14-18 VU D’EN HAUT

Quels furent les buts de guerre des belligérants de 1914 à 1918 ?

     Enfin ! Enfin serait-on tenté d’écrire en découvrant ce livre consacré à la Première Guerre mondiale, à ses causes et à ses conséquences. Depuis une vingtaine d’années, les historiens étudient le sort des poilus, leur sentiment quand ils quittaient le front pour une permission, la vie à l’arrière, comment les femmes se mirent au travail dans les champs ou à l’usine, explorant des domaines qu’il ne serait venu à l’idée d’aucun chercheur d’arpenter autrefois, comme si la Grande Guerre n’avait été qu’une affaire de gouvernants, de généraux et de diplomates. Lire la suite « 14-18 VU D’EN HAUT »

Michel Houellebecq n’aime pas les féministes.

« Pour ma part j’ai toujours considéré les féministes comme d’aimables connes, inoffensives dans leur principe, malheureusement rendues dangereuses par leur désarmante absence de lucidité. Ainsi pouvait-on dans les années 1970 les voir lutter pour la contraception, l’avortement, la liberté sexuelle, etc. tout à fait comme si le « système patriarcal » était une invention des méchants mâles, alors que l’objectif historique des hommes était à l’évidence de baiser le maximum de nanas sans avoir à se mettre une famille sur le dos.

Lire la suite « Michel Houellebecq n’aime pas les féministes. »

Covid-19 ou le miracle totalitaire 3/4

Pour arriver à leur fin, il leur faut rendre le réel inintelligible et insérer un intermédiaire (digital) entre notre regard et l’objet observé.

*

En devenant transhumains, nous deviendrons nous-mêmes des produits ; des produits dont l’obsolescence aura été programmée.

*

Les princes de Davos ont peur du réel et de ses aspérités : le monde du réel est celui des bas-fonds de l’humanité avec sa boue, sa faim et sa misère.

Autrement dit, pour eux, c’est un monde qui pue : la pauvreté, les sans-dents, les déplorables, les gilets jaunes ; le peuple. Tout cela pue la révolte en gestation permanente.

Les remugles de la révolte populaire ne sont pas, chez eux, en odeur de sainteté.

Les seigneurs du digital ont la nausée du réel. Ils en vomissent des codes et des algorithmes comme des antidotes à leur dégoût des autres. Lire la suite « Covid-19 ou le miracle totalitaire 3/4 »

Darmanin pire que Robespierre ?

510161368

« Nous ne pouvons plus discuter avec des gens qui refusent d’écrire sur un papier que la loi de la République est supérieure à la loi de Dieu ». Ainsi s’exprimait  au micro de France Inter, ce lundi 1er février, au sujet de la charte des principes de l’ de France et de ces musulmans qui refusent de la signer. Réalise-t-on vraiment la portée de ces mots ? Dans un pays qui ne sait plus où il habite, on peut en douter. Sous couvert de bonnes intentions – la lutte contre l’, le salafisme, le communautarisme « relooké » en  – ne va-t-on pas vers la mise en place d’un totalitarisme (au sens premier du terme) républicain ? Lire la suite « Darmanin pire que Robespierre ? »

Zoom – Jean-Yves Le Gallou : Le Grand Remplacement à l’épreuve des chiffres

Le Grand Remplacement est-il une « théorie complotiste » ou un simple constat ? Dans son ouvrage « L’invasion de l’Europe », Jean-Yves Le Gallou relève le défi des chiffres et démontre l’immigration massive subie par les pays du Nord et de l’Ouest de l’Europe. En effet, au moins 20% de leur population est déjà d’origine étrangère, proportion qui a doublé au cours des 20 dernières années. Et sous le double effet des flux d’entrées récents et de la dynamique démographique, cette immigration, souvent inassimilée, est en très forte progression. Quant à l’Europe du Sud, elle est la voie de passage privilégiée des migrations sauvages venue d’Afrique et d’Asie. Comme le disait Péguy : »Il faut toujours dire ce que l’on voit. Surtout il faut toujours, ce qui est plus difficile, voir ce que l’on voit. »

Zemmour : « L’État n’ose pas assumer que c’est l’islam qui pose problème, pas les autres religions »

Zemmour : « L’État n’ose pas assumer que c’est l’islam qui pose problème, pas les autres religions »

Eric Zemmour évoque d’une part la désobéissance civile, d’autre part la loi liberticide sur les principes républicains, laquelle, créée d’abord pour résoudre les problèmes nés de l’islamisation de la France, se retrouve être une loi contre nos libertés : religieuses, éducatives…

https://www.lesalonbeige.fr/zemmour-letat-nose-pas-assumer-que-cest-lislam-qui-pose-probleme-pas-les-autres-religions/

Covid-19 ou le miracle totalitaire 2/4

Le principe de précaution (celui de l’écologie mondialiste et morale) nous dit que la liberté est dangereuse puisque la liberté c’est l’incertitude. Il faut donc éradiquer la liberté devant la nécessité absolue de contrôler le monde pour en réduire les risques.

Le mondialisme est l’idéologie d’un monde sans risque. Un monde où toutes les incertitudes ont été soumises à l’analyse de modèles et d’algorithmes prédictifs pour être cernées, maîtrisées, détruites, anéanties, exterminées.

Des risques imaginaires sont ainsi prédits à l’infini pour maintenir le monde sous le joug du principe de précaution. Puisque le pire est toujours possible, ils prédisent donc toujours le pire. Lire la suite « Covid-19 ou le miracle totalitaire 2/4 »

Une tentative de meurtre impliquant des membres des services secrets avait été mise au point dans une loge maçonnique

Les mondes des services secrets (en France : DGSE et DGSI) et des sociétés secrètes se compénètrent. Tout ce petit monde fait son mic-mac pour son bénéfice propre ou pour des intérêts « supérieurs », qui ne coïncident généralement pas avec ceux de la France et de la Chrétienté, c’est un euphémisme…

Par d’heureuses coïncidences et par la force des choses, une enquête a été poussée jusque dans des zones « embarrassantes », et une anecdote intéressante a filtré dans la presse. Lire la suite « Une tentative de meurtre impliquant des membres des services secrets avait été mise au point dans une loge maçonnique »