Question sur l’utilité réelle du confinement

Le confinement sert-il à quelque chose ? Mardi, Emmanuel Macron rendra très probablement sa politique responsable de la baisse des contaminations, des réanimations, des morts du Covid. Cette énième prise de parole présidentielle sera l’occasion, pour le chef de l’Etat, de mettre à nouveau en scène son autorité, protectrice et éclairée.

Lire la suite « Question sur l’utilité réelle du confinement »

Un grand entretien avec Franck Buleux sur Breizh-info à l’occasion de la sortie prochaine de son Cahier d’Histoire du nationalisme consacré à Pierre Poujade

SORTIE DÉCEMBRE 2020

Source Breizh-info cliquez ici

Le n°20 des Cahiers d’histoire du Nationalisme est consacré à Pierre Poujade et à son mouvement. Il a été réalisé sous la direction de l’écrivain Franck Buleux. Lionel Baland l’a interrogé pour Breizh-info.

Livre à commander ici

Breizh-info.com : Qui était Pierre Poujade ? 

Lire la suite « Un grand entretien avec Franck Buleux sur Breizh-info à l’occasion de la sortie prochaine de son Cahier d’Histoire du nationalisme consacré à Pierre Poujade »

Face au Djihad culturel : Politique d’abord !, par Ger­main Philippe.

La Répu­blique est inca­pable de répondre au défi du dji­had cultu­rel mené par le pôle idéo­lo­gique isla­miste. Mau­vaise réponse que le vieux laïcisme fer­mé excluant les convic­tions reli­gieuses de l’espace public. Mau­vaise réponse aus­si le laï­cisme ouvert recon­nais­sant la plu­ra­li­té des croyances et assu­rant l’égalité entre elles.

Lire la suite « Face au Djihad culturel : Politique d’abord !, par Ger­main Philippe. »

Une guerre contre le Système ? C’est urgent (texte de 2015)

Qu’est-ce que le système ? Ce qui fait que tout se tient et que quel que soit le domaine qu’on aborde, social, religieux, politique, on retrouve le même imbroglio causal. George Orwell avait donné un nom à ce Système : Big brother. C’est lui, le grand frère universel, que nous décrit Laurent Obertone dans son dernier livre.

Laurent Obertone avait, dans La France Orange Mécanique, lancé un gros pavé dans la mare médiatique : un journaliste se permettait de décrire, faits à l’appui, l’état hallucinant de la violence quotidienne, partout en France. « Nul n’est censé ignorer la réalité », proclamait la couverture de l’ouvrage, qui n’avait rien d’un roman et tout d’un document. Cette réalité exposée a été vécue comme une offense et une vilenie par les médias et les politiques. Puisqu’Obertone dénonçait un « vivre-ensemble » foireux, c’était lui qui était accusé de semer le désordre et d’attiser la haine. La mécanique est connue. On aurait pu croire que les atrocités décrites en si grand nombre auraient pu valoir à cette vérité, à cette réalité, un statut d’exception non. Lire la suite « Une guerre contre le Système ? C’est urgent (texte de 2015) »

Quand la junte sanitaire « dérobe peu à peu à chaque citoyen jusqu’à l’usage de lui-même »

0-7-230x180.png

La junte sanitaire a un porte-parole, le petit Attal. Dans ces temps troublés, celui-ci s’exprime le 22 novembre sur son compte Twitter avec :

Sache, citoyen, que la junte sanitaire s’inquiète de ta santé. Lire la suite « Quand la junte sanitaire « dérobe peu à peu à chaque citoyen jusqu’à l’usage de lui-même » »

I-Média n°323 – Hold-Up : colère, approximations et mépris médiatique

L’image de la semaine

Les journalistes de Quotidien se transforment en zélés auxiliaires de police.

Hold-Up : colère, approximations et mépris médiatique

C’est un documentaire qui a été vu en quelques jours par des millions de Français. À la fois pertinent et approximatif, voire parfois mensonger, Hold-Up n’en est pas moins un symbole frappant de cette colère sourde qui traverse la société française.
Une colère à laquelle les médias répondent par un mépris hallucinant.

Revue de presse

USA : violences des antifas et fraude électorale

Aux États-Unis, la mobilisation des partisans de Trump continue, moquée par les médias français.

https://www.tvlibertes.com/i-media-n323-hold-up-colere-approximations-et-mepris-mediatique

Le repos du dimanche, conquête de la droite sociale

Le Comte Albert de Mun fut en son temps le meilleur orateur de la Chambre

La querelle autour du repos dominical, que les matérialistes voudraient supprimer, a connu depuis deux siècles de multiples rebondissements. C’est la droite « légitimiste » et catholique qui, dès le XIXe siècle, conduisit la bataille pour arracher à une gauche libérale et anticléricale cet « acquis social ».

Pendant des siècles l’Ancien Régime avait imposé le respect du « Jour du Seigneur » et celui des fêtes chômées. Au XVIIIe siècle, les « philosophes » lui livrèrent les premières attaques, comme Voltaire, qui jugeait économiquement plus utile que le peuple travaillât le dimanche, « au lieu d’aller boire au cabaret les jours de fête après la sainte messe ». La guerre au dimanche ainsi déclarée devait aboutir sous la Révolution française, qui, en vendémiaire an II (octobre 1793) remplaça la semaine de sept jours par la décade, comptant dix jours. Les travailleurs perdaient au change, puisque, de ce fait, l’année ne comptait plus que 36 jours de repos – les décadis -, contre 52 dimanches auparavant sans compter les fêtes chrétiennes. Encore l’obligation de ce congé du « décadi » fut-elle limitée en l’an VIII (1800), sous Bonaparte, aux seuls « fonctionnaires publics et agents salariés du gouvernement ». Deux ans plus tard, après la signature du Concordat signé entre le Premier Consul et Pie VII, on revint au calendrier grégorien, mais le repos du dimanche resta réservé aux fonctionnaires. Lire la suite « Le repos du dimanche, conquête de la droite sociale »

Samuel Paty : l’Education nationale à genoux devant l’islam

Samuel Paty

Décapité par un tueur musulman le 16 octobre 2020, Samuel Paty est devenu un double symbole : celui du défenseur de la liberté d’expression et des valeurs de la République ; celui du professeur courageux, ne cédant pas devant les pressions. Les hommages de l’exécutif et du ministère de l’Education nationale, lors de la rentrée des classes de novembre, y ont pourvu.

Lire la suite « Samuel Paty : l’Education nationale à genoux devant l’islam »

Réchauffement climatique : une contribution scientifique à suivre

avec Philippe de Larminat

Intéressé depuis longtemps par les questions climatiques, Philippe de Larminat a pressenti que son expérience en théorie des systèmes pouvait y apporter une contribution originale. Lui-même professeur (classe exceptionnelle) à l’École Centrale, et conseiller scientifique (EDF, Renault, Alstom, Thalès…), il s’est étonné que cette technique n’ait pas encore été exploitée sérieusement par les climatologues. Ses travaux, engagés il y a maintenant trois ans, ont abouti a des résultats exposés dans un ouvrage paru aux éditions scientifiques ISTE (Londres) Changement climatique : identification et projections. Il est loin de partager le catastrophisme climatique de rigueur et nous explique pourquoi. Lire la suite « Réchauffement climatique : une contribution scientifique à suivre »