Contrairement au rêve d’Emmanuel Macron, le Brexit n’a pas réduit l’attrait du Royaume-Uni pour les start-up.

Tu viens à Paris ?*

Depuis son arrivée au pouvoir en 2017, Emmanuel Macron tente de faire de la France le moteur d’un mouvement censé permettre à l’Europe de s’imposer dans un secteur technologique aujourd’hui largement dominé par les États-Unis, la High Tech (haute technologie). Il tente ainsi de rendre l’Hexagone plus attractif pour les investisseurs étrangers et son gouvernement apporte un soutien actif aux start-up qui constituent la French Tech. L’an dernier, le chef de l’Etat a dit s’attendre à ce que la France compte 25 “licornes, ces start-ups valorisées un milliard de dollars, d’ici 2025 (c’est demain). Mais bravo quand même… si ça marche. Lire la suite « Contrairement au rêve d’Emmanuel Macron, le Brexit n’a pas réduit l’attrait du Royaume-Uni pour les start-up. »

Ils n’ont rien oublié et rien appris

À 20 heures, ce 27 juin, les premiers résultats des régionales et des départementales tombaient. Brutaux. Ils allaient évoluer de peu au cours de la soirée. Le choix le plus attendu, celui : 55,9 pour Muselier, 44,1 pour Mariani à 20 heures, 57 contre 43 plus tard.

Ni la république en marche, ni le rassemblement national n’emportent une seule région.

Le vrai parti vainqueur, celui des abstentionnistes reste à un étiage record de 65 %. Lire la suite « Ils n’ont rien oublié et rien appris »

Psychanalyse d’un discours d’extrême gauche : le cas Mediapart

accusation1-845x475-1

Ce 25 juin, Mediapart a publié un long article intitulé : «  1 : le danger Bolloré, la complicité publique ». Ce texte pose une question importante et légitime, ce qui n’est déjà pas si mal, car, en général, les islamo-gauchistes, les genristes, décoloniaux, cancel et autres woke nous ont plutôt habitués au déni de réalité, ce syndrome psychiatrique. Lire la suite « Psychanalyse d’un discours d’extrême gauche : le cas Mediapart »

Ils oublient un détail… C’est qu’ils sont tous (ou presque) des travailleurs clandestins.

Le premier syndicat des entreprises de livraison deux-roues de Paris a été créé samedi 26 juin pour défendre qui ?

LES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS DES PLATEFORMES DE LIVRAISON DE REPAS !!! *

Le but est de doter les livreurs d’un « pouvoir d’action », a déclaré à l’AFP Mandjou Karabou, élu samedi secrétaire général et lui-même livreur. Ce syndicat, affilié évidemment à la CGT, a vocation à « regrouper les livreurs de différentes plateformes pour être représentatif et faire entendre notre voix », a-t-il expliqué. Lire la suite « Ils oublient un détail… C’est qu’ils sont tous (ou presque) des travailleurs clandestins. »

Politique & Eco n°305 avec Pierre Jovanovic : quand la planète financière se noie dans la fausse monnaie

Ultimes conséquences de la planche à billet, les banques en situation précaire, l’or acheté en masse par les états et voilà l’inflation qui pointe.
Olivier Pichon reçoit Pierre Jovanovic pour sa revue de presse internationale financière et monétaire.

DES TRILLIARDS DE FAUSSE MONNAIE ONT ETE IMPRIMES DEPUIS L’EXPLOSION DU 29 SEPTEMBRE 2008

« On voit parfaitement que les banquiers centraux sont devenus fous, et que cela va obligatoirement se terminer dans une méga-catastrophe . De plus, tout cet argent n’a profité qu’aux ultra-riches ». Lire la suite « Politique & Eco n°305 avec Pierre Jovanovic : quand la planète financière se noie dans la fausse monnaie »

3 milliards d’euros : la Turquie nous remercie. Ou pas

L’Union européenne s’apprête à renouveler avec la Turquie l’accord migratoire de 2016 et à débourser trois milliards d’euros entre 2022 et 2024, qui viendront s’ajouter aux 535 millions déjà octroyés en 2021. Théoriquement, pour que des ONG prennent en charge les réfugiés à l’intérieur de ses frontières. Le vice-président de la Commission chargé des questions migratoires a admis qu’« une partie de cet argent pourrait aussi aller à l’État turc ».

https://www.lesalonbeige.fr/3-milliards-deuros-la-turquie-nous-remercie-ou-pas/

La reprise est là, mais la France de Macron est déjà en faillite !

Marc Rousset

La droite « fourmi » allemande met déjà en garde la France sur son budget, souhaitant une « Union de la stabilité et non une Union de la dette », même si la chancelière Merkel est consciente que des dépenses publiques gigantesques devront être budgétées dans le secteur des hautes technologies et plus particulièrement dans l’intelligence artificielle, l’informatique quantique, les batteries et les puces électroniques. La France « cigale » qui gaspille depuis 40 ans avec une politique socialiste de dépenses de fonctionnement inacceptables (âge de la retraite, 35 heures, régimes spéciaux, invasion migratoire, 2 millions de fonctionnaires en trop…) risque de caler beaucoup plus vite qu’espéré, rattrapée par ses dettes passées, de ne plus pouvoir emprunter en raison de la hausse des taux, ce qui l’empêcherait alors d’investir dans les investissements d’avenir.

Lire la suite « La reprise est là, mais la France de Macron est déjà en faillite ! »

Quand la gauche menace encore

Source hélas inégalable d’information, et de désinformation en langue française, le quotidien Le Monde parvient en général, par son parti pris de plus en plus à gauche, à intoxiquer ses lecteurs, quand il s’agit de l’avenir. En particulier les rédacteurs de ce journal n’admettent jamais qu’ils puissent se tromper, et Olivier Faye n’échappe pas à la règle. On reconnaîtra, pourtant, qu’il résume assez bien la situation au lendemain du vote de ce 20 juillet. Il titre et résume ainsi son article : « les résultats du premier tour bousculent les stratégies présidentielles de Macron et de Le Pen ».[1] Lire la suite « Quand la gauche menace encore »