Le couvre-feu et le confinement n’auraient eu aucune action sur la diminution de l’épidémie

A force de vouloir prendre la place de Dieu (euthanasie, mariage contre-nature, PMA, GPA…), le gouvernement et la société en général s’imaginent qu’une épidémie doit obligatoirement pouvoir être maîtrisée par l’être humain…comme dans les films américains.

Nous avons toujours pensé qu’interdire d’aller à la messe ou autoriser une jauge de 30 personnes dans les lieux de culte alors même que les écoliers et lycéens sont 25 à 30 par classe dans environ 25m² est incohérent. Nous avons toujours pensé qu’interdire à un libraire ou à un cordonnier d’ouvrir quand le pharmacien et le boucher sont ouverts est incohérent et injuste. Nous avons toujours pensé qu’interdire de se voir entre amis et au sein de sa propre famille (la fameuse bûche à partage dans deux pièces différentes) alors même que la très grande majorité des gens travaillent et que le métro aux heures de pointe ressemble à une cohue est incohérent, injuste et même idiot.

Regardez cette extrait diffusé sur LCI et vous comprendrez que le virus a son propre calendrier et que l’être humain est impuissant :

Un héritage sulfureux (texte de 2015)

Lorsque les politiques se réfèrent aux « valeurs de la République », de quelle république parlent-ils ? Lesdites « valeurs » varient en effet avec le temps et selon le numéro du régime.

Ce relativisme débouche sur des contradictions, qu’avait soulignées l’historien François-Georges Dreyfus dans le numéro de printemps 2010 de la Revue universelle. Dans un article intitulé « Les valeurs républicaines, le mythe et la réalité », il écrivait « Honorer les valeurs républicaines, c’est évidemment honorer les républiques qui ont précédé la Ve. Se rend-on compte que cela signifie mettre à l’honneur les Ie IIe IIIe et IVe Républiques. Il n’est pas sûr que les défenseurs des valeurs républicaines aient songé à cela. » Lire la suite « Un héritage sulfureux (texte de 2015) »

Jean-Paul Gourévitch : Faut-il recoloniser l’Afrique ?

Quel est le bilan de cinq siècles de présence de la France en Afrique ? La France du XXIème siècle en fait-elle trop ou pas assez pour l’Afrique ?
Depuis les indépendances, aucun pays d’Afrique francophone subsaharienne n’a connu la paix ou une croissance soutenue, alors que cette Afrique ne manque ni de richesses ni d’atouts.

Dans son ouvrage « La France en Afrique – 1520-2020 », le spécialiste des migrations et de l’Afrique, Jean-Paul Gourévitch, s’efforce de rétablir une histoire largement travestie et invite le lecteur à bousculer les tabous.

https://fr.novopress.info/219795/jean-paul-gourevitch-faut-il-recoloniser-lafrique/

Assimilation ? Séparation ? Communautarisation ? Remigration : le VIe Forum de la dissidence de Polémia

Assimilation ? Séparation ? Communautarisation ? Remigration : le VIe Forum de la dissidence de Polémia

Jean-Yves Le Gallou vient de publier un ouvrage sur ce qui n’est ni une théorie ni une affabulation : L’invasion de l’Europe : les chiffres du Grand Remplacement. Jean-Yves Le Gallou cite des chiffres, officiels, et son enquête montre l’immigration massive subie par les pays du Nord et de l’Ouest de l’Europe : Suède, Belgique, Danemark, Royaume-Uni, Allemagne, Autriche, France, Pays-Bas, Suisse, Italie, Espagne, Portugal, Grèce. Au moins vingt pour cent de la population y est déjà d’origine étrangère. Et cette immigration, souvent inassimilée, est en très forte progression. Face à cette invasion, que faire ? Est-ce inéluctable comme le répètent certains défaitistes ? N’est-il pas possible de faire baisser l’immigration, voire de la stopper et d’inverser les flux migratoires, comme ont tenté et tentent encore de le faire l’Italie de Salvini, la Hongrie d’Orban, l’Autriche ?

Lire la suite « Assimilation ? Séparation ? Communautarisation ? Remigration : le VIe Forum de la dissidence de Polémia »

Moteurs de recherche et réseaux sociaux alternatifs

Quelques substituts à Facebook et Tweeter

Remplacent Tweeter
Telegram => https://telegram.org/
Remplace Facebook
Moteurs de recherche
français Eelo => https://spot.ecloud.global/
           
            La Quadrature du Net => https://searx.laquadrature.net/
             

Un demi-milliard d’euros : le projet pharaonique du Parlement européen !

Depuis 1958, Strasbourg est le siège du Parlement européen parce qu’il symbolise la réconciliation franco-allemande et la paix en Europe. Pour Strasbourg et sa région, le Parlement c’est 11.000 emplois indirects et 637 millions d’euros par an.

Pourtant, en 1993, un deuxième parlement a été (mal) construit à Bruxelles. Les cathédrales durent 1000 ans mais ce bâtiment sera prochainement détruit. La démolition a été repoussée après les élections européennes pour éviter tout scandale. La reconstruction coûtera au moins 0,5 milliard d’euros. Le projet prévoit 900 places de députés dans l’hémicycle, soit 200 en trop (est-ce pour les 96 députés turcs ?) et 940 places de bar pour les députés et leurs collaborateurs contre 1260 places en salles de réunions. Reçues le 7 janvier 2020, les propositions sont étudiées, en ce moment même, par l’administration du Parlement européen. Lire la suite « Un demi-milliard d’euros : le projet pharaonique du Parlement européen ! »

Non à l’accueil de celui qui vient décapiter chez nous !

marianne2016-1024x456.jpg

L’Absurdistan est un merveilleux pays vu d’Afghanistan. Notre pays de Cocagne accueille à bras ouverts ceux qui disent échapper à une guerre civile sans fin et à une oppression religieuse qu’ils n’osent pas combattre. 90 soldats français ont donné leur vie pour les y aider, et il faudrait applaudir les fuyards qui brandissent  des droits sans quitter des croyances et des moeurs aux antipodes des nôtres. Les “belles âmes” des puissantes associations humanitaires largement subventionnées s’inquiètent du sort des clandestins afghans renvoyés chez  eux. Lire la suite « Non à l’accueil de celui qui vient décapiter chez nous ! »

Mystères pontiques et panthéisme celtique à la source de la spiritualité européenne 2/3

 Ce souci d’éliminer à l’Ouest le “schismatisme irlandais” allait de pair avec la volonté de contenir la religiosité slave, également de forte facture monastique. Cette religiosité connaissaient pour l’essentiel deux formes de monachisme : les koinobites, soit les communautés monacales structurées, et les skites, soit les ermites indépendants, disséminés sur tout le territoire slave. Les skites ne subiront le courroux de l’église russe-orthodoxe qu’à partir des XVe et XVIe siècles sous Iossif de Volokolamsk. Ce prince moscovite détruit le skitisme libertaire, mais n’y parvient pas entièrement : le peuple continue à se choisir des prêtres indépendants, les starets. Le monachisme slave vient du Proche-Orient, via Byzance et le Mont Athos, via les cloîtres-cavernes de Crimée et de Kiev. Un autre filon monachiste partait également du Proche-Orient pour aboutir à l’Irlande, via l’Afrique du Nord pré-islamique (Alexandrie, Carthage), l’Espagne (Séville, Braga, Lugo), la Gaule méridionale (Lérins, Marseille, Narbonne, Toulouse). La communauté de l’Ile du Lérins commence à fonctionner dès 375. Martin de Tours (325-397) fonde des communautés de moines dans toute la Gaule occidentale. Dans les Iles Britanniques, la première communauté monacale date de 397: c’est le cloître de Ninian à Whithorn en Ecosse occidentale. De là, le monachisme s’implantera en Irlande, pour connaître une étonnante destinée et un rayonnement extraordinaire. Bon nombre de découvertes archéologiques attestent des liens unissant les communautés monacales britanniques aux communautés du Proche-Orient. Les chroniques mentionnent la visite d’Irlandais en Égypte et d’Égyptiens en Irlande, qui n’était pas, à l’époque, une île isolée sur la frange atlantique de l’Europe. Lire la suite « Mystères pontiques et panthéisme celtique à la source de la spiritualité européenne 2/3 »