Élections américaines – Le hold-up des démocrates

Il était minuit et quarante-deux minutes, mercredi 4 novembre, lorsque ce hold-up eut lieu. Joe Biden, rival démocrate du président Donald Trump dans la course à la Maison-Blanche, sortit de sa tanière du Delaware et, devant quelques complices, annonça qu’il était en train de remporter l’élection. Ton enjoué, humeur confiante, atmosphère festive. Premier acte du hold-up : l’effet psychologique. Alors que le dépouillement battait son plein, il tenait à être le premier à briser le suspense, à injecter un événement, à prendre position afin de saper toute initiative de l’adversaire qui se trouva subitement en retrait, diminué par un coup d’audace inattendu.

Lire la suite « Élections américaines – Le hold-up des démocrates »

89% des Français sont pour la déchéance de nationalité et l’expulsion des fichés S, selon un sondage

D’après un sondage publié ce vendredi 6 novembre, la majorité des Français seraient favorables à un durcissement des mesures judiciaires pour lutter contre le terrorisme, à la suite des récents événements survenus dans le pays, comme l’assassinat de Samuel Paty ou l’attentat à la basilique Notre-Dame de Nice.

Selon cette étude, réalisée par l’institut Ifop-Fiducial pour CNEWS et Sud Radio, près de neuf Français sur dix (89 %) se disent favorables à la déchéance de nationalité pour les personnes avec une double nationalité ayant commis des délits. Idem concernant l’expulsion des fichés S résidant dans l’Hexagone ou encore la création d’un nouveau délit dit «de mise en danger par la publication de données personnelles».

(…) Cnews

https://www.tvlibertes.com/actus/89-des-francais-sont-pour-la-decheance-de-nationalite-et-lexpulsion-des-fiches-s-selon-un-sondage

L’assassin de Nice, un pur produit du laxisme migratoire: les immigrationnistes s’en lavent les mains, par Anne van Gelder.

Brahim Issaoui

Les immigrationnistes s’en lavent les mains. Le gouvernement italien affirme n’avoir commis aucune faute en permettant à l’immigré clandestin tunisien accusé d’avoir tué trois personnes à Nice d’entrer en Europe, a déclaré vendredi la ministre de l’Intérieur, Luciana Lamorgese.

Brahim Issaoui, ce Tunisien de 21 ans qui a tué trois personnes à l’église Notre-Dame de Nice, est arrivé en Europe par la biais de la filière de Lampedusa, une porte d’entrée en Europe pour des milliers de clandestins en provenance des côtes libyennes ou tunisiennes.

Lire la suite « L’assassin de Nice, un pur produit du laxisme migratoire: les immigrationnistes s’en lavent les mains, par Anne van Gelder. »

Des gravures à Stonehenge

Une image obtenue à partir d’un scanner laser : elle est tirée du plus grand ensemble de têtes de haches sculptées. À droite, les dessins de toutes les têtes de hache sont reproduite. Les claires sont de nouvelles découvertes.

Une étude détaillée au scanner laser de l’ensemble des mégalithes de Stonehenge, le célèbre monument préhistorique de la plaine de Salisbury, en Grande-Bretagne, a permis la découverte de quelque 72 gravures de l’âge du bronze ancien sur cinq de ces pierres géantes. Invisibles à l’œil nu, elles représentent presque toutes des têtes de hache pointant leur lame vers le ciel et ont peut-être été tracées comme offrande votive à une divinité des tempêtes. Gravées dans la pierre non altérée, et donc de couleur plus claire, elles remontent à la période 1800-1500 ans av. notre ère, soit plus d’un millénaire après le début de la construction du site. L’examen de la façon dont la surface des pierres a été travaillée a par ailleurs confirmé que le monument a été construit, à l’origine, pour être vu à partir du nord-est, ce qui suggère qu’on y organisait des processions religieuses à certaines périodes de l’année. L’une des pierres du côté sud-ouest a aussi été délibérément façonnée pour permettre une ligne de vue jusqu’au soleil couchant le jour du solstice d’hiver. Il n’est pas sans intérêt de signaler qu’une autre étude, plus récente, a révélé que la région d’Amesbury, l’agglomération la plus proche de Stonehenge, était déjà habitée il y a plus de 10 000 ans.

Sources : The Indépendant, 10 novembre 2012 <Métamag>, 4 juin 2014.

éléments N°152juillet-septembre 2014

ET LA DÉMOCRATIE, DANS TOUT ÇA ?

L’année 2020 aura plongé la planète entière dans une confusion inouïe. On pourrait y voir la principale séquelle de la pandémie qui continue de sévir en Europe, notamment. Certains ne manqueraient pas d’y déceler l’effet délétère du “virus chinois”. Sans verser dans l’hypothèse du complot, force est cependant de constater les trois évolutions politiques majeures qui marquent notre époque, et qui sont à la fois accélérées par le covid et masquées par l’obsession médiatique qu’il a suscitée. Son rival qu’a constitué l’élection américaine permet d’ailleurs de confirmer le diagnostic : l’Occident et le modèle qu’il offrait au monde s’effondrent, la démocratie, loin d’être la fin de l’histoire éveille maintenant des doutes sur son avenir, le combat décisif entre le conservatisme et le progressisme est en train de se jouer. Lire la suite « ET LA DÉMOCRATIE, DANS TOUT ÇA ? »

Marseille : deux agents de la préfecture des Bouches-du-Rhône modifiaient le dossier des demandeurs d’asile contre de l’argent

Neuf personnes au total, dont deux agents de la préfecture des Bouches-du-Rhône, ont été mises en examen à Marseille pour des faits de « corruption active et passive, trafic d’influence actif et passif, aide à l’entrée et au séjour irrégulier d’un étranger en bande organisée et association de malfaiteurs ». Ces derniers avaient « sollicité et obtenu des sommes d’argent afin de permettre l’obtention de documents à des demandeurs d’asile en modifiant leur situation administrative dans le dossier », a expliqué le procureur de la République de Marseille.

Les neuf suspects ont été mis en examen. Quatre d’entre eux ont été écroués, dont les deux personnes qui travaillaient à la préfecture.

Actu17

https://www.tvlibertes.com/actus/marseille-deux-agents-de-la-prefecture-des-bouches-du-rhone-modifiaient-le-dossier-des-demandeurs-dasile-contre-de-largent

Le peuple, incorruptible, égalitaire et… mythique (texte de 2012)

Le peuple de Rousseau est un peuple utopique; le malheur est d’avoir voulu appliquer les théories conçues pour ce peuple rêvé au peuple réel.

« Le peuple est souvent trompé, corrompu jamais ». Cette petite phrase a été prononcée par Marine Le Pen, le 1er mai dernier, devant la statue de Jeanne d’Arc. C’est du Rousseau dans le texte, et du « hard ». Que signifie-t-elle ? Que Rousseau reste une référence politique à droite et à gauche, que trois siècles après sa naissance il n’est pas mort pour tout le monde à gauche, mais à droite non plus. Lire la suite « Le peuple, incorruptible, égalitaire et… mythique (texte de 2012) »

Emmanuel Macron : pas crédible en chef de guerre !, par Jean-Luc Tari.

 emploie un langage guerrier dans ses discours depuis des mois. Cette posture a commencé avec le coronavirus. Dans son discours du 16 mars 2020, il répéta : « Nous sommes en guerre. » Il a ensuite présidé des Conseils de défense pour combattre la crise sanitaire dans le poste de commandement Jupiter qui se trouve sous l’Élysée.

On peut constater une théâtralisation de la gestion de la crise sanitaire, dans laquelle Emmanuel Macron se donne le rôle du chef de guerre. Néanmoins, le Président jupitérien a un mauvais bilan concernant sa « guerre » contre un ennemi microscopique.

Lire la suite « Emmanuel Macron : pas crédible en chef de guerre !, par Jean-Luc Tari. »

Covid au Parlement. Ambiance, ambiance, ou la fête à Véran (séance du 3/11 à l’Assemblée nationale)

Covid au Parlement. Ambiance, ambiance, ou la fête à Véran (séance du 3/11 à l’Assemblée nationale)

Le parlement est au régime covid depuis plusieurs semaines, à haute dose. On espère qu’il y aura moins d’effets secondaires qu’une prescription de remdesivir subventionnée par le ministère de la Santé et l’Union européenne pour administration aux malades en phase terminale.

Cela fait cinq textes d’état d’urgence sanitaire dont le Parlement a à débattre depuis le début de l’année :

  1. vote d’un état d’urgence sanitaire,
  2. prolongation de l’état d’urgence sanitaire,
  3. vote d’un texte pour accompagner la sortie de l’état d’urgence sanitaire,
  4. discussion entamée pour prolonger les mesures dérogatoires accompagnant la sortie de l’état d’urgence sanitaire mais qui a été prématurément interrompue, après que le Président de la République eut pris
  5. un décret en conseil des ministres instaurant de nouveau l’état d’urgence sanitaire dans notre pays qui est donc notre cinquième texte.

Lire la suite « Covid au Parlement. Ambiance, ambiance, ou la fête à Véran (séance du 3/11 à l’Assemblée nationale) »