L’invasion de l’Europe, conséquence ultime de la modernité

Ce qui nous arrive, l’invasion de l’Europe, est finalement une conséquence – peut-être même la conséquence ultime – du basculement intervenu à la fin du 18e siècle, en France puis en Europe : l’accession au pouvoir des idées des lumières et l’avènement de la société moderne.

La société moderne qui se met alors en place vise à remplacer la société traditionnelle dans tous ses aspects, et d’abord dans son ressort principal. Le ressort de la société moderne est l’individualisme : la société moderne promeut l’individu, égal aux autres à la naissance et libre de toute appartenance. Il est libre vis-à-vis de Dieu, vis-à-vis de toute hiérarchie préétablie, vis-à-vis de la tradition, vis-à-vis des structures collectives, vis-à-vis du pays dans lequel il naît. Au contraire dans la société traditionnelle, l’individu devait se soumettre aux hiérarchies et aux cadres sociaux traditionnels, la famille, la tradition, Dieu, et il était à leur service. En un mot, la société traditionnelle était collectiviste et centrée sur les devoirs de l’individu envers le groupe : la société moderne est individualiste, centrée sur l’individu et ses droits. Lire la suite « L’invasion de l’Europe, conséquence ultime de la modernité »

Des images d’un drone de Frontex montrent des gardes-frontières biélorusses faisant entrer des migrants clandestinement dans l’UE

Frontex, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, a été créée en 2004 pour aider les États membres de l’UE et les pays associés à l’espace Schengen à protéger les frontières extérieures de l’espace de libre circulation de l’UE.

Depuis juin, le régime du bélarussien Alexandre Loukachenko a fait venir par avion près de 4.000 migrants d’Irak, qui ont ensuite traversé clandestinement la frontière avec la Lituanie et sont entrés dans l’UE. Lire la suite « Des images d’un drone de Frontex montrent des gardes-frontières biélorusses faisant entrer des migrants clandestinement dans l’UE »

Fuite en avant : à part rapporter de l’argent, on ne sait pas à quoi servent les vaccins anti-Covid

Fuite en avant : à part rapporter de l’argent, on ne sait pas à quoi servent les vaccins anti-Covid

Les laboratoires Pfizer et Moderna ont augmenté les tarifs de leurs vaccins vendus à l’Union européenne (UE). L’accord passé avec Bruxelles prévoit que le prix du vaccin de Pfizer réalisé avec la biotech allemande BioNTech passe de 15,50 euros à 19,50 euros et celui de Moderna de 19 euros à 21,50 euros.

Les pays de l’UE cherchent à s’assurer qu’ils auront assez de doses en vue d’une éventuelle troisième injection. En attendant les suivantes…

Contactée par l’AFP, la Commission européenne s’est refusée à tout commentaire, mettant en avant la confidentialité des contrats. Et Pfizer et Moderna n’ont pas réagi.

En revanche, leur meilleur VRP a réagi pour inciter à la consommation. Sic.

Lire la suite « Fuite en avant : à part rapporter de l’argent, on ne sait pas à quoi servent les vaccins anti-Covid »

1er août : la «déclaration de guerre» du président de l’UDC contre la gauche caviar et les bobos hélvétiques

Nous nous enflammons pour la liberté ! | Feu de la liberté à Morschach

Lors de ce 1er août, le président de la Confédération Guy Parmelin a délivré un message rassembleur, appelant à une «bonne cohésion entre les jeunes et les aînés, entre la ville et la campagne» ou «à l’ouverture d’esprit, de sorte que nous puissions trouver les solutions ensemble».

Lire la suite « 1er août : la «déclaration de guerre» du président de l’UDC contre la gauche caviar et les bobos hélvétiques »

La magistrale leçon d’histoire de Jacques Bainville

François Mitterrand aurait dû profiter de sa jeunesse réactionnaire pour lire les « Réflexions politiques » de Jacques Bainville.  Il y aurait appris à mesurer pleinement les conséquences de ses actes.

Il y a plus d’un demi-siècle que Jacques Bainville a quitté ce monde et la chape d’un profond silence a progressivement été jetée sur son œuvre. Bainville est quelqu’un dont il ne faut aujourd’hui plus parler, dont il ne faut pas citer le nom, et pratiquement jamais ce nom n’est plus prononcé ni dans les discours des politiciens, ni dans les bavardages des media. Bien rarement l’est-il, sinon même plus rarement encore, dans les savants travaux des universitaires.

C’est dire quelle heureuse surprise est la réédition de ses Réflexions politiques que vient de publier la maison belge DISMAS (1). Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais elle peut l’annoncer. Lire la suite « La magistrale leçon d’histoire de Jacques Bainville »

Qu’on soit pour ou contre, le passe sanitaire bafoue la Constitution et les droits de l’homme !

2048x1536-fit_constitution-francaise-1-845x475-1

Il est licite – mais pour combien de temps encore ? – de penser ce que bon semble des politiques vaccinales sur fond de . Mais il est une autre aune à laquelle la chose doit aussi être jugée : la loi et le respect de la Constitution. D’où cette tribune publiée dans FigaroVox, le 1er août dernier, cosignée par dix juristes. Lire la suite « Qu’on soit pour ou contre, le passe sanitaire bafoue la Constitution et les droits de l’homme ! »

Quand les associations communautaristes feignent de ne pas avoir vu, sur Instagram, l’appel au viol des femmes blanches par un Noir

Sur les , le compte @blackingbbc a osé, mi-juillet, lancer l’horrible phrase arguant « C’est pas un  si elle est blanche » avec, en image d’illustration, un homme noir effectuant une pression violente sur une femme blanche…

Ce message initialement publié sur Instagram a été relayé, via capture d’écran sur et Facebook et, fatalement, l’affaire a eu une résonance compréhensible au regard de la haine qu’il véhicule.

Lire la suite « Quand les associations communautaristes feignent de ne pas avoir vu, sur Instagram, l’appel au viol des femmes blanches par un Noir »

A qui profite la dramatisation autour de la crise sanitaire?

covid port du masque

L’épidémie de covid 19 et sa quatrième vague sont à l’origine d’une sorte de névrose médiatico-nationale. Les médias radio-télé procèdent à un matraquage intense, à chaque jour ses statistiques, ses déclarations et annonces fracassantes dont le caractère monstrueux sur le plan du respect des droits de la personne ne sert qu’à amplifier le désordre mental et la panique d’une société.

Lire la suite « A qui profite la dramatisation autour de la crise sanitaire? »

Parution du n°88 du magazine Terre & peuple

L’éditorial de Pierre Vial :

MONTJOIE SAINT DENIS !

Au Moyen Age c’était le cri de guerre des chevaliers français chargeant l’ennemi. Aujourd’hui il est considéré par les crétins qui sont au pouvoir comme subversif. Ce qui révèle l’état de décadence, de déliquescence, de pourriture, d’inversion des valeurs dans lequel est tombée la République macronienne. Voilà une bonne raison pour que ce cri soit repris par tous ceux qui ont décidé de faire la guerre – oui, la guerre – au macronisme, à ses pompes et à ses œuvres. Des journalistes incultes (pardon pour le pléonasme) affirment du haut de leur docte ignorance que c’est un slogan royaliste. C’est une stupidité, une de plus, car ce cri de guerre n’est pas né avec les disciples de Maurras, qui, tout simplement, y trouvent une référence à d’ancestrales traditions, ce qui est tout à leur honneur. Lire la suite « Parution du n°88 du magazine Terre & peuple »