La Nouvelle Droite, à la source de l’idéologie identitaire en France ?

Stéphane François est un politologue dont les travaux portent sur les droites radicales, le néo-paganisme, l’ésotérisme et les sous-cultures musicales et vestimentaires. En 2019, il a été entendu par la commission d’enquête sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite.
Son dernier livre, La Nouvelle Droite et ses dissidences est un recueil d’articles publiés entre 2007 et 2019. Il traite de « l’obsession identitaire d’une école de pensée de l’extrême droite, la Nouvelle Droite, et de la transmission de ses thèses aux autres tendances, en particulier identitaires, et dans des structures comme la Fondation Polémia ou l’Institut Iliade, toutes deux fondées par d’anciens néo-droitiers ».
Il s’agit donc de textes rédigés par un adversaire politique dont il est utile d’entendre les arguments. L’auteur parviendra-t-il à convaincre les lecteurs de Polémia qu’ils sont, entre autres, des « obsédés de l’identité » ? Lire la suite « La Nouvelle Droite, à la source de l’idéologie identitaire en France ? »

« Pierre » ou l’importance des prénoms

Mathieu Bock-Côté

La scène était frappante : à Montpellier, une mère voilée a interpellé Emmanuel Macron pour lui confesser que son fils lui avait demandé si le prénom Pierre était bien réel. On l’aura compris, elle aurait aussi pu parler de Jacques, de Charles, de Daniel. Ou même de Corinne. Sans le vouloir, spontanément, même, elle rappelait que le prénom est bien moins individuel qu’il n’y paraît, et peut être interprété comme un marqueur d’appartenance culturelle, inscrivant celui qui le porte dans un univers de sens, une histoire, et même une tradition. Lire la suite « « Pierre » ou l’importance des prénoms »

Le réveil de la France oubliée – Et si notre avenir était dans les villages ?

Nos campagnes se meurent, se vident, s’enterrent. On le dit, on l’entend : les commerces ferment, les services publics se raréfient, de nombreux jeunes s’en vont. Le mouvement des Gilets Jaunes a d’ailleurs illustré parfaitement la lucidité des habitants de cette France rurale abandonnée. Lire la suite « Le réveil de la France oubliée – Et si notre avenir était dans les villages ? »

Le Zoom avec Christophe Dickès – Jacques Bainville : prophète en politique étrangère

Dans un livre prophétique « Les conséquences politiques de la paix », publié en 1919, Jacques Bainville annonça tout l’entre-deux-guerres : l’avènement de Hitler, l’Anschluss, l’invasion de la Tchécoslovaquie, le pacte germano-soviétique, l’agression contre la Pologne et la nouvelle guerre européenne qui s’ensuivit. Ses analyses et ses déductions furent tout simplement exceptionnelles. Mais Bainville ne fut pas écouté et mourut en 1936. Christophe Dickès a consacré plus de dix ans d’études à l’œuvre de Jacques Bainville. Dans son ouvrage « Jacques Bainville – Les lois de la politique étrangère », il présente ici l’homme et sa pensée, dont la pertinence, appliquée aux événements de l’époque actuelle, est toujours exceptionnelle.

https://www.tvlibertes.com/le-zoom-avec-christophe-dickes-jacques-bainville-prophete-en-politique-etrangere

Émeutes à Tourcoing : quel est le profil des interpellés et ont-ils été condamnés ?

Quelles ont été les suites judiciaires après les émeutes de Tourcoing (Nord) ? Les individus interpellés ont-ils été condamnés ? La question se pose à l’heure où la justice est régulièrement accusée de laxisme. La récente polémique après le verdict du procès de l’attaque de Viry-Châtillon en est l’illustration. Des journalistes du Figaro  ont assisté à une audience au tribunal correctionnel de Lille, vendredi 23 avril, durant laquelle deux prévenus étaient présentés à la justice en comparution immédiate : Moussa et Samir [les prénoms ont été changés] , tous les deux nés en 2002.

Lire la suite « Émeutes à Tourcoing : quel est le profil des interpellés et ont-ils été condamnés ? »

Napoléon et la campagne de France (27 janvier – 4 avril 1814)

Napoléon et la campagne de France (27 janvier — 4 avril 1814)

La campagne de France est un prodige tactique incontestable. Napoléon y démontre, s’il en était encore besoin, sa parfaite maîtrise des principes d’économie des moyens et de concentration des forces, si chers aux militaires.

Contextes et personnages

Novembre 1813 : la campagne d’Allemagne vient de s’achever pour l’armée française avec la défaite de Leipzig, intervenue un mois plus tôt. Du fait des pertes qu’il a subies lors de cette bataille magistrale et des troupes enfermées dans les places fortes qu’il doit abandonner dans sa retraite précipitée vers la France, Napoléon demande et obtient du Sénat un sénatus-consulte ordonnant la mobilisation de 300 000 conscrits supplémentaires devant lui permettre de reconstituer ses forces. C’est en effet désormais sur le sol français que va se poursuivre sa confrontation avec les alliés de la sixième coalition regroupant notamment Grande-Bretagne, Russie, Prusse et Empire austro-hongrois.

Lire la suite « Napoléon et la campagne de France (27 janvier – 4 avril 1814) »

France : le pays où l’on égorge une policière

policiers

Ce vendredi 23 avril, vers 14 h 20, un homme a égorgé une fonctionnaire de , dans l’entrée du commissariat de  (Yvelines), avant d’être tué par les tirs de riposte. Le meurtrier serait un ressortissant tunisien de 36 ans, arrivé en  en 2009, inconnu des services de police et des renseignements territoriaux, et en situation régulière. Heureux de le savoir : est-ce pour autant une nouvelle rassurante ? Lire la suite « France : le pays où l’on égorge une policière »

La question de la pédocriminalité en France (Vidéo)

Malheureusement plus que jamais au centre de l’actualité, la question de la pédocriminalité mérite que l’on s’attarde sur la réponse que nos instances judiciaires, sociales et associatives proposent aujourd’hui. Patrick Yvars ancien patron de la 3ième DPJ et Maurice Signolet Commissaire divisionnaire honoraire reçoivent le président de l’association « La parole libérée »


https://www.laparoleliberee.org/

https://www.tvlibertes.com/actus/la-question-de-la-pedocriminalite-en-france-video

Violence ! Que va-t-on encore tolérer ?

Jarente de Senac

La femme, agent administratif dans un commissariat de Rambouillet égorgée par un migrant Tunisien, va-t-elle enfin être la goutte d’eau qui va faire déborder le vase ? On peut en douter, même si pour une majorité de Français, le vase déborde puis longtemps. C’est Charles Pasqua qui a eu le mot juste, malheureusement jamais appliqué : « Il faut terroriser les terroristes ! » Car tel est bien le sujet. Mais quels moyens donner aux forces de l’ordre pour en appliquer le principe ? Lire la suite « Violence ! Que va-t-on encore tolérer ? »