Ils n’ont manifestement pas tout compris à ce que devrait être « le monde d’après »…

Après un an et demi de pandémie virale et de ses conséquences économiques et sociales, le monde a de nouveau soif de… LIBERTE ? Non, il a soif… de pétrole, de gaz, d’électricité et de charbon pour faire fonctionner ses usines, ses centrales thermiques et ses transports La reprise économique est désormais installée en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, et la forte demande en énergie tire depuis des mois les prix vers le haut.

A commencer par ceux du pétrole, ce qui permet aux entreprises du secteur de renouer avec des résultats exceptionnels. La compagnie publique Saudi Aramco a ainsi annoncé, dimanche 8 août, un bénéfice de 25,5 milliards de dollars (21,7 milliards d’euros) au deuxième trimestre, quatre fois plus qu’un an auparavant. Lire la suite « Ils n’ont manifestement pas tout compris à ce que devrait être « le monde d’après »… »

Pertes de la guerre 1914-1918 : quelles régions ont-elles versées le plus le prix du sang ?

Quand on regarde la carte des régions les plus frappées par la Première Guerre Mondiale, on constate que les départements n’ont pas été égaux devant la mort.

– Départements comptant plus de 8,8 % des hommes morts : Corrèze, Côtes d’Armor, Lozère, Mayenne et Vendée.

– Départements comptant plus de 7,6 % des hommes morts : Basses-Alpes, Hautes-Alpes, Ardèche, Ariège, Aveyron, Cantal, Creuse, Dordogne, Eure-et-Loir, Ille-et-Vilaine, Indre, Landes, Haute-Loire, Loiret, Manche, Morbihan, Nièvre, Savoie, Haute-Savoie et Haute-Vienne. Lire la suite « Pertes de la guerre 1914-1918 : quelles régions ont-elles versées le plus le prix du sang ? »

Zemmour : “Je sais ce qu’il faut faire (…) mais il faut aussi que les Français soient prêts à la bataille et refusent de se laisser soumettre plus longtemps à la propagande ambiante”

À la veille du lancement de la campagne présidentielle, Éric Zemmour analyse la situation de la France et se confie sur les rumeurs d’une possible candidature. Entretien.

(…) Quant à l’assassinat du prêtre vendéen par ce criminel rwandais qui avait déjà incendié la cathédrale de Nantes, il nous montre à quel point notre humanisme et notre juridisme sont devenus les marques d’une faiblesse qui nous tue.

Lire la suite « Zemmour : “Je sais ce qu’il faut faire (…) mais il faut aussi que les Français soient prêts à la bataille et refusent de se laisser soumettre plus longtemps à la propagande ambiante” »

Covid, c’est reparti comme en 14 ?

Jarente de Sénac

Alors qu’une majorité de Français sont vaccinés, si l’on en croit les chiffres fournis par le ministère de la Santé via Santé publique France, voici, nous dit-on, que le covid repart de plus belle. Et notamment sur le littoral métropolitain, c’est-à-dire là où une grande partie des Français sont en vacances. Les non-vaccinés n’ayant pas accès dans les bars, bistrots, restaurants, festivals, transports collectifs et autres regroupements divers et variés, c’est-à-dire une minorité, la question se pose donc de savoir si Macron et ses sbires ont pris les bonnes mesures en divisant la population française entre les pour et les contre le passe sanitaire et le refus de se faire vacciner. Lire la suite « Covid, c’est reparti comme en 14 ? »

Le feu et le sang

© NICOLAS MESSYASZ/SIPA Numéro de reportage : 01030523_000021

C’est l’incurie de l’Etat qui est responsable de la mort du père Maire

En dépit des déclarations du ministre de l’Intérieur, la mort du père Maire est le résultat direct de l’incurie de l’Etat

Est-il permis d’éprouver de la colère devant l’assassinat d’un prêtre, ou est-ce trahir ce à quoi le mort avait voué sa vie ? Que d’autres répondent à cette question, et que le père Olivier Maire, s’il le faut, me pardonne : sa mort me révolte, et j’entends bien dénoncer ses responsables, et les réactions indignes de ceux qui regarderaient sans broncher la France entière subir le même sort.

Lire la suite « Le feu et le sang »

ColloqueILIADE 2018 : L’art de la guerre culturelle. Asymétrie et guérilla

#ColloqueILIADE 2018 : L’art de la guerre culturelle. Asymétrie et guérilla

Cette intervention est disponible au format audio. 

C’est quoi, le pouvoir ? « Le pouvoir, c’est l’impuissance ! » disait de Gaulle, le de Gaulle de la fin. Mais au commencement, c’est quoi, le pouvoir ? Je veux parler du vrai pouvoir, du pouvoir au-dessus du pouvoir, du pouvoir de parler en chaire, de parler sur la montagne, pour soi et pour le monde, urbi et orbi. Ce pouvoir, ce serait la privilégiature de Moïse, de l’autorité morale, de l’autorité religieuse. C’est ce que Michel Foucault a appelé dans sa leçon inaugurale du Collège de France « l’ordre du discours », par quoi chaque société s’efforce de produire et de contrôler les croyances collectives et les représentations du monde. C’est ça qui fonde la souveraineté. Est souverain celui qui dit : là est le bien, le beau et le vrai, quand bien même ce bien est mal, ce beau est laid, ce vrai est faux.

Lire la suite « ColloqueILIADE 2018 : L’art de la guerre culturelle. Asymétrie et guérilla »

Une éditorialiste du NY Post s’émeut du “racisme anti-Blancs” du projet de loi Biden d’1,2 Mrd de $ portant sur la rénovation des infrastructures du pays

Si les Américains sont enthousiastes à l’idée que l’État puisse consacrer une part importante de son budget dans les infrastructures physiques du pays (ponts, routes, réseaux internet haut débit, projets énergétiques…), le projet de la loi sur les infrastructures qui vient d’être validé par le Sénat fait clairement preuve de racisme sur 3 points essentiels : l’attribution des emplois de ceux qui y travailleront, le choix des entreprises qui obtiendront les contrats et la localisation géographique des projets. Il est en effet prévu que l’ensemble de ces attributions soient décidées en fonction de la race et du sexe… et non du mérite.

Lire la suite « Une éditorialiste du NY Post s’émeut du “racisme anti-Blancs” du projet de loi Biden d’1,2 Mrd de $ portant sur la rénovation des infrastructures du pays »

La mort d’un prêtre et l’âme de la France

Le père Olivier Maire est mort, assassiné par celui à qui il avait tendu la main. Son sacrifice prouve à notre société et à notre temps que des valeurs plus hautes que la consommation, le confort ou l’individualisme, existent et vivent, et qu’elles nous donnent, non pas des moyens d’existence mais des raisons de vivre, au-delà de nous-mêmes. Que ce sacrifice ait lieu sur la terre de Vendée qui a, jadis, prouvé que la foi en Dieu ouvrait souvent, dans les années les plus tristes de la Révolution française, les portes du martyre, peut être vu comme un intersigne, et montre les liens invisibles entre les temps et les lieux : la Vendée n’est pas un simple lieu, elle est une histoire, un peuple sculpté à la fois par la République de la Terreur et par la résistance « catholique et royale », et, à jamais, le nom de Vendée évoque des images terribles et belles aussi.

Lire la suite « La mort d’un prêtre et l’âme de la France »

Le défi d’une utopie : « La face cachée du multiculturalisme »

Le défi d’une utopie : « La face cachée du multiculturalisme »

S’il ne fera pas l’unanimité, l’essai de Jérôme Blanchet-Gravel est une lecture néanmoins nécessaire. Ses deux cents et quelques pages précisent non seulement le multiculturalisme mais aussi les termes de la fracture intellectuelle – et donc potentiellement politique – latente entre un nationalisme classique et la mouvance identitaire.

Le multiculturalisme n’est pas un progressisme

Jérôme Blanchet-Gravel circonscrit le multiculturalisme en l’inscrivant au sein de la « postmodernité », soit l’époque dans laquelle nous nous trouvons, époque qui rompt avec la modernité principalement libérale. Parce qu’il est postmoderne, le multiculturalisme exprime et contribue à un retour du tribalisme, du religieux, de la Tradition, de l’hédonisme et du nomadisme.

Lire la suite « Le défi d’une utopie : « La face cachée du multiculturalisme » »