MACRON OU LE MONDE À L’ENVERS !

Il paraît que Macron a honte… Il y a de quoi, mais c’est l’image de la France que donne cet élu d’un heureux hasard quelque peu “organisé” qui devrait rendre honteux tous les Français. Le pays, aujourd’hui se résume aux discours prononcés par un histrion narcissique et à une réalité de plus en plus ubuesque, un pays chaotique, une “gouvernance” absurde qu’une immense majorité subit avec calme dans une discipline résignée. Lire la suite « MACRON OU LE MONDE À L’ENVERS ! »

Fiorina : « Pour avoir l’attention des médias et de l’IGPN, faut-il être immigré ? »

fiorina-deux-ans-apres-avoir-perdu-son-oeil-pour-avoir-lattention-des-medias-et-de-ligpn-faut-il-etre-immigre-vf-400x250.jpg.webp

Entretien avec Fiorina Lignier, Gilet Jaune et auteur de Tir à vue ♦ Dans quelques jours, le 8 décembre, cela fera 2 ans que Fiorina Lignier a perdu un œil durant la révolte populaire des Gilets Jaunes. Elle a perdu un œil et bien plus. Deux ans après les faits, elle se sent plus seule que jamais, alors que l’État et les instances judiciaires sont aux abonnés absents. L’IGPN est rapidement saisie par Gérald Darmanin lorsqu’un clandestin afghan est victime d’un croche-pied ou lorsque un extra-européen subit des violences lors d’une intervention policière. Mieux, elle rend des rapports en moins de 48 heures. Fiorina attend toujours, deux ans après les faits, alors que les responsables du tir qui l’a éborgnée sont parfaitement identifiés.
Voici un entretien avec Fiorina qui revient sur l’épreuve qu’elle traverse.
Fiorina a perdu un œil mais pas l’essentiel : son courage et son honneur. Des biens précieux dont sont départis beaucoup de ceux qui ont encore leurs deux yeux.
Polémia

« La République n’a jamais essayé de se préoccuper de mon cas »

Polémia : Bonjour Fiorina, rappelez-nous ce qui s’est passé et il y a deux ans.

Fiorina : Il y a deux ans, je perdais mon œil gauche à cause d’un tir policier lors d’une manifestation de Gilets Jaunes. Lire la suite « Fiorina : « Pour avoir l’attention des médias et de l’IGPN, faut-il être immigré ? » »

Un moment d’Histoire s’est joué hier : un second Gettysburg, qui a renversé le cours de la bataille électorale

Les législateurs républicains de Pennsylvanie ont tenu hier une audience sur l’intégrité des élections qui s’étaient déroulées dans leur Etat. Elle a marqué un tournant décisif dans la bataille pour la Maison Blanche. Des témoins ont été auditionnés.
Rudy Giuliani, l’avocat personnel du président, et Jenna Ellis, la conseillère juridique de l’équipe de la campagne de Trump, participaient à cet événement qui n’avait pas été officiellement organisé par le corps législatif de l’Etat de Pennsylvanie, le plus important des sept Etats clefs, mais par un groupe de sénateurs du GOP, le Grand Old Party ou parti républicain.  

Lire la suite « Un moment d’Histoire s’est joué hier : un second Gettysburg, qui a renversé le cours de la bataille électorale »

L’angoissant avenir californien de l’Europe

La French Theory dans les habits des Beach Boys

La philosophie française – Foucault, Deleuze, Derrida – a exporté outre-Atlantique, sous le nom de French Theory, son nihilisme textuel. De là, il s’est mondialement diffusé, comme un rétrovirus, affectant le système immunitaire des peuples. Pour une bonne part, notre avenir dépendra de notre aptitude à résister à sa toxicité mortifère.

C’est une histoire d’allers et de retours, comme dans ces billets de train ou d’avion à coût réduit qu’on recherche à l’approche des grandes vacances, une histoire d’après l’histoire, un songe à moitié éveillé de voyage avorté mais sans cesse recommencé, qui aurait l’océan Atlantique comme courroie de transmission et le Quartier latin ou les Universités californiennes comme points d’ancrage. Lire la suite « L’angoissant avenir californien de l’Europe »

Face à l’impasse, la majorité parlementaire suspend le controversé « article 24 »

Face à l’impasse, la majorité parlementaire suspend le controversé « article 24 »

Les patrons des groupes composant la majorité parlementaire, LREM, MoDem et Agir tenaient une conférence de presse commune à l’Assemblée nationale ce lundi 30 novembre, afin de trancher une position commune sur le très controversé article 24 de la loi de « sécurité globale ». Christophe Castaner, chef de file des députés LREM, a annoncé leur volonté de suspendre cet article portant sur la diffusion d’images des forces de l’ordre.

La majorité proposera « une nouvelle écriture complète de l’article 24 », a précisé Christophe Castaner.

www.nouvelobs.com

https://www.fdesouche.com/2020/11/30/face-a-limpasse-la-majorite-parlementaire-suspend-le-controverse-article-24/

Les black blocs sont-ils les idiots utiles du pouvoir ? (Vidéo)

Pour RT France, le porte-parole de Debout la France, Benjamin Cauchy, et le président de République souveraine, Georges Kuzmanovic, sont revenus le 28 novembre 2020 sur les manifestations contre le projet de loi Sécurité globale qui se sont déroulées le même jour dans toute la France.

RT

https://www.tvlibertes.com/actus/les-black-blocs-sont-ils-les-idiots-utiles-du-pouvoir-video

« Écocide » et autre charabia écologiste

Sur la forme, écocide est un mot idiot, une sorte de monstre lexical que seuls des incultes sont capables d’imaginer : un préfixe grec – oïkos –, un suffixe romain – caedere –, mariage incongru de la carpe et du latin sorti du crâne d’idéologues qui piétinent allegro leur langue maternelle. Les médecins, eux, retrouvent le français lorsqu’ils troquent « cancérologue » pour « oncologue ». Nos politico-écolos n’en sont pas là : adeptes du barbarisme, à tous les sens du terme, ils pérorent en esquintant la langue du pays qu’ils prétendent défendre. Ils se rendent coupables de « verbicide » ! Lire la suite « « Écocide » et autre charabia écologiste »

Le coup d’État permanent, par Hilaire de Crémiers.

La République est un complot permanent qui est devenu un état de droit.

Le président parle. Le ciel se découvre. L’horizon, auparavant bouché, devient perceptible. La route qu’il décrit, et qu’il est le seul avec ses experts à avoir repérée, déroule maintenant son ruban salutaire qu’il a dûment jalonné en étapes successives. Les évaluations de direction s’y feront au fur et à mesure selon les critères qu’il aura établis.

Lire la suite « Le coup d’État permanent, par Hilaire de Crémiers. »