut de suzerain (« le roi des nobles », en somme) à celui de souverain (« le roi de France » et, désormais, des Français au-delà des simples liens féodaux). Lire la suite « LA FRANCE FAITE PAR SES ROIS, BIEN AVANT 1789. »

Sur Valeurs Actuelles, traite ARABE, esclavage INTERAFRICAIN : ces traites TABOUES.

Dans l’enseignement de l’esclavage, la traite européenne principalement abordée, mais ne met pas en lumière les traites arabes, la traite de Zanzibar ou même la traite interafricaine. Ces dernières années des discours politiques ont profité de cet enseignement partial faire avancer une idéologie de la repentance. Une repentance pour les sévices que les « Blancs » auraient infligé de tout temps aux autres peuples de la terre. Mais la traite humaine est-elle l’apanage de l’homme blanc ? L’avancée des recherches sur les différentes traites nous éclaire davantage sur le caractère « universel » de la pratique de l’esclavage par les peuples à un moment de leur histoire.

Écriture : Diwan Le Ru et Baudouin Wisselmann

Réalisation et montage : Wilfried Mortier


http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2021/09/03/sur-valeurs-actuelles-traite-arabe-esclavage-interafricain-c-6335104.html#more