“Charles de Gaulle, mythifié mais trahi” (III/III), par Arnaud Imatz 1/3

III. Le président de la Ve République – La pensée gaullienne

Avec ses fidèles, de Gaulle crée, en 1947, le Rassemblement du Peuple Français (RPF), mouvement qui aura au début un bon nombre d’élus à l’Assemblée mais qui déclinera ensuite jusqu’à sa dissolution en 1953. Au cours de ces années, le Général se méfie en particulier de l’influence du PCF, des communistes et de leurs leaders, dont il dit régulièrement  qu’ils sont au service de l’URSS, qu’ils ont un projet de domination de l’Europe et que leur but, inavoué et inavouable, est de soumettre le pays à une domination étrangère. En 1951, de Gaulle rejette le caractère supranational  de la  Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) et désapprouve au non de la souveraineté nationale le projet d’une  Communauté européenne de défense (CED). Il se rallie en revanche à l’idée de l’intégration européenne et approuve l’entrée de la France dans la Communauté économique européenne (CEE) à la suite de la signature du traité de Rome en 1957. Homme de lettres, depuis sa jeunesse, il met à profit la « traversée du désert », pour rédiger les trois tomes de ses Mémoires qu’il publie en 1954, 1956 et 1959. Lire la suite « “Charles de Gaulle, mythifié mais trahi” (III/III), par Arnaud Imatz 1/3 »

« Le secret de la liberté, c’est le courage »

Le secret de la liberté, c'est le courage .jpegFrançois Bousquet créateur de la Nouvelle librairie, vient d’écrire un petit manuel de guéri la culturelle pour nos temps de reniement, intitulé Courage !. Il nous fait redécouvrir   éclat d’une vertu cardinale oubliée. Dans ce dossier sur nos peurs, sa plaidoierie pour le courage s’imposait.

Propos recueillis par l’abbé G. de Tanoüarn

Vous venez d’écrire Courage ! La lâcheté n’est-elle pas le premier ennemi de l’homme, ce qui toujours l’empêche d’être lui-même ?

La lâcheté fabrique du malheur social, elle fait des opprimés et des déprimés. Elle installe un climat général dépressionnaire, fataliste, littéralement décourageant. Rappelons-nous la leçon de Thucydide : « Le secret du bonheur, c’est la liberté, et le secret de la liberté, c’est le courage ». Faute de quoi, c’est la servitude. La lâcheté nous condamne, individuellement et collectivement – à n’être pas, à n’être plus, à disparaître. Elle est elle-même disparition. Lire la suite « « Le secret de la liberté, c’est le courage » »

Les masques et l’ensauvagement

Juste derrière le coronavirus, la montée de la violence s’impose dans le champ médiatique. Son importance est telle qu’elle ne peut plus être tue, même par les journalistes les plus habiles à manipuler les faits pour plaire au prince.
Il leur reste, néanmoins, dans leurs besaces, quelques tours de passe-passe afin de ménager le gouvernement, telle cette pensée magique qui fait du méchant virus le responsable de cette montée d’actes répréhensibles.

Le coronavirus plus révélateur que source de violence

Certes, le confinement, par ses contraintes drastiques, a pu provoquer une augmentation de la tension au sein de la population.

Elle est flagrante, voire caricaturale, dans les territoires perdus de la France. En effet, dans ces lieux, cette tension a muté en hyper-tension qui a entraîné les « jeunes des quartiers » non seulement à ne pas respecter le confinement mais à profiter de son ambiance léthargique pour faire un peu plus de pagaille que de coutume.

Lire la suite « Les masques et l’ensauvagement »

L’Europe-puissance : cette fïxette présidentielle

Dans un entretien publié début novembre par The Economist, Émmanuel Macron annonce la  « mort  cérébrale » de l’OTAN et évoque la « fragilité extraordinaire » de l’Europe. Ce qui ne l’empêche pas d’enfiler de nouveau les habits de prophètes d’options politiques déjà dépassées…

C’est le est le 21 octobre dernier qu’Emmanuel Macron a reçu nos confrères de The Economist sous les ors de l’Élysée. L’analyse qu’il y a dressée pour eux prouve à quel point la vision politique de nos responsables est, à tous les niveaux, caduque. Face notamment au réveil des peuples. De certains du moins. Pour autant, le président de la République n’esquisse aucun mea culpa, ne marque nulle volonté de tourner la page d’une idéologie dont on a pu dire qu’elle est mortifère – et qui se révèle tout simplement aujourd’hui inefficace. Il est vrai qu’une telle lucidité serait pour lui le signe qu’il est temps de tourner la page. Et de retourner aux oubliettes de l’Histoire ! Impensable, bien évidemment. Lire la suite « L’Europe-puissance : cette fïxette présidentielle »

Après l’incendie du camp de Moria, la France et l’Allemagne vont accueillir 400 migrants de Lesbos (Grèce)

Après l’incendie qui a ravagé le camp de migrants de Moria mercredi, le ministre allemand de l’Intérieur annoncé que la France et l’Allemagne avaient l’intention d’accueillir la majorité des 400 migrants mineurs du camp pris en charge par l’Union européenne. En tout, près de 13.000 migrants qui se sont retrouvé sans abris après l’incendie. Le camp de Moria sur l’île de Lesbos en Grèce, était le plus grand d’Europe.

Pour rappel, à Bordeaux, 44 % des actes de délinquance juvénile ont été commis par des mineurs non accompagnés (MNA), livrés à eux-mêmes dans la rue, selon la préfecture. A Montpellier, la délinquance des MNA est surreprésentée : sur l’ensemble des faits, on a un peu plus de 30 % de faits commis par ces mineurs…

Têtes à Clash n°66 : Vent de révolte contre le masque

« Têtes à Clash » fait sa rentrée. Pour cette première, Franck Tanguy reçoit Christine Tasin, Serge Federbusch, Tarik Dali et Yves Christen. Au programme :

1) Quelles personnalités retenez-vous de cette période ?
2) Comment voyez-vous la période qui commence ?
3) Un vent de révolte se lève contre le masque, y participez-vous ?

https://www.tvlibertes.com/tetes-a-clash-n66-vent-de-revolte-contre-le-masque

Le Piège totalitaire de la toile.

lafoulesolitaire-1024x456.jpg

Le 22 Août, j’avais publié un article dont le titre était emprunté à une formule apocryphe du Général de Gaulle, « Les  Français sont des veaux ». Il s’agissait d’un texte polémique, certes, résolument hostile au pouvoir actuel, et reprenant la liste des reproches qui peuvent lui être adressés : légitimité originelle douteuse, grand remplacement en marche, gestion désastreuse de la crise sanitaire, stratégie économique incohérente et suicidaire, soumission à une Europe de plus en plus allemande, explosion de l’insécurité, et accélération de la décadence morale avec la loi bioéthique. L’utilisation de la peur face au Covid-19 est devenue une manipulation de l’opinion publique afin de la détourner d’autres sujets, de poursuivre l’entreprise de réduction des libertés, et notamment de celle qui est la plus fondamentale dans une prétendue démocratie libérale, la liberté d’expression. C’était un réquisitoire, mais guère différent de mes publications habituelles. Aussi, quelle ne fut pas ma surprise lorsque je reçus une notification de Facebook m’annonçant ma suspension pour trois jours : « Votre publication ne respectait pas nos Standards de la communauté concernant les discours haineux. 24 août 2020 · Fermé. »  Lire la suite « Le Piège totalitaire de la toile. »

Les rites mortuaires des Néandertaliens

Les rites funéraires des Néandertaliens.jpegLa vieille image de « grosse brute » de l’Homme de Néandertal n’en finit décidément pas de s’effondrer. Une équipe de paléoanthropologues dirigée par Emma Pomeroy, de l’Université de Cambridge, a procédé à l’examen détaillé de 10 squelettes de Néandertaliens, sept adultes et trois enfants, découverts dans la grotte de Shanikar, située à environ 600 km au nord de Bagdad. Les chercheurs ont identifié de nombreuses traces de pollen autour des corps, ce qui montre que des dépôts de fleurs ont eu lieu au moment de l’inhumation, et que par conséquent, des rites funéraires étaient pratiqués par les Néandertaliens. Parallèlement, une autre équipe, animée notamment par Marie-Hélène Moncel, directrice de recherches au CNRS, a annoncé la découverte, sur le site de l’abri du Maras, près de Saint-Martin-d’Ardèche, d’un minuscule fragment de cordelette qui se trouvait près d’un éclat de silex appartenant une strate vieille de 41000 à 52 000 ans. Les matériaux d’origine végétale résistant très mal à l’usure du temps, et nos connaissances des cultures matérielles du Paléolithique provenant presque exclusivement d’objets tels que des os et des outils, la trouvaille est exceptionnelle. C’est l’examen au microscope électronique qui a révélé que ce fragment d’écorce interne de 6,2 millimètres de long, aujourd’hui minéralisé, associe trois brins de fibres végétales torsadées les unes autour des autres d’une façon qui n’a pas pu être naturelle. C’est le plus ancien exemple de cordage connu à ce jour, et il est également l’œuvre de Néandertaliens, qui sont les seuls humains à avoir occupé cet abri sous roche situé à la sortie des gorges de l’Ardèche.

Sources. The Guardian, 27 mars 2020, Scientific Reports, 9 avril 2020.