Gérard Maudrux : « Tout est fait pour empêcher les médecins de travailler »

Ancien chirurgien, président de la Caisse Autonome de Retraite des Médecins de France (CARMF) et de la Caisse d’Assurance Maladie des Professions Libérales de Province, le docteur Gérard Maudrux ne pratique pas la langue de bois. Il répond avec son franc-parler coutumier aux questions de Monde et Vie.

M & V : Les médecins sont sujets à des arrêts maladie fréquents et le taux de suicides dans cette profession est trois fois plus élevé que la moyenne nationale. Comment expliquez-vous cette « déprime » du corps médical ?

Gérard Maudrux : Plusieurs raisons y concourent. La principale tient aux très lourdes contraintes administratives qu’ils subissent – la plupart de ceux qui se suicident font l’objet d’un véritable harcèlement de la part des caisses d’assurance maladie, alors qu’ils sont par ailleurs surchargés de travail, stressés et épuisés : les plus fragiles craquent. Les contrôles et contraintes exercés par l’administration leur font perdre beaucoup de temps, au détriment de leurs patients. Un chirurgien de l’Isère a récemment été condamné à rembourser une cinquantaine d’actes médicaux qu’il avait réalisés, parce qu’il n’avait pas rempli le compte-rendu obligatoire comme l’y obligent les textes. Débordé, il avait fait passer les soins donnés aux malades avant la paperasserie. Mais la Sécurité sociale considère que si le compte-rendu n’a pas été rempli, l’opération n’a pas eu lieu il a donc été condamné et n’a aucun recours contre cette brimade. Tout est fait aujourd’hui pour empêcher les médecins de travailler. Lire la suite « Gérard Maudrux : « Tout est fait pour empêcher les médecins de travailler » »

À Paris comme ailleurs, les manifs contre le confinement commencent à s’organiser

Jeudi soir à Paris, une manifestation s’est organisée contre le confinement. Les restrictions imposées par l’Etat au nom d’une prétendue lutte contre le coronavirus sont jugées de plus en plus insupportables par un nombre croissant de Français de tous milieux et de tous âges.

Source Medias-presse.info cliquez là

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2020/10/30/a-paris-comme-ailleurs-les-manifs-contre-le-confinement-comm-6273367.html

Vivre ensemble : après les Tchétchènes, les Turcs et les Arméniens !

capture-decran-2020-10-30-a-172924-845x475.png

Les réveils doivent être de plus en plus difficiles pour les prophètes du vivre ensemble, eux qui estiment que si l’immigration n’est pas sans poser quelques menus soucis, c’est seulement à cause du chômage, d’une mauvaise intégration sociale et, accessoirement, du racisme plus ou moins rampant des primo-habitants.

Ainsi,  à peine remis de nuits de guérilla urbaine ayant opposé, en juin dernier, voyous maghrébins et tchétchènes, voit, ce 28 octobre, une soixantaine de Turcs remettre un peu d’ambiance dans la ville, poings levés et au cri d’« Allah akbar ». Même si les forces de l’ordre doivent disperser ce joli petit monde à coups de lacrymogènes, la Préfecture de Côte-d’Or est formelle : « Il s’agit d’une manifestation, rien de plus. » Lire la suite « Vivre ensemble : après les Tchétchènes, les Turcs et les Arméniens ! »

Les origines contestataires de la contre-révolution

La Révolution est un bloc, disait Clemenceau. La contre-révolution, en revanche, n’en est pas un. Et ses premiers tenants, adversaires de l’absolutisme, placèrent d’abord leurs espoirs dans le début du mouvement de 89.

Dans les études historiques contemporaines, la contre-révolution a souvent été considérée et analysée comme un bloc sans distinction ni nuance : la pensée aristocratique des premiers mois de la Révolution, la politique des émigrés, la résistance vendéenne, les Maistre et autre Burke… Tous ces groupes et personnalités, aux dires des mandarins de l’Université, n’auraient formé qu’un seul ensemble caractérisé par leur opposition résolue au mouvement révolutionnaire. Or, rien n’est plus fausse que cette idée qui, comme souvent en histoire, révèle encore la promptitude des jugements hâtifs et une tendance exagérée à la simplification. Le dernier livre de Jacques de Saint-Victor, consacré à la première contre-révolution, est aussi là pour nous en convaincre. Lire la suite « Les origines contestataires de la contre-révolution »

Le migrant qui a massacré trois personnes à Nice avait été secouru en mer et aidé par la Croix-Rouge

SOS Méditerranée | Association Européenne de Sauvetage en Mer Méditerranée | [PETITION] Sauvons l'Aquarius et le sauvetage en mer

Brahim Aoussaoui, le Tunisien qui a massacré au couteau trois personnes dans la basilique Notre-Dame de Nice, et qui en a blessé d’autres, est entré clandestinement en Europe, en s’embarquant sur la Méditerranée comme le font des centaines d’autres chaque semaine.

« Il a été repêché par un bateau de secours italien le 20 septembre dernier et a débarqué le 9 octobre [à Lampedusa] – des éléments en cours de vérification, après avoir été placé en quarantaine en raison du Covid. Il faisait l’objet d’un arrêté d’expulsion en Italie, mais n’était pas repéré en France où il n’avait déposé aucune demande d’asile. » (source) Lire la suite « Le migrant qui a massacré trois personnes à Nice avait été secouru en mer et aidé par la Croix-Rouge »

Attentat terroriste à Nice – Chassons les islamistes !

Suite à l’attentat terroriste qui a ensanglanté Nice le 29 octobre, Génération identitaire réclame l’arrêt total de l’immigration et la mise en place de la remigration.

La pseudo-fermeté de Gérald Darmanin se fracasse sur le mur de la réalité. Réclamons moins de communication et davantage d’ACTION !

Assez de blabla et de mesures inutiles.

Il ne suffit pas de dissoudre quelques associations, telles que Baraka City et le CCIF, qui seront recréés le lendemain avec de nouvelles têtes. Il s’agit avant tout de stopper TOTALEMENT l’immigration et d’enclencher la REMIGRATION. Et avant cela, d’être absolument IMPLACABLE avec les islamistes. La peur doit définitivement changer de camp.

#ChassonsLesIslamistes

https://fr.novopress.info/219417/attentat-terroriste-a-nice-chassons-les-islamistes/

QU’EST-CE QUE LE PAGANISME ?

« La religion de l’Europe est d’essence cosmique. Elle voit l’univers comme éternel, soumis à des cycles. Cet univers n’est pas regardé comme vide de forces ni comme « absurde » comme le prétendent les nihilistes. Tout fait sens, tout est forces et puissances impersonnelles régies par un ordre inviolable, que les Indiens appellent Dharma (concept récupéré plus tard par les Bouddhistes), terme qui peut sembler exotique, mais que les Grecs traduisent par Kosmos : Ordre. Depuis des millénaires, notre religion, reflet de la tradition primordiale, pousse l’homme à s’insérer dans cet ordre, à en connaître les lois implacables, à comprendre le monde dans sa double dimension visible et invisible. Le païen d’aujourd’hui, comme il y a trois mille ans, fait siennes les devises du Temple d’Apollon à Delphes : connais-toi toi-même et rien de trop. » (Christopher Gérard, La Source pérenne, L’Âge d’Homme, 2007).

Le paganisme se caractérise fondamentalement par la compréhension intuitive de l’ordre intrinsèque du réel, ordre fondé sur un réseau de correspondances qui relient le corps, l’âme et l’esprit de chaque homme, sujet des phénomènes (microcosme) à un ordre cosmique, ou ordre des phénomènes extérieurs au sujet (macrocosme). Cet ordre inhérent, appelé Rita chez les Indiens, Asha chez les Iraniens, Cosmos chez les Grecs, a un prolongement dans la société humaine, appelé Dharma en Inde pour l’aspect éthique et Varna pour l’aspect social, ou encore symbolisé chez les Grecs par une déesse de la mesure et de l’équité, Némésis. Lire la suite « QU’EST-CE QUE LE PAGANISME ? »

Morandini, Dr Bensadoun, député LAREM, Pr Raoult, révélations en série.

Cette vidéo du Morandini live est truffée de révélations qui vont vraiment faire du bruit. Le Député Larem, Jérôme Dubus s’est embourbé dans ses explications et sous la pression a fait des révélations sur la gestion de la crise par le gouvernement qui ne vont pas passer inaperçues. Jean-Marc Morandini n’en revenait pas. Le Dr Dan Bensadoun a également révélé plusieurs éléments qui mettent en lumière les mensonges de notre gouvernement et de son comité scientifique. Enfin le Professeur Didier Raoult dénonce la façon dont l’ANSM lui a interdit l’utilisation d’hydroxychloroquine. Cette vidéo est à partager massivement, signez tous la pétition pour soutenir le Pr Raoult et de son IHU.

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2020/10/28/morandini-dr-bensadoun-depute-larem-pr-raoult-revelations-en-6273025.html#more

Basilique Notre-Dame de Nice : Toussaint rouge.

L’avis de Jean-François Touzé
En choisissant de s’attaquer à des fidèles de la basilique Notre-Dame de Nice, l’égorgeur islamiste tunisien ne s’est pas trompé de cible.
Notre foi, nos racines, notre civilisation sont bien au coeur de cette guerre de religion initiée il y a mille trois cents ans et cette nouvelle Toussaint rouge en est la preuve.
Cela n’a pas empêché le Premier ministre, Jean Castex, de déclarer que ce qui était attaqué, c’était « la liberté de culte et de conscience » dans une vision relativiste et laïciste de la réalité.
Non, bougre de sous minuscule  contremaître de Macron! Ce ne sont pas je ne sais quelles libertés de culte et de conscience non identifiés et en suspension atmosphérique qui sont attaquées.
Même si ces carnages touchent indifféremment « celui qui croyait au Ciel et celui qui n’y croyait pas » pour reprendre les vers célèbres d’un homme qui fut notre ennemi mais qui avait bien du talent, ce que visent les tueurs islamiques c’est la France dans ses composantes fondamentales, charnelles, nationales et spirituelles. Autrement dit la France européenne et chrétienne, ce qui devrait relever d’un double pléonasme.
Il est des temps où, comme jadis dans les tranchées d’une guerre fratricide, l’union sacrée doit permettre l’unité vraie – c’est à dire celle qui se fait dans le combat. Ce combat vital contre la submersion migratoire et contre l’islamisme, les tenants du régime ne le mèneront jamais comme il conviendrait de le faire. Avec force et brutalité. 
Il faut donc au plus vite les exclure de toutes les manettes de direction du pays. 
Mais nos compatriotes sont-ils encore capables de ce sursaut qui caractérise les peuples vivants pour porter enfin au pouvoir les forces de la vie nationale ?
La question est posée qui devra trouver une réponse dans les deux ans qui viennent.
Mais existe-t-il toujours un peuple français ?

Le siège de l’Alcazar revisité

La résistance de l’Alcazar de Tolède aux assauts des « rouges » reste l’un des épisodes les plus connus de la guerre civile espagnole, par sa charge symbolique et par la dimension cornélienne du dilemme tragique qui se posa au colonel Moscardo, commandant la défense de la citadelle. Un livre revient sur ce fait d’armes fameux.

D’innombrables livres et articles ont été consacrés à cet événement emblématique de la guerre civile espagnole, mais les polémiques et les approximations, parfois délibérées, ont été nombreuses. Alain Huetz de Lemps, s’appuyant sur une solide documentation, livre une synthèse précise du poignant drame qui s’est joué à Tolède dans la fournaise de l’été 1936. Lire la suite « Le siège de l’Alcazar revisité »