Crise du covid : les scientifiques britanniques admettent avoir utilisé la peur pour aider leur gouvernement à contrôler la population

Le très politiquement correct The Telegraph n’a pas peur de lancer le pavé dans la marre. Dans son édition du 14 mai dernier, il donne la parole aux membres du groupe scientifique du comportement en temps de covid afin qu’ils puissent « exprimer leurs regrets » concernant « les méthodes contraires à l’éthique » et « totalitaires » utilisées par le gouvernement de Boris Johnson. Lire la suite « Crise du covid : les scientifiques britanniques admettent avoir utilisé la peur pour aider leur gouvernement à contrôler la population »

Contribution à une généalogie de l’héroïsme 1/7

[ci-contre :  Hercule et l’Hydre, Rudolph Tegner, 1918-1919]

« Une vie heureuse est impossible. Ce qu’il est possible de réaliser de plus élevé, c’est une vie héroïque. » Schopenhauer 

L’héroïsme ne saurait pour nous, hommes modernes, être dissocié d’une certaine conception de la noblesse, pour laquelle l’honneur est préférable à la vie. Nous le définissons ainsi volontiers comme un esprit de sacrifice, un don complet de soi, une grandeur d’âme qui ne saurait tolérer aucune sorte de bassesse. Cette définition tardive de l’idéal héroïque, qui exclut comme infamante ou dégradante toute forme de ruse ou de tromperie (la fin ne saurait ici justifier les moyens ; ce sont bien plutôt les moyens utilisés qui sanctifient la fin), restreint l’héroïsme aux seules actions pouvant servir d’exemple, susceptibles d’édifier ou d’entraîner l’admiration, aux dépens par ex. des actions manifestant de la grandeur mais moralement condamnables. Lire la suite « Contribution à une généalogie de l’héroïsme 1/7 »

Di Vizio censuré : TVL riposte – JT du lundi 17 mai 2021

Le directeur général de TVLibertés, Martial Bild, évoque les motifs de la censure de Fabrice Di Vizio dans « Le Samedi Politique » par YouTube et la suite que la chaîne va donner à cette nouvelle attaque contre la liberté d’expression.

Les régionales en PACA tournent à la tambouille macronienne. LREM tire les ficelles de tous les côtés pour placer ses pions en vue de la présidentielle.

Les récents affrontements en Terre Sainte ont ému et tous les éléments semblent présents pour un pourrissement de la situation là-bas et en France.

https://www.tvlibertes.com/di-vizio-censure-tvl-riposte-jt-du-lundi-17-mai-2021

Liberté d’expression : création de l’Association de Soutien aux Lanceurs d’Alerte

Comme elle l’avait annoncé sur Le Salon beige, Thaïs d’Escufon, porte-parole du mouvement Génération identitaire, crée l’Association de Soutien aux Lanceurs d’Alerte (ASLA) pour la liberté d’expression sur Internet, menacée par les GAFAM (Google Amazon Facebook Apple Microsoft) et des gouvernements :

https://www.lesalonbeige.fr/liberte-dexpression-creation-de-lassociation-de-soutien-aux-lanceurs-dalerte/

Près de 55% des étrangers âgés de 26 à 35 ans signataires d’un contrat d’intégration n’ont jamais exercé d’activité professionnelle dans leur pays d’origine.

La nouvelle liste des emplois ouverts aux étrangers non ressortissants des Etats membres de l’Union européenne est parue. Depuis deux ans, l’Etat fait de l’intégration professionnelle l’un des piliers du contrat d’intégration républicaine…

L’hôtellerie, la santé et le BTP risquent de manquer de bras lors de la reprise , ont fait savoir les entreprises du secteur ces dernières semaines. Recruteront-elles de la main-d’oeuvre étrangère ? De nouvelles dispositions dans ce sens sont en oeuvre depuis le mois dernier.

L’administration vient de réactualiser la liste des emplois ouverts aux étrangers non ressortissants des Etats membres de l’Union européenne….

Depuis 2019, l’intégration professionnelle est l’un des trois piliers du CIR, ce contrat d’intégration républicaine passé entre l’Etat et les étrangers qui souhaitent s’installer en France.

Dans cette optique, la DGEF mène actuellement un important chantier sur la reconnaissance des compétences professionnelles des étrangers, sachant que plus de 45 % des signataires du CIR, âgés de 26 ans à 35 ans, ont exercé une activité professionnelle dans leur pays d’origine….

Les Echos

https://www.fdesouche.com/2021/05/17/pres-de-55-des-etrangers-ages-de-26-a-35-ans-signataires-dun-contrat-dintegration-nont-jamais-exerce-dactivite-professionnelle-dans-leur-pays-dorigine/

8 octobre 415 : Sainte-Sophie, témoin de l’histoire mouvementée de l’Orient chrétien

(Justinien présente la basilique à Notre-Dame, Constantin présente la ville)

Cet article a été publié, initialement, sur l’excellent site de Liberté politique, à lire et à soutenir.

La consécration de la seconde basilique Sainte-Sophie, le 8 octobre 415 à Constantinople, n’est pas en elle-même un événement. Il ne s’agit que de la deuxième basilique sur trois, et celle qui est offerte aux regards actuels fut consacrée en 537 par l’empereur Justinien dont nous connaissons la maxime ambiguë et orgueilleuse : « Gloire à Dieu qui m’a jugé digne d’achever un si grand ouvrage ! Ô Salomon ! Je t’ai vaincu ! » Pourtant, se souvenir de la consécration de ce second édifice n’est pas tout à fait inutile. Elle est un jalon, un témoin de l’histoire mouvementée de l’Orient chrétien, héritier direct de l’Empire.

Lorsqu’au début du IVe siècle, l’empereur Constantin décida d’établir à Byzance sa capitale, en bâtissant une seconde Rome, reproduction des institutions et de la majesté de l’Urbs, jusque dans les sept collines de l’antique cité, il prit soin d’y élever une basilique dédiée à la sainte sagesse de Dieu faite chair dans le Christ. Sainte-Sophie était l’une des plus grandes églises du monde chrétien, et la plus vaste de la nouvelle capitale. Elle faisait l’admiration des voyageurs par sa magnificence, logée au cœur d’une ville devenue joyau de l’empire, entre l’Orient et l’Occident, un œil tourné vers les Perses, l’autre vers les Barbares du septentrion.

Lire la suite « 8 octobre 415 : Sainte-Sophie, témoin de l’histoire mouvementée de l’Orient chrétien »

Repentance à la chaîne – Les anciens et les nouveaux esclavagistes

immigration migrants

Bien que concurrencée le 10 mai par le 40e anniversaire de l’arrivée de Mitterrand à l’Elysée, la Journée nationale de commémoration des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition (instituée par Jacques Chirac en 2006) a été dignement célébrée le même lundi en ce 20e anniversaire de la loi Taubira du 21 mai 2001 exigeant repentance pour les « plus de 11 millions d’hommes, de femmes et d’enfants capturés en Afrique, transportés à travers l’Atlantique et réduits en esclavage ».

Lire la suite « Repentance à la chaîne – Les anciens et les nouveaux esclavagistes »

On nous a menti. La fin du culte vaccinal

Mike Whitney

Un nouveau rapport met en lumière la fin d’un culte vaccinal apocalyptique

 «Le calcul ‘bénéfice-risque’ est donc clair : les vaccins expérimentaux sont inutiles, inefficaces et dangereux. Les acteurs autorisant, contraignant ou administrant la vaccination expérimentale contre le COVID-191 exposent les populations et les patients à des risques médicaux graves, inutiles et injustifiés.»

(Doctors for Covid Ethics, 29 avril 2021)

Une nouvelle étude explosive menée par des chercheurs du prestigieux Salk Institute jette un doute sur la profusion actuelle de vaccins génétiques [PfizerAstras-ZenecaModernaJohnson and Johnson …— NdT] susceptibles de présenter des risques graves pour la santé publique. 

L’article, intitulé: «La protéine de pointe2 du nouveau coronavirus joue un rôle clé supplémentaire dans la maladie», montre que la «protéine de pointe distincte» du SRAS-CoV-23 «endommage les cellules, confirmant que le Covid-19 est une maladie principalement vasculaire.» Lire la suite « On nous a menti. La fin du culte vaccinal »

Droitisation de la France et de l’Europe : vraiment ?

convention-de-la-droite

Dominique Reynié, patron du think tank politique Fondapol, réputé de sensibilité plutôt libérale, vient d’accorder un entretien au Point. Il y aborde le rapport rédigé par l’un de ses chercheurs, Victor Delage, sur la « droitisation » du vieux monde occidental. Ce mouvement, que d’autres, comme Mathieu Bock-Côté, qualifient de « dextrogyre », est solidement documenté et s’appuie sur plusieurs facteurs. Tout d’abord, rappelle Dominique Reynié, la population vieillit et les demandes conservatrices s’accroissent mécaniquement, même dans la génération qui a connu (et parfois aimé) 68.

Lire la suite « Droitisation de la France et de l’Europe : vraiment ? »