Aggravation logique de la situation

6a00d8341c715453ef026bde9b2e76200c-320wiLe gouvernement communique autour de la crise sanitaire. Sur un tel terrain, il peut décider tout seul, ajoutant ses bavardages aux cafouillages de la technocratie sanitaire. Signalons ici à propos de cette dernière bureaucratie, que nous entendons quotidiennement parler de l’autorité des Agences dites « régionales » de santé, mais que l’on n’évoque jamais leur composition : or, elles ne semblent administrées par aucun professionnel de santé…[1] Lire la suite « Aggravation logique de la situation »

Un général n’a jamais fait le printemps.

Unknown.jpg

L’avis de Jean-François Touzé

Les grenouilles qui, frénétiquement, se cherchent un candidat-roi dans la perspective de 2022 et continuent, contre toute évidence, à espérer le trouver ailleurs que dans la sphère politique, en seront une fois de plus pour leurs frais. Je crains que ce ne soit pas la dernière.
Il suffit de lire l’entretien que vient d’accorder le général de Villiers au Figaro Vox pour comprendre qu’un superbe képi, un brevet para, de beaux commandements militaires, une carrière magnifique et de bonnes intentions ne font pas, malgré le respect que tout celà nous inspire, un chef de peuple.
Le combat politique quand il vise au plus haut, suppose un lent apprentissage, un processus militant et méditatif qui exige le temps long du mûrissement qu’aucun cours accéléré de rattrapage ne peut remplacer.
Quand l’ancien chef d’état-major des Armées parle à propos des cités de « nos jeunes », quand il multiplie les considérations consensuelles sur la cohésion nationale, quand il effleure avec peine les problèmes majeurs auxquels la France et la civilisation sont confrontées, on se dit que les beaux sentiments sont faits pour aider les hommes méritants à vivre le reste de leur vie dans la méditation et le silence mais surtout pas dans l’action.
De quoi Pierre de Villiers est il le nom ? De l’eau tiède.

L’identité de la France est liée au baptême de Reims

L'identité de la France estliée au baptème de Reims.jpeg

L’identité de la France ne se résume pas plus à la possession d’une carte plastifiée que celle d’une personne à un extrait d’état-civil. L’identité est liée à l’âme. Et depuis 496, l’âme de la France est catholique.

La question de l’identité, du moins son concept, peut-être ambiguë. Comme l’explique Thibaut Collin, professeur de philosophie, ce concept « vient du vocabulaire des revendications minoritaires (Noirs, femmes, gays etc.). Il ne peut être utilisé dans le cas des nations sans souligner qu’une nation n’est pas un groupe semblable à telle ou telle minorité puisant dans une idéologie le motif de sa – reconnaissance et de sa « fierté » » En d’autres termes, l’identité d’une nation n’a pas besoin qu’on en parle pour s’imposer. Elle n’est pas de l’ordre de la revendication. Lire la suite « L’identité de la France est liée au baptême de Reims »

Covid-19 : l’étincelle avant le Grand Reset ? avec Pierre Hillard

817659687.jpg

« Le Covid-19 est l’élément déclencheur et voulu pour procéder à la bascule aboutissant à un nouveau monde d’essence totalitaire ». Voilà comment le spécialiste de l’idéologie mondialiste, Pierre Hillard, voit les choses. Pour appuyer sa théorie, l’invité de « Politique & Eco » s’appuie sur des faits : la leçon de numérologie de Christine Lagarde, l’étrange Une du magazine The Economist de janvier 2019, les nanoparticules dans le vaccin de la fondation Bill Gates ou encore la prochaine réunion du Forum de Davos intitulée « Le temps de la grande remise à zéro ». Pour Pierre Hillard, l’objectif final des mondialistes est l’avènement d’une gouvernance et d’une monnaie mondiale encadrant une humanité réduite, surveillée, tyrannisée et asservie au bon fonctionnement de la machine économique…

 tvlibertes.com

Un climat de fin du monde

Un climat de fin du monde.jpegLe réchauffement climatique est devenu la dernière menace apocalyptique à la mode, mais derrière l’alibi écologique peuvent se cacher des conceptions idéologiques discutables.

On croirait lire une prophétie de Philippulus, le faux prophète qui annonce dans Tintin et l’Étoile mystérieuse le châtiment et la fin du monde. « Le réchauffement planétaire, annoncent nos Philippulus, va donner lieu à une recrudescence d’événements météorologiques extrêmes, telles que les tempêtes et les inondations. Des Tropiques à l’Arctique, nous subissons des phénomènes météorologiques extrêmes et erratiques dont les impacts sont dévastateurs, tant pour l’environnement que pour les populations. Ces trois dernières années, ces événements climatiques ont déjà coûté la vie à 100000 personnes. Une série de rapports d’experts climatiques, mondialement reconnus, ont confirmé l’imminence de la crise médiatique. » Lire la suite « Un climat de fin du monde »

Attila ou le complexe de supériorité

Attila ou le complexe de supériorité.jpegDans une biographie de haute volée, Michel Rouche nous fait revivre l’affrontement entre deux civilisations un empire romain décadent et un peuple nomade dirigé par un certain Attila.

Attila ? Le nom fait frémir et nous renvoie aux incursions barbares décrites dans les manuels scolaires de la Troisième République, qui sacrifia au romantisme et, tout particulièrement, à celui de la défaite. La Petite Histoire de France de Bainville n’est d’ailleurs pas exempte des clichés du temps : « Ce fut une époque sombre et désolée où personne n’était sûr de retrouver sa maison ni de garder la vie sauve. De ces invasions, la plus terrible fut celle des Huns (…) Avec leur peau noire et leurs grandes oreilles, ils ressemblaient à des diables ou à des ogres. Ils ne faisaient même pas cuire leur viande et la mangeaient crue après l’avoir écrasée sous leur selle. On appelait Attila, leur roi, le « fléau de Dieu ». Et l’on disait que l’herbe ne poussait plus où il avait passé. » Lire la suite « Attila ou le complexe de supériorité »

Castex promet aux Français “des mesures saignantes” – La tyrannie sous prétexte sanitaire plus que jamais en marche

Tandis que de nombreux secteurs professionnels sont étranglés par les restrictions imposées au nom de la prétendue lutte contre l’épidémie de Covid-19 et que des dizaines de milliers d’entreprises et de commerces n’ont plus d’autre choix que la faillite, le Premier ministre LREM Jean Castex a cru nécessaire de faire une déclaration provocante.

“Il faut des mesures saignantes pour que les Français ouvrent leurs écoutilles”, a déclaré Castex.

Qu’il prenne garde. Selon un adage bien connu, qui souffle le vent récolte la tempête. Ses mesures saignantes pourraient bien finir un jour par être suivies d’une révolte saignante de Français qui n’auront plus grand chose à perdre.

https://www.medias-presse.info/castex-promet-aux-francais-des-mesures-saignantes-la-tyrannie-sous-pretexte-sanitaire-plus-que-jamais-en-marche/125650/

Paroles de femmes sur l’IVG : « J’ai eu un sentiment de vide immense. Rien ne pouvait combler ce vide, rien du tout »

copie-de-youtube-11-845x475.png

Alors que l’Assemblée nationale vient de voter en première lecture l’allongement à 14 semaines du délai pour recourir à l’un sondage IFOP/Alliance VITA révèle que, pour 92 % des Français, l’avortement laisse des traces psychologiques difficiles à vivre.

En avril 2016, Boulevard Voltaire était allé à la rencontre de jeunes femmes ayant vécu leur IVG comme une épreuve douloureuse et traumatisante. Enjointes de se taire, elles vivent ce tabou comme une double peine. Un témoignage plus que jamais d’actualité.