Espagne : le ministère de l’intérieur fait affréter des bateaux pour reconduire des migrants algériens en Algérie

Le ministère de l’Intérieur a chargé la compagnie maritime espagnole Trasmediterránea d’affréter trois navires pour transférer en Algérie d’Alicante quelque 120 migrants en situation irrégulière en Espagne.

Conformément aux conditions convenues, “un maximum de 40 immigrés irréguliers” voyageront sur chacun des trois navires, accompagnés des policiers qui assurent le service d’escorte correspondant. Le coût de chaque voyage a été estimé à 65000 euros et comprend le transfert des citoyens et agents algériens, l’entretien des groupes et l’hébergement dans les cabines des fonctionnaires du corps national, étant susceptibles de faire l’objet de dépenses – selon l’Intérieur – Il peut être financé par le Fonds d’intégration des migrations d’asile (FAMI) de l’Union européenne.

via Fdesouche

https://www.tvlibertes.com/actus/espagne-le-ministere-de-linterieur-fait-affreter-des-bateaux-pour-reconduire-des-migrants-algeriens-en-algerie

Piqûre de rigueur – Une obligation de vaccination qui ne dit pas son nom, par Etienne Lafage

vaccin obligatoire

L’idée vient tout droit d’Israël et a été importée en France par plusieurs députés de l’UDI. Mettre en place un passeport sanitaire pour permettre aux futurs vaccinés « d’avoir le droit de vivre normalement ». L’idée fait son chemin.

Lire la suite « Piqûre de rigueur – Une obligation de vaccination qui ne dit pas son nom, par Etienne Lafage »

Les signes d’un nouveau populisme chrétien (texte de 2017)

Entretien avec François Bousquet

François Bousquet est l’un des journalistes les plus talentueux de sa génération. Il a consacré son dernier livre à Patrick Buisson et à ce qu’il appelle « la droite buissonnière » prolonge ici sa réflexion sur le populisme chrétien.

Qu’est-ce qui a conduit Patrick Buisson à évoquer un « populisme chrétien » ?

C’est dans un entretien au Monde, en date de juin 2013, que Buisson a lancé cette expression. La loi Taubira venait juste d’être adoptée par le Parlement en dépit de la très forte mobilisation de la Manif pour tous. C’est néanmoins cette mobilisation, à la fois par son intensité et par sa qualité, qui a poussé Buisson à formuler l’hypothèse d’un populisme chrétien. Lire la suite « Les signes d’un nouveau populisme chrétien (texte de 2017) »

LA FAUTE DU KAISER

L’hégémonie allemande voulue par Guillaume II a préparé la guerre de 14

     Alors que l’actualité internationale est commandée, à propos de la crise syrienne, par le bras de fer entre Obama et Poutine et par les divisions entre Européens, se replonger dans le monde d’il y a un siècle, c’est à la fois retrouver des éléments comparables (la mondialisation, l’ambition russe manifestée jusqu’au Moyen-Orient, le dynamisme allemand) et des différences radicales (la plus tangible étant que les Etats-Unis, à l’époque, ne comptaient pas, hors l’Amérique latine, sur la scène internationale).
     Comme l’univers a changé ! Le constat s’impose en lisant le livre que Charles Zorgbibe consacre à Guillaume II. Juriste et historien, ancien professeur à la Sorbonne et ancien doyen de la faculté de droit de Paris-Sud et recteur d’Aix-Marseille, l’auteur, qui a déjà publié des biographies de Herzl, Delcassé, Metternich et Talleyrand, est un spécialiste des relations internationales. C’est donc cet angle qu’il privilégie pour relater la vie du dernier empereur allemand, dans un ouvrage facile à lire, mais dont on peut regretter les trop nombreux dialogues prêtés aux personnages, procédé qui, ces échanges n’étant pas attestés, altère malheureusement le caractère scientifique de ce travail qui s’appuie pourtant sur une documentation solide.
     Roi de Prusse et empereur allemand en 1888, Guillaume II se sépare de Bismarck dès 1890, donnant un « nouveau cours » (Neue Kurs) à la politique allemande. En liaison avec l’essor industriel du Reich, le souverain pousse son pays à l’expansion commerciale, maritime et coloniale. Mais cette politique heurte de plein fouet les intérêts britanniques, et incite la France à se rapprocher de la Russie : ainsi se met en place le mécanisme des alliances qui enclenchera la Première Guerre mondiale.
     Zorgbibe est indulgent avec son héros. Il ne peut cacher, cependant, les contradictions de Guillaume II qui menait cette politique en voulant rester ami avec l’Angleterre – il était un petit-fils de la reine Victoria – et en aspirant à la paix avec la France. A partir de 1913, la logique des faits sera plus forte, et l’Europe roulera vers la guerre. S’il n’était pas le seul coupable, le Kaiser n’en était pas innocent.

Jean Sévillia

Guillaume II, de Charles Zorgbibe, Fallois, 398 p., 24 €.

https://www.jeansevillia.com/2015/04/11/la-faute-du-kaiser/

Le racket du prix de l’électricité ne cesse de prendre de l’ampleur

2017-05-07-23-25-38-900x600-1-845x475-1

Année après année, la facture d’électricité devient de plus en plus lourde pour les Français. Un consommateur moyen (abonnement à 6 kVa, consommation de 2.267 Kwh) payait 332 euros en 2010 et règle désormais 481 euros en 2020, soit une augmentation de 44,6 % en dix ans à comparer avec une inflation à moins de 10 % sur la même période. Or les coûts de production ont peu augmenté, la France ayant la chance d’avoir un parc de centrales nucléaires conséquent, n’en déplaise aux écologistes. Lire la suite « Le racket du prix de l’électricité ne cesse de prendre de l’ampleur »

NOËL AU COEUR DE NOTRE IDENTITÉ !

24dec-1024x456-1

Alors que la Fête de Noël approche, il est opportun de rappeler quelques vérités. Noël est une fête intensément identitaire, au croisement de la géographie, de l’histoire, de la culture et de la religion. C’est l’anniversaire de la naissance du Christ, et en ce sens une célébration chrétienne, dont la date a été fixée arbitrairement à quelques jours du solstice d’hiver, c’est-à-dire du moment de l’année où les jours vont à nouveau s’allonger et le soleil monter à l’horizon. Lire la suite « NOËL AU COEUR DE NOTRE IDENTITÉ ! »

Retour du projet de loi IVG au Sénat le 20 janvier : même en pleine crise sanitaire, rien n’arrête l’idéologie humanicide!

Alors que la France fait face à l’une des pires crises sanitaires de son histoire, La Marche pour la Vie s’indigne du retour précipité du projet de loi visant à l’extension du délai d’avortement ainsi que la suppression de la clause de conscience du personnel soignant . Lire la suite « Retour du projet de loi IVG au Sénat le 20 janvier : même en pleine crise sanitaire, rien n’arrête l’idéologie humanicide! »

Twitter fait reculer le projet d’Etat d’urgence sanitaire

Le projet de loi du premier ministre Castex, la voix de son (ou ses) maître, que le gouvernement voulait faire voter en procédure accélérée pour pérenniser l’état d’urgence sanitaire et transformer ainsi les non vaccinés en citoyens de seconde zone a du plomb dans l’aile, et ce grâce à la contestation populaire via Twitter. Lire la suite « Twitter fait reculer le projet d’Etat d’urgence sanitaire »

Les médias : « Il faut que tout change pour que rien ne change » (article de 2017)

Possédés par de grands groupes administrés par des journalistes aux nuances idéologique voisines, en perte de crédibilité dans l’opinion. Les médias apparaissent gagnés par la crise.

Qui possède les médias, et qui servent-ils ? De nombreux groupes financiers, industriels, de luxe, de télécommunications sont actionnaires médias (Bolloré, Lagardère, LVMH, Dassault, Bouygues, PPR, Pierre Berge, Xavier Niel, Matthieu Pigasse. ).

Or « la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit ». Toute information concernant les déboires judiciaires de Serge Dassault sera reléguée en brève et en page 15 du Figaro si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’empire criblé de dettes de l’homme d’affaires franco-maroco-israélien Patrick Drahi, ne lisez pas L’Express. Depuis quelques années, des patrons de télécommunications ont racheté plusieurs titres de presse historiques. Lire la suite « Les médias : « Il faut que tout change pour que rien ne change » (article de 2017) »