Médias, les Français ne vous croient plus !

  

Vous l’aurez remarqué, le très consensuel quotidien dit catholique ne brille pas par ses positions courageuses sur l’état de la France. 

Son lecteur est volontiers invité, en une du journal, à s’apitoyer sur les autres nations. Plus simple, moins risqué. Durant ce mois de janvier, La Croix nous a ainsi emmenés en Égypte, en Irlande, aux États-Unis (pour saluer l’arrivée de Jo Biden, je vous rassure), en République démocratique du Congo, au Sahel. On s’est penché, toujours en une, sur les méchants complotistes (quel courage !) ou sur l’islam (« pourquoi c’est compliqué », sic). Apparemment, le journal préfère un confortable amour du lointain au souci du prochain. Cette stratégie qui rapporte plus de médailles que de coups compte une exception notable. Lire la suite « Médias, les Français ne vous croient plus ! »

DES ROIS LETTRÉS ET ARTISTES

Qu’aimaient nos souverains, à titre personnel, en matière d’art, de littérature ou de science ?

     Dans une thèse devenue classique, Les Deux Corps du roi, l’historien allemand Ernst Kantorowicz, étudiant les fondements symboliques du pouvoir à l’ère médiévale, distinguait le corps humain du souverain, terrestre et mortel, du corps politique qu’il incarnait, qui dépassait sa personne et qui était, lui, immortel. Jean-François Solnon, un spécialiste de l’Ancien Régime, introduit une distinction analogue en analysant le goût des rois en matière d’art, d’architecture, de littérature ou de musique : au-delà des pratiques de cour auxquelles ils étaient astreints, au-delà de leur politique de mécénat, quelles étaient les inclinations intimes des monarques ? L’historien s’emploie à répondre à cette question en nous livrant, des Valois aux Bonaparte, une synthèse qui manquait sur le sujet.
Lire la suite « DES ROIS LETTRÉS ET ARTISTES »

Castex, la menace fantôme – JT du vendredi 5 février 2021

L’intervention hebdomadaire de Jean Castex. Comme chaque jeudi, le premier ministre a tenu son point presse pour évoquer la situation épidémique. Un exercice de communication où il n’y avait pas grand-chose à dire.

Nous évoquerons ensuite l’hypothèse de la candidature de Michel Barnier en 2022. Un profil assez inattendu mais qui semble cocher toutes les cases, nous reviendrons sur le profil du personnage et la fenêtre de tir qui s’offre à lui.

Et enfin nous partirons en Birmanie pour prendre la température quatre jours après le coup d’Etat de l’armée. Un humanitaire présent sur place répond à nos questions.

https://www.tvlibertes.com/castex-la-menace-fantome-jt-du-vendredi-5-fevrier-2021

La désobéissance civile est aux droits civiques ce que la résistance à l’oppression est au droit constitutionnel, par Jean-Frédéric Poisson.

Par son amateurisme, ses incohérences et son cynisme, le gouvernement fait subir aux Français une véritable oppression sans raison sanitaire proportionnée. Il prive les Français de leurs libertés fondamentales et pousse le pays dans une situation de précarité sociale, économique et psychologique insupportable. Cette situation n’est plus tolérable. C’est pourquoi j’appelle les Français à entrer en résistance. Bien loin de moi l’idée de légitimer la violence, la révolte ou l’émeute. Non, il s’agit d’entrer en désobéissance civile. 

Lire la suite « La désobéissance civile est aux droits civiques ce que la résistance à l’oppression est au droit constitutionnel, par Jean-Frédéric Poisson. »

La preuve par les vaccins

Après le juin 1940 sanitaire dénoncé par la droite en 2020, un nouveau coup de semonce a troublé l’opinion française en ce début d’année 2021. Non seulement la logistique cafouilleuse du mille feuille administratif imposé à notre système de soins s’empêtrait dans la livraison des doses de vaccins ; mais fait considéré, à juste titre, comme significatif et humiliant, les deux mastodontes de la recherche pharmaceutique de l’Hexagone, Sanofi comme l’Institut Pasteur renonçaient à produire un champion national à égalité avec les concurrents et néanmoins amis américain, anglais, allemand, russe, voire chinois, etc. Lire la suite « La preuve par les vaccins »

Quoi de neuf ? Le Camp des saints

Dans un dossier consacré post mortem à Jean Raspail, il aurait été injuste de réduire Raspail au Camp des saints tant son œuvre accoste à d’autres rivages. Mais il était malhonnête de faire l’impasse sur cette évocation d’une grande invasion indienne à un million de migrants, sujet qui nous rappelle tellement le problème identitaire tel qu’il se pose aujourd’hui, 50 ans plus tard aussi bien en Europe qu’aux États-Unis.

Le Camp des saints est une vaste parabole, devenue célèbre avec le temps, qui donne raison à ce roman d’anticipation. Publié en 1973, c’est l’un des premiers dans la longue série des Raspail, c’est aussi celui qui a fait le plus parler de lui, l’auteur ayant tenu à enfreindre, avec une sorte d’allégresse, le tabou racial sur lequel le parlement français était d’ailleurs juste en train de légiférer à travers la Loi Pleven. Lire la suite « Quoi de neuf ? Le Camp des saints »

Vous reprendrez bien un peu de christianophobie

Lu sur le SalonBeige

Le festival antichrétien se poursuit à l’Assemblée nationale. Si vous avez apprécié le voile de soumission des mariées, la 1ere communion obligatoire, vous allez aimez cette tirade du député soumis à l’islam Alexis Corbières sur le voeu des Echevins et la messe organisée lors de l’ouverture de la feria de Béziers :

Quel député nous sortira les crèches de Noël ?