Général Bertrand Soubelet, sur la rave-party clandestine : « L’État n’est aujourd’hui pas en mesure de faire respecter l’ordre et les décisions qu’il prend »

nicolas-meizonnet-crit-2-845x475-1

Des centaines de fêtards se sont rassemblés pendant près de deux jours près de Lieuron, en Ille-et-Vilaine, lors d’une  clandestine commencée jeudi soir pour fêter la nouvelle année. Au plus fort de l’événement, 2.500 personnes étaient présentes sur le site, dans deux hangars désaffectés, au mépris de toutes les règles sanitaires. Selon le ministère de l’Intérieur, les gendarmes ont procédé à plus de 1.225 verbalisations pour « non-respect du , du port du masque ou participation illicite à un rassemblement », et 420 pour « infractions diverses dont 225 en lien avec les stupéfiants ».

Réaction du général Bertrand Soubelet. Lire la suite « Général Bertrand Soubelet, sur la rave-party clandestine : « L’État n’est aujourd’hui pas en mesure de faire respecter l’ordre et les décisions qu’il prend » »

Western Electrique, le nouveau livre de Pierre Gillieth

Georges Feltin-Tracol

Principal animateur de l’excellent magazine Réfléchir & Agir, Pierre Gillieth a déjà signé sept ouvrages et collaboré à quatre autres. Ses centres d’intérêt, très variés, vont des Gaulois à Alphonse Boudard, du polar à la sinistre Épuration de 1944 – 1945. Avec Western électrique, il concentre sa narration sur quelques moments de la vie de Bertrand, un jeune huissier dans les années 1990 à Toulouse. Lire la suite « Western Electrique, le nouveau livre de Pierre Gillieth »

Priorité 2021 : retrouver une France libérée, par Ivan Rioufol

La priorité, pour la France des libertés, est de fuir la prison de la Santé où elle est recluse depuis neuf mois. L’esprit ne souffle plus sur un monde claquemuré et tremblant : il est soumis à la jactance de dirigeants autosatisfaits mais inefficaces, hormis pour semer l’angoisse.

Or une société compressée ne peut qu’exploser. L’Exécutif doit se préparer à affronter la colère d’une partie des citoyens, s’il ne se décide pas à relâcher son emprise. L’assentiment de l’opinion aux confinements et aux couvre-feux reste précaire. Trop d’Etat amène au rejet de l’Etat.

Lire la suite « Priorité 2021 : retrouver une France libérée, par Ivan Rioufol »

Jung : l’homme à la recherche de son âme

Françoise Bonardel vient de publier un magistral Jung et la gnose. Une occasion pour Monde&Vie de présenter ce personnage hors norme, qui n’est certes pas un théologien estampillé, mais qui impose son expérience originale de l’âme humaine, en attente d’une foi.

Qui est Carl-Gustav Jung dans l’histoire de la psychanalyse…

Vous parlez de psychanalyse. Jung préfère parler de psychologie analytique. Mais vous avez raison en ce sens que Carl-Gustav Jung a entretenu des relations suivies avec Freud entre 1906 et 1913. Il avait fait des études de psychiatrie, exerçant ensuite à Zurich, en toute indépendance par rapport à Freud, qui vit et travaille à Vienne. Il serait donc faux – j’insiste sur ce fait – de considérer le premier comme l’élève du second, même si Jung estime que les recherches de Freud sur l’inconscient sont fondamentales. Il a beaucoup médité sur ce que dit le Maître de Vienne, par exemple dans l’interprétation des rêves, et il reconnaît lui-même l’existence d’un inconscient, mais il s’est formé indépendamment de Freud. Lire la suite « Jung : l’homme à la recherche de son âme »

Vaccins : Sommes-nous les cobayes de la Macronie ? – JT du lundi 4 janvier 2021

Au programme de cette édition, retour sur l’opération vaccin en France. Une semaine après l’injection de Mauricette, seules quelques centaines de personnes ont été vaccinées dans le pays. De nombreux médecins montent au créneau… Du côté de l’Elysée, c‘est le flottement.

Egalement dans cette édition : il est la bête noire du gouvernement, l’avocat de Didier Raoult, spécialiste des questions de Santé, Fabrice di Vizio, se lance dans de nouvelles batailles. Il nous expliquera en exclusivité les motifs de sa colère.

Retour également sur les violences qui ont émaillé la nuit de la Saint Sylvestre. Alors que tous les regards médiatiques étaient tournés vers les fêtes clandestines, les violences dans les cités ont été largement passées sous silence.

Et puis nous partirons aux Etats-Unis où les cruciales élections sénatoriales sont dans les starting blocks. De ces résultats, découlera la politique du président préféré des Médias, Joe Biden. Des médias qui continuent leurs opérations de dénigrement contre Donald Trump.

https://www.tvlibertes.com/vaccins-sommes-nous-les-cobayes-de-la-macronie-jt-du-lundi-4-janvier-2021

Covid-19 (bientôt Covid-21) — Mise au point sur les statistiques suite à une lettre ouverte aux journalistes qui a fait du bruit

Frédéric Vidal — FranceSoir
Sott.net
dim., 03 jan. 2021 08:53 UTC

La lettre ouverte aux journalistes de France et d’ailleurs semble avoir attisé les réseaux sociaux et quelques journalistes.
© Inconnu

Note : Sott.net a publié cette lettre ouverte le 26 décembre dernier : Lettre ouverte à tous les journalistes de France et d’ailleurs : « N’attendez pas de n’avoir plus rien à perdre, ça sera trop tard »

Si 99 % des réactions ont été très positives et je remercie leurs auteurs pour ce soutien massif, parmi les 1 % restants, certains ont soulevé plus ou moins poliment la question des statistiques sur laquelle, pour être franc, je les attendais un peu. Une petite mise au point s’impose donc.

Car c’est bien sur les chiffres de l’INSEE que je m’appuie pour dire que le COVID-19 est à ce jour un non-événement statistique. Entendez par-là qu’il n’y a pas de surmortalité significative en 2020 en France par rapport aux décennies précédentes. Ceux qui m’ont parfois brutalement contredit n’ont à l’évidence rien vérifié d’eux-mêmes, ils ont gobé la propagande telle quelle et en ont fait la leur.

Lire la suite

ADIEU 2020? L’ANNÉE OÙ LE VIRUS TUA LA DÉMOCRATIE… ( II )

trumpmacron-768x342-1

H.L. Mencken pensait avec cynisme que le but de la politique est de maintenir un peuple dans l’inquiétude, afin d’asseoir la légitimité du pouvoir sur le besoin de sécurité. Le moyen machiavélique d’entretenir l’angoisse si salutaire pour le gouvernement est de menacer sans cesse le peuple d’ennemis monstrueux et imaginaires. Dans son roman, 1984, Orwell avait imaginé une dictature implacable qui s’appuyait entre autres sur l’existence d’une guerre avec des puissances rivales et sur la haine suscitée par un traître, un ennemi public. Il n’était pas difficile de reconnaître l’URSS dans ce pays imaginaire, ni Trotsky dans la menace intérieure. Il faut nuancer ces intuitions assez justes sur le rapport entre la politique et la peur. Lire la suite « ADIEU 2020? L’ANNÉE OÙ LE VIRUS TUA LA DÉMOCRATIE… ( II ) »