Trois livres sur les relations germano-soviétiques de 1918 à 1944 2/5

Ci-contre : Deux personnages importants de la République de Weimar : von Papen et Kurt von Schleicher, ici en 1932, respectivement alors Reichskanzler et Reichswehminister, lors d’une commémoration militaire à Berlin. Von Schleicher constatera que son armée ne pouvait contenir les éléments communistes et nazis si ceux-ci unissaient leurs forces. Son objectif : maintenir le statu quo (réparations incluses) en demandant aux Alliés de pouvoir disposer de 300.000 hommes. Cette éventualité inquiétait les Soviétiques, car elle aurait pu déboucher sur une alliance franco-germano-polonaise. Le conflit entre von Schleicher voulant temporiser la situation socio-politique et l’ultraconservateur von Papen décrétant la loi martiale ne fera que rendre plus instable le gouvernement de Hindenburg. Lire la suite « Trois livres sur les relations germano-soviétiques de 1918 à 1944 2/5 »

« Quoi qu’il en coûte… » Vraiment ?

Le 12 mars 2020, au plus fort des incertitudes de la crise sanitaire qui s’annonce et devant plus de 24 millions de téléspectateurs, Emmanuel Macron annonce en direct les premières mesures pour lutter contre la pandémie. Parmi elles, outre la mise en place d’un premier confinement strict, le président de la République assure qu’« un mécanisme exceptionnel et massif de chômage partiel sera mis en œuvre ». Le chef de l’Etat le veut « généreux »« simple »« protecteur ». Le moins de formalisme pour le plus de réactivité. Devant leur écran, les directeurs des services de police spécialisés redoutent qu’une nouvelle porte s’ouvre pour les fraudeurs professionnels. Les mois qui vont suivre leur donneront raison. Lire la suite « « Quoi qu’il en coûte… » Vraiment ? »

Exclusif : le cabinet McKinsey, condamné à 573 millions de dollars pour fraude, a créé En Marche en 2016

 Le cabinet de conseil McKinsey, condamné à 573 millions de dollars pour son rôle dans la crise des opioïdes, a été l’un des piliers de la création du parti En Marche! en 2016, d’après Le Monde

Entre le tout-puissant cabinet américain McKinsey et Emmanuel Macron, c’est une longue histoire. 

En effet, ces dernières semaines, une vive polémique a secoué la France après la révélation dans la presse que l’Etat a sollicité le soutien de McKinsey (récemment condamné à 573 millions de dollars pour fraude) pour conseiller l’Exécutif dans la gestion de la campagne de vaccination. L’Etat français ne dément pas, mais refuse de communiquer sur la rémunération du cabinet américain dont le tarif des prestations est extrêmement élevé. Lire la suite « Exclusif : le cabinet McKinsey, condamné à 573 millions de dollars pour fraude, a créé En Marche en 2016 »

Barbara Stiegler : « Les autorités détournent les questions sanitaires pour instaurer une société de contrôle ».

A Marseille, le 24 juillet 2021, lors d’une manifestation contre les mesures sanitaires. 

Reporterre — Comment vivez-vous la période actuelle ?

Barbara Stiegler — Difficilement. J’ai le sentiment que l’on s’enferre dans une impasse politique et sanitaire. Les décisions prises par le gouvernement depuis le 16 mars 2020 construisent un pays fracturé où l’on oppose deux camps, celui du bien et celui du mal. On construit un affrontement entre vaccinés et antivax, créant un état de sidération dans la société qui empêche de penser et d’appréhender les questions avec nuance et précision. Toute position critique vous condamne à une dissidence invivable. À un an de l’élection présidentielle, c’est extrêmement inquiétant. En renvoyant toute forme de contestation à l’extrême droite, tous les ingrédients d’une crise politique majeure sont là.

Lire la suite « Barbara Stiegler : « Les autorités détournent les questions sanitaires pour instaurer une société de contrôle ». »

Trois livres sur les relations germano-soviétiques de 1918 à 1944 1/5

Ci-contre : Deux personnages importants de la République de Weimar : von Papen et Kurt von Schleicher, ici en 1932, respectivement alors Reichskanzler et Reichswehminister, lors d’une commémoration militaire à Berlin. Von Schleicher constatera que son armée ne pouvait contenir les éléments communistes et nazis si ceux-ci unissaient leurs forces. Son objectif : maintenir le statu quo (réparations incluses) en demandant aux Alliés de pouvoir disposer de 300.000 hommes. Cette éventualité inquiétait les Soviétiques, car elle aurait pu déboucher sur une alliance franco-germano-polonaise. Le conflit entre von Schleicher voulant temporiser la situation socio-politique et l’ultraconservateur von Papen décrétant la loi martiale ne fera que rendre plus instable le gouvernement de Hindenburg.

La problématique complexe des relations germano-soviétiques revient sur le tapis en Allemagne Fédérale depuis quelque temps. Trois livres se sont penchés sur la question récemment, illustrant leurs propos de textes officiels ou émanant de personnalités politiques. Pour connaître l’arrière-plan de l’accord Ribbentrop-Molotov, l’historien britannique Gordon Lang, dans le premier volume de son ouvrage, Lire la suite « Trois livres sur les relations germano-soviétiques de 1918 à 1944 1/5 »

Selon que vous serez Blanche ou Noire, les jugement médiatiques vous feront une plagiaire ou un auteur à succès !

Car c’est ainsi maintenant. Et, par la magie du pouvoir médiata loi n’est pas la même pour tout le monde

En 1996, sa condamnation pour plagiat (que l’on nomme aujourd’hui pudiquement « contrefaçon » !) de « Quand j’avais cinq ans, je m’ai tué », d’Howard Buten, n’empêche pas l’écrivaine franco-camerounaise Calixthe Beyala d’être primée. Ni, surtout, de poursuivre une carrière de récidiviste.

Peu d’auteurs ont incarné avec autant de morgue le peu d’effet sur un parcours d’un plagiat reconnu par la justice. Condamnée en mai 1996 pour avoir pillé le best-seller d’Howard Buten, confondue de nouveau quelques mois plus tard – sans la moindre suite judiciaire cette fois – pour s’être un peu trop inspirée d’au moins cinq autres auteurs, Calixthe Beyala n’en a pas moins obtenu, dans la foulée de son procès, le Grand Prix du roman de l’Académie française pour Les Honneurs perdus (Albin Michel, 1996) – le livre avait figuré la même année sur les premières sélections du prix Goncourt !  Lire la suite « Selon que vous serez Blanche ou Noire, les jugement médiatiques vous feront une plagiaire ou un auteur à succès ! »

Sur la page FB de nos amis du GAR : la Monarchie contre la Révolution antisociale de 1791 et d’après…

Si vous étudiez l’histoire sociale française, vous constaterez aisément que la Révolution française fut le pire moment « libéral » de l’histoire de France, en particulier à travers les lois d’Allarde et Le Chapelier de 1791 qui détruisirent les corporations et tout le modèle social corporatif quand les lois de 1790 contre l’Église avaient déjà entraîné une hausse immédiate de la pauvreté, en particulier dans les campagnes…

Lire la suite « Sur la page FB de nos amis du GAR : la Monarchie contre la Révolution antisociale de 1791 et d’après… »

Candidature de Xavier Bertrand : déjà pschitt ?

xavier-bertrand

Il a bien essayé de faire son trou sur Instagram. Mais avec l’omniprésence d’Emmanuel , ce fut peine perdue. « Il », c’est . Vous vous souvenez ? Le héros qui a résisté une seconde fois au RN lors des dernières régionales. Disparu, depuis, noyé par la 4e vague, les millions de vaccins et de passe sanitaire. D’ailleurs, on ne sait pas trop ce qu’il pense, Xavier Bertrand, du passe sanitaire, du , de ces centaines de milliers de Français qui manifestent. Peut-être qu’il l’a dit sur Insta… Peut-être. Lire la suite « Candidature de Xavier Bertrand : déjà pschitt ? »

« Ce qui m’inquiète beaucoup c’est la tendance liberticide d’Emmanuel Macron ! », par Maxime Thiébaut.

Les mesures évoquées, lundi soir, par Emmanuel  pour sortir de la  Covid comme l’extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire constituent-elles des entraves aux libertés fondamentales ?

Réponse de Maxime Thiébaut, docteur en droit public, au micro de Boulevard .

https://soundcloud.com/bvoltaire/maxime-thiebaut

Vous êtes docteur en droit public. Hier soir Emmanuel Macron a annoncé le plan de sortie de crise du Covid-19 qui passera par un pass sanitaire et une vaccination à terme obligatoire.

Lire la suite « « Ce qui m’inquiète beaucoup c’est la tendance liberticide d’Emmanuel Macron ! », par Maxime Thiébaut. »