Juste une mise au point Vaccins, réa, relance : un an après, tout ce qu’on ne vous a pas encore dit sur le Covid-19, par Natacha Polony.

Juste avant les dernières annonces d’Emmanuel Macron, une polémique naissait entre les médecins qui dénonçaient le scandale des réanimations saturées.
© Getty Images/Science Photo Libra

Entre annonces hebdomadaires, tribunes contestataires, affirmations un jour contredites dès le lendemain, il y aura eu de quoi s’arracher les cheveux et se crêper le chignon entre amis. Aujourd’hui, Marianne remet les pendules à l’heure.

Plus de un an désormais que nous vivons au rythme d’une épidémie dont la principale caractéristique est d’avoir mis en lumière toutes les faiblesses et tous les travers de nos systèmes économiques et politiques. Plus de un an que nous constatons les ratés, les manquements, les mensonges ou les petits arrangements des gouvernants avec la réalité. La lassitude, l’exaspération gagne. L’impression d’avoir tout lu, tout entendu. Et pourtant…

Juste avant les dernières annonces d’Emmanuel Macron, une polémique naissait entre les médecins qui, de plateaux de télé en colonnes de journaux, dénonçaient le scandale de réanimations saturées et l’obligation de « trier les patients », et, parmi leurs collègues, les rares qui s’indignaient d’un catastrophisme selon eux largement politique et qui prenait les citoyens en otage.

L’Europe à la hauteur ?

Entre ceux qui espèrent ainsi augmenter les budgets étiques de l’hôpital public et ceux qui oublient les conséquences tragiques des confinements, les adeptes de l’enfermement « pour sauver des vies » ont, de fait, imposé au président de la République de modifier quelque peu ses arbitrages. Mais la question peut-elle se résumer à savoir s’il aurait fallu ou non reconfiner plus tôt ?

Depuis plus de un an, ce sont les armes pour lutter contre ce virus qui font défaut, autant qu’un véritable débat démocratique sur les arbitrages raisonnables. Qui vacciner en priorité, pour en finir plus rapidement avec la paralysie, l’enfermement et la ruine ? Qui meurt réellement du Covid, sachant que, la génération du baby-boom arrivant à un âge avancé, la mortalité augmente naturellement en France chaque année ?

Sur les vaccins comme sur le reste, l’Europe s’est-elle donné les moyens de répondre aux enjeux ? Ses grands prêtres nous expliquent combien elle a accompli un extraordinaire bond en avant en mutualisant un petit peu ses dettes mais oublient de mentionner son incapacité chronique, suicidaire, à investir. Alors que son plan de relance n’est toujours pas voté, les États-Unis, eux, lancent un grand plan de construction d’infrastructures propre à recréer de l’emploi et à dynamiser une économie fragilisée.

Plus de un an de pandémie, et nous n’avons toujours pas l’impression d’avoir été traités en adultes capables d’opérer des choix collectifs en connaissance de cause. Il serait temps de se réveiller.

Source : https://www.marianne.net/

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2021/04/12/6309121.html#more

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :