Vers un confinement des esprits ? – JT du mardi 15 décembre 2020

A la une de cette édition, l’auto-confinement : la nouvelle marotte des autorités sanitaires et politiques qui consiste à demander aux Français de s’enfermer eux-mêmes…

Nous nous rendrons ensuite auprès des restaurateurs durement éprouvés par les mesures gouvernementales.

Et puis nous reviendrons sur les derniers événements de l’élection présidentielle étasunienne. Lundi, le collège électoral a attribué la victoire à Joe Biden.

https://www.tvlibertes.com/vers-un-confinement-des-esprits-jt-du-mardi-15-decembre-2020

Covid pas plus dangereux que la grippe et vaccin anti-covid aux effets dangereux

Le Dr Michael Ryan, directeur exécutif du programme OMS pour les urgences sanitaires, a publié en octobre dernier les chiffres sur le taux d’infection mondiale, que le porte-parole de l’OMS, le Dr Margaret Harris, a confirmés plus tard. Off-Guardian explique :

« La population mondiale est d’environ 7,8 milliards de personnes, si 10% ont été infectés, c’est 780 millions de cas. Le bilan mondial actuellement attribué aux infections à Sars-Cov-2 est de 1 061 539. C’est un taux de mortalité par infection d’environ 0,14%. En accord avec la grippe saisonnière et les prévisions de nombreux experts du monde entier.  Lire la suite « Covid pas plus dangereux que la grippe et vaccin anti-covid aux effets dangereux »

Goldnadel : « L’imposture des footballers “antiracistes” ».

Gilles-William Goldnadel. JOEL SAGET/AFP

Après la polémique lors d’une rencontre entre le Paris-Saint-Germain et le club turc Basaksehir, au cours de laquelle l’arbitre a indigné les joueurs en désignant l’un d’eux par sa couleur de peau, les masques tombent, juge l’avocat et chroniqueur qui rappelle des propos racialistes tenus par l’attaquant d’Istambul Dema Ba.

Une grande partie des chroniques que je publie dans ces colonnes sont consacrées, à la lumière de l’actualité, à la thématique de la folie névrotique du temps – au sens psychiatrique – associée aux thèmes voisins des obsessions raciales ou sexuées et de la censure suspicieuse du discours des suspects par essence que sont devenus les hommes blancs.

Lire la suite « Goldnadel : « L’imposture des footballers “antiracistes” ». »

Macron ou l’inconstance électorale par Franck BULEUX

Le quinquennat Macron ne semble pas excessivement compatible avec la question de l’exercice électoral. Le soutien politique de ce mandat est La République en marche (LaREM), un mouvement issu d’En marche ! – structure digitale mise en place pour investir des candidats aux élections législatives de juin 2017 et « donner une majorité au président » qui venait d’être élu. L’élection des députés ne fait que mécaniquement confirmer le choix présidentiel des Français comme c’est le cas depuis la réforme du quinquennat (2002, 2007, 2012 et 2017) ou lors des dissolutions de l’Assemblée pour cause d’incompatibilité politique entre l’élu essentiel de la nation et les députés en 1981 et 1988. L’erreur politique de Chirac (encore une) fut d’ailleurs de ne pas dissoudre l’Assemblée dès 1995, ce qui lui aurait probablement évité la défaite de 1997 et le gouvernement de gauche plurielle entre 1997 et 2002 mais il est vrai que l’ancien maire de Paris s’entendait tellement bien avec les forces progressistes qu’il évita de dissoudre une nouvelle fois l’Assemblée entre 1998 et 2001. Lire la suite « Macron ou l’inconstance électorale par Franck BULEUX »

Jerzy Popieluszko : un saint contre le totalitarisme

Sous la plume d’un prêtre français ayant assisté à un miracle attribué à Jerzy Popieluszko, un récent livre publié chez Artège nous fait redécouvrir l’admirable figure de l’aumônier de Solidarnosc, mort en martyr en 1984 sous les coups des agents communistes.

Le 14 septembre 2012, le père Bernard Brien, 65 ans, se rend à l’hôpital de Créteil. Il doit administrer les derniers sacrements à un père de famille atteint d’un cancer, en état végétatif. Sa mort n’est qu’une question d’heures. Au chevet de l’agonisant, son épouse Chantal. Le père Brien s’approche et, sur la table de chevet, dépose une bougie, la croix de Jean-Paul II, le saint-chrême et l’image de Jerzy Popieluszko, prêtre polonais mort depuis près de trente ans. Le père Brien propose à Chantai de confier son époux à l’intercession de Popieluszko – béatifié en 2010 – et de réciter la prière pour sa canonisation. Intérieurement, le prêtre français interpelle le bienheureux polonais : « Écoute Jerzy, si tu dois faire quelque chose, c’est le jour ! ». Lire la suite « Jerzy Popieluszko : un saint contre le totalitarisme »

Thibaud Gibelin : « Le rôle de Viktor Orban a été de dire non » à Bruxelles

La fracture est consommée entre Viktor Orban et l’Union européenne. Même si les Hongrois et les Polonais devraient parvenir à un compromis sur le gigantesque plan de relance de 750 milliards, les divergences restent profondes. Épaulé par Varsovie, le Premier ministre hongrois a rejeté le critère du respect de l’état de droit, condition des subventions européennes.

Dans le collimateur de Bruxelles depuis la crise migratoire, le populisme de Viktor Orban prend-il sa revanche sur l’Europe occidentale et libérale? L’analyse pour Sputnik de Thibaud Gibelin, doctorant, diplômé en histoire et en sciences politiques, auteur de l’essai «Pourquoi Viktor Orban joue et gagne», publié aux éditions Fauves.

https://fr.novopress.info/220042/thibaud-gibelin-le-role-de-viktor-orban-a-ete-de-dire-non-a-bruxelles/

Idéologie climatique et référendum fantôme.

L’avis de Jean-François Touzé
Mitterrand avait, en 1984, inventé le référendum sur le référendum pour éviter de donner aux Français la parole sur la défense de l’enseignement libre.
Macron, lui, sort de son parapluie de vendeur de bretelles à la sauvette, le référendum fantôme pour élever l’idéologie climatique au rang de dogme constitutionnel, sachant parfaitement que la crise/prétexte du COVID, tout autant que les réticences du Sénat dont l’accord préalable pour toute consultation directe des électeurs est nécessaire, en empêcheront l’organisation d’ici la fin de son mandat. Peu lui importe puisqu’Il s’agit seulement de fournir un dérivatif commode aux cinglés verts et rouges de cette Convention citoyenne sur le climat mise en place par lui et à laquelle il avait imprudemment promis que ses conclusions seraient reprises « sans filtre » par l’Exécutif.
Au demeurant les Francais, accablés par les contraintes imposées par la dictature sanitaire,  confrontés à une crise économique et sociale qui s’annonce dévastatrice, angoissés par la montée de l’ensauvagement du pays et conscients, même s’ils la subissent passivement, de la submersion  migratoire, se foutent totalement d’être consultés. Ni sur ce sujet ni même sur un autre.
Ce qu’ils attendent c’est un État fort qui les gouverne, les protège et leur indique la voie nationale. 

Une guerre asymétrique

« Comment un Niçois a-t-il pu s’en prendre à d’autres Niçois ? » Cette réflexion d’un journaliste, attrapée au vol sur France Info le lendemain du sinistre 14 juillet, indique biennale degré d’inconscience dans lequel se trouve, en même temps qu’une partie de la population, la caste médiatique que l’on appelle un peu vite le quatrième pouvoir. Lire la suite « Une guerre asymétrique »