Sur Figaro Live, Zemmour : « Il n’y aura pas de traité d’amitié avec l’Algérie ».

Le chroniqueur revient sur les relations franco-algériennes , qui, selon lui, n’ont pas pas vocation à s’apaiser. Il pointe notamment du doigt la repentance et la faiblesse française qui n’ont de cesse de renforcer le ressentiment algérien.

SUR LE MÊME SUJET :

France-Algérie: «L’histoire a bon dos»

https://www.lefigaro.fr/vox/monde/fra…

La France est un «ennemi traditionnel et éternel», déclare un ministre algérien

https://www.lefigaro.fr/international…

France-Algérie: les dessous d’un affront diplomatique

https://www.lefigaro.fr/international…

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2021/04/25/sur-figaro-live-zemmour-il-n-y-aura-pas-de-traite-d-amitie-a-6311479.html#more

Double mutant indien, la mystification continue

 

 

Le pouvoir et les médias à la botte sentant que le bon peuple commence sérieusement à renâcler, et que d’autre part il devient de plus en plus rétif à l’idée de se faire vacciner, nous ont créé, comme ça, vite fait sur le gaz une énième faribole bien anxiogène histoire de terroriser le chaland.  

Mesdames et Messieurs, laissez-moi vous présenter le variant double mutant indien.

D’une dangerosité sans pareille (il est pas double mutant pour rien), ce virus qui est déjà parmi nous représente la fine fleur du covid.  A entendre les médias, l’Inde serait en passe de se transformer en pays de zombies, c’est une catastrophe sanitaire sans précédent : hôpitaux débordés, respirateurs qui viennent à manquer, c’est plus ou moins une scène d’apocalypse.  Et si nous prenions la peine de vérifier par nous-mêmes ce qu’il en est réellement ? Lire la suite « Double mutant indien, la mystification continue »

Debord, réactionnaire ? par Joakim ANDERSEN

Guy Debord (1931 – 1994) est l’un des critiques culturels les plus prolifiques du XXe siècle; il fut écrivain, cinéaste et leader de l’Internationale Situationniste. Avec d’autres situationnistes tels que Vaneigem, Khayati, Jorn et Sanguinetti, il a réalisé une critique incisive du « spectacle » moderne, ce qui est souvent décrit comme la « société de consommation », « l’industrie culturelle », etc. Le situationnisme représentait une synthèse précieuse de l’héritage des avant-gardes artistiques telles que Dada et le lettrisme, d’une part, et de la critique sociale marxiste la plus hétérodoxe, d’autre part. Debord s’est principalement inspiré de Marx, Clausewitz, Hegel et Sade, mais sa critique sociale et culturelle peut également être fructueuse pour la droite la plus authentique. En particulier, il nous a rappelé à quel point la vie devient insignifiante sous le spectacle et la bureaucratie. Lire la suite « Debord, réactionnaire ? par Joakim ANDERSEN »

Macron-Le Pen, des colosses aux pieds d’argile pour 2022 ? Un politologue dévoile les dessous des sondages

macron-le-pen

À un an du premier tour, les sondeurs prédisent invariablement la même affiche pour le second :  face à Marine Le Pen. Tous les deux tout aussi invariablement crédités d’un score allant de 25 à 28 % au premier. La seule interrogation – il faut tout de même laisser un peu d’incertitude – réside dans le niveau atteint par Marine Le Pen au second tour et sa capacité à l’emporter, face à la gauche mais aussi au Président sortant, qui pourrait être menacé.

Mais Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont-ils vraiment plié le match ? Lire la suite « Macron-Le Pen, des colosses aux pieds d’argile pour 2022 ? Un politologue dévoile les dessous des sondages »

Georges Dumézil et la religion romaine 1/3

Dans l’impressionnante bibliographie de G. Dumézil se détache une œuvre qui comprend et situe les travaux et recherches que l’auteur a consacrés à l’héritage indo-européen des Romains. C’est La religion romaine archaïque, parue aux éd. Payot en 1966. Le texte qu’on va lire a été rédigé aprés la parution de la première édition française : il a été publié par la Revue des études anciennes (Vol. LXX, n° 1-2).

Ce n’est pas un nouveau livre. C’est une somme que l’auteur a rédigée sous le titre La religion romaine archaïque, suivie d’un appendice sur la religion des Étrusques. G. Dumézil a voulu dresser un bilan général en coordonnant des travaux qui s’échelonnent sur une période de plus de 30 ans. Lire la suite « Georges Dumézil et la religion romaine 1/3 »

Génocide arménien : de plus en plus, les professeurs doivent faire face au négationnisme

Des professeurs témoignent d’une contestation croissante du génocide arménien. Photo d’illustration. (AFP)

Encouragées par des associations franco-turques, les contestations des élèves et de leurs parents du génocide arménien sont de plus en plus fréquentes, pendant les cours et en dehors. Des enseignants témoignent de leurs difficultés et de leur malaise.

« C’est une blague en salle des profs en début d’année : ‘Tu tiens bien ta classe? Eh bien, dans quelques jours c’est fini’ », raconte Alexandre Mimouni, en poste dans un collège strasbourgeois. Peu après la rentrée, la Première Guerre mondiale est traitée en cours d’histoire en classe de troisième. L’extermination planifiée des Arméniens, commise par l’Empire ottoman en 1915, fait partie du programme et est fréquemment niée par des élèves d’origine turque et leurs parents. Plus d’un siècle après les faits, Ankara refuse toujours de reconnaître ce génocide. Cette remise en question en milieu scolaire s’inscrit dans un discours nationaliste turc qui inquiète les professeurs.

Lire la suite « Génocide arménien : de plus en plus, les professeurs doivent faire face au négationnisme »

Thierry Mariani (RN) : « 44% des attentats en Europe et 42% des victimes sont en France. Donc il y a quand même un problème »

Vu sur TVL

Thierry Mariani (RN) : « 44% des attentats en Europe et 42% des victimes sont en France. Donc il y a quand même un problème ».