Comment la tradition grecque s’est transmise au Moyen Âge : « Aristote au Mont-Saint-Michel »

#ColloqueILIADE : Comment la tradition grecque s’est transmise au Moyen Âge : « Aristote au Mont-Saint-Michel »

Intervention de Fabien Niezgoda, contributeur de la revue Eléments et auteur de Le sens de l’écologie politique : Une vision par-delà droite et gauche, lors du colloque « Européens : transmettre ou disparaître » le 18 mars 2017 à Paris.

Il est assez peu courant que des controverses sur la transmission de manuscrits médiévaux dans les abbayes bénédictines ou sur le parcours de lettrés byzantins aboutissent, sous les yeux du grand public, à des tribunes polémiques ou à des pétitions rageuses. C’est pourtant ce qui s’est passé, au printemps 2008, après la publication d’Aristote au Mont-Saint-Michel.

Lire la suite « Comment la tradition grecque s’est transmise au Moyen Âge : « Aristote au Mont-Saint-Michel » »

Paille russe et poutre occidentale par Georges FELTIN-TRACOL

Chers Amis de TVLibertés,

Cela fait de nombreux mois que les diplomaties occidentales, en particulier les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Pologne, la Suède et la France, ne cachent plus leur mécontentement à propos de l’incarcération d’Alexeï Navalny. Après une tentative bizarre d’empoisonnement en août 2020 et une vingtaine de jours de grève de la faim, il vient d’être hospitalisé et recommence à se nourrir. Chancelleries occidentales et officines de presse officielles s’indignent de la persécution de celui qu’elles présentent comme le principal opposant à Vladimir Poutine. Lire la suite « Paille russe et poutre occidentale par Georges FELTIN-TRACOL »

L’affaire Patrick Buisson. Sommes-nous devenus des néoconservateurs américains à passeport français ?

François Bousquet

Eléments cliquez ici

Deux phrases maladroites de Patrick Buisson, prononcées sur BFM, ont déclenché une petite tempête. String ou voile, trottinette ou tapis de prière, «Homo festivus» ou «Homo religiosus ?» Retour sur une polémique qui cache bien d’autres enjeux.

Le passage de Patrick Buisson chez Apolline de Malherbe, sur BFM, a déchaîné les passions sur les réseaux sociaux, du moins deux phrases arrachées de leur contexte, qui ont pu susciter une certaine incompréhension parmi les gens qui ont lu et admiré La cause du peuple. « J’ai plus de respect pour une femme voilée que pour une lolita en string » et « J’ai plus de respect pour un musulman qui fait sa prière cinq fois par jour que pour les bobos écolos à trottinette ». Deux punchlines qui sont brutalement revenues en boomerang à leur envoyeur.

Lire la suite « L’affaire Patrick Buisson. Sommes-nous devenus des néoconservateurs américains à passeport français ? »

Covid-19 : la fin du début ou le début de la fin de l’état d’urgence ? – JT du lundi 10 mai 2021

A la Une de cette édition, retour sur l’actualité du Covid. Alors que la réouverture des terrasses se confirme pour le 19 mai prochain, le gouvernement est toujours obsédé par sa vaccination de masse. Aidé par les médias du Système, l’exécutif multiplie les coups de com’ pour cacher une stratégie calamiteuse et liberticide avec son passeport sanitaire.

Retour également sur la mort du policier Eric Masson. Quatre jours après les faits, quatre suspects ont été interpellés dimanche soir dont le tireur présumé. Pendant ce temps, les forces de police sont prises à partie quotidiennement partout en France.

Et puis Emmanuel Macron relance son pensum européen pour 2022. Alors que la France va bientôt prendre la présidence de l’UE, Macron a tenu une conférence dimanche. Un discours qui reprenait les mêmes formules qu’il y a 5 ans…

https://www.tvlibertes.com/covid-19-la-fin-du-debut-ou-le-debut-de-la-fin-de-letat-durgence-jt-du-lundi-10-mai-2021

Éoliennes : une énergie coûteuse et inefficace

download

Par Vianney Frin, membre de l’association Action Écologie ♦ En novembre dernier, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, avait évoqué de possibles coupures de courants pendant l’hiver. Une annonce qui avait relancé le débat autour de la politique énergétique de la France. L’une des questions les plus polémiques liées à ce débat est celle des éoliennes. Nous partageons avec les lecteurs de Polémia une tribune d’un étudiant membre de l’association Action Écologie. Pour lui, les éoliennes représentent une aberration anti-écologique. Une tribune engagée dont la lecture sera parfaitement complétée par le visionnage de l’émission de TV Libertés « Les Dessous de la Science » dédiée à la comparaison entre nucléaire, éolien et solaire. Polémia a également déjà publié plusieurs textes sur cette question.
Polémia

Arnaque écologique, gouffre économique et financier, les éoliennes continuent pourtant de fleurir sur le sol français depuis des années. Présenté comme l’une des sources d’énergie du futur, souvent qualifié d’indispensable, l’éolien ne fait pourtant pas l’unanimité.

Lire la suite « Éoliennes : une énergie coûteuse et inefficace »

Au Brésil, soutien populaire au président Bolsonaro

La chronique de Philippe Randa

Allons bon ! des centaines de milliers de manifestants dans les rues pour réclamer une intervention de l’armée. Non pas en France où une simple tribune de généraux en retraite (tout de même déjà signée à l’heure où ces lignes sont écrites par plus de 22 000 policiers, gendarmes et militaires et 10 000 civils !) met la classe politique en émoi. Non, au Brésil, le 1er mai dernier, où les partisans du président Bolsonaro lui ont apporté un soutien de poids. Lire la suite « Au Brésil, soutien populaire au président Bolsonaro »

Napoléon : le gentilhomme et le révolutionnaire, par Dominique Venner

Napoléon

L’excellente revue Éléments publie dans son dernier numéro, consacré au bicentenaire napoléonien, un article que Dominique Venner y avait écrit en 1980. Il n’a pas pris une ride.

Il est prodigieux que si peu de temps après le typhon révolutionnaire, il se soit trouvé un génie capable de réaliser la synthèse parfaite de l’ancienne société monarchique et des apports positifs de la Révolution.

Lire la suite « Napoléon : le gentilhomme et le révolutionnaire, par Dominique Venner »