Allemagne soumise à l’islam et aux Lgbtqi : mosquée sur le maillot de foot rose fushia

Le nouveau maillot de foot de l’équipe FC Cologne, en Allemagne, célèbre le « vivre-ensemble » inclusif et pluriel, du monde arc-en-ciel à l’univers du croissant vert : grand écart garanti.

Le nouveau logo du FC Cologne a été présenté par le club comme un hommage aux multiples valeurs de l’inclusion, religieuse et gay : en fait, la silhouette d’une mosquée apparaît sur le nouveau maillot extérieur de l’équipe, stylisée dans le symbole historique du club de football. Pour le reste, le maillot extérieur du club qui vient d’être lancé se caractérise par sa couleur rose fuchsia unique.

Ce nouveau maillot officiel de l’équipe de football de Cologne a vite créé la polémique en Allemagne, certains supporters ne se retrouvant pas du tout dans ces symboles idéologiques. Lire la suite « Allemagne soumise à l’islam et aux Lgbtqi : mosquée sur le maillot de foot rose fushia »

«L’UE risque de ne pas survivre» : George Soros s’en prend aux «nombreux ennemis» de l’union.

George Soros au Forum de Davos, le 23 janvier 2020, en Suisse.

Source : https://francais.rt.com/

Le financier philanthrope a fustigé les leaders eurosceptiques, mais aussi la Russie et la Chine, les accusant de mettre en danger le modèle de l’UE. Il considère une mort de l’union non plus comme «une possibilité théorique» mais comme «probable».

George Soros n’en démord pas, l’Europe possède de nombreux ennemis, aussi bien à l’intérieur de ses frontières qu’à l’extérieur. Dans un entretien accordé à l’Obsmis en ligne le 12 août, le milliardaire americano-hongrois s’inquiète de la vulnérabilité du mode de gouvernance de l’Union européenne (UE) qui pourrait, selon lui, mener à sa perte.

Lire la suite « «L’UE risque de ne pas survivre» : George Soros s’en prend aux «nombreux ennemis» de l’union. »

L’Europe fédérale est une Europe allemande

Charles Saint-Prot est aujourd’hui directeur de l’Observatoire d’études géopolitiques de Paris. Il vient de publier L’État-nation contre l’Europe des tribus aux éditions du Cerf, un essai contre le démantèlement des nations et des États européens.

Entrtien avec l’abbé G. de Tanoüarn

Pourriez-vous définir le modèle politique auquel se réfère aujourd’hui Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne ?

Comme la plupart des dirigeants de la machine eurocratique, Jean-Claude Juncker a pour modèle la construction d’une Europe fédérale. Il est clair que le projet d’Europe supranationale, porté par l’Union européenne s’inscrit nettement dans l’idée d’anéantir la souveraineté des États nations, à commencer par la France. Certains ont cru pouvoir faire le pari de transformer l’Europe communautaire en un multiplicateur de puissance, mais c’était faire peu de cas du fait que les initiateurs de la construction eurocratique – à commencer par Jean Monnet, qualifié par le général de Gaulle d’« ennemi du peuple français et de ses libertés » et qui ne servit jamais que les intérêts américains et ceux de l’idéologie libre-échangiste – n’ont jamais voulu autre chose que suivre les seules considérations économiques ultra-libérales et les solutions technocratiques qui constituent désormais toute la philosophie de la Commission de Bruxelles. L’affaire Barroso, cet ancien président de la Commission européenne, devenu immédiatement après la fin de son mandat, conseiller à la banque américaine Goldman Sachs, a été prestement enterrée par l’oligarchie européenne, mais elle a démontré la collusion entre les dirigeants européistes et la haute finance cosmopolite. Lire la suite « L’Europe fédérale est une Europe allemande »

La vérité sur la dictature juridique de l’Union européenne

La vérité sur la dictature juridique de l’Union européenne

Thilo Sarrazin, dans la Weltwoche, revient sur les difficultés qu’il a eues, comme jeune fonctionnaire responsable des finances des services publics de la République fédérale d’Allemagne, pour effectuer des réformes en faveur de la poste, des chemins de fer et des moyens de transport en général, tant les directives européennes rendaient impossibles toute modification de la juridiction allemande.

Lire la suite « La vérité sur la dictature juridique de l’Union européenne »

Brégançon : « Voici » se met au service de la communication de Macron – par Olivier Piacentini

Le vélo et les transports en commun par écologie, c’est pour les manants !

par Olivier Piacentini, essayiste (ses livres ici) :

« Quand j’ai vu la une de Voici de cette semaine, j’ai cru à un nouveau gag du Gorafi. Voilà notre Président en photo sur le célèbre tabloïd, torse nu, moulé dans un gilet de sauvetage réglementaire, lunettes noires vissées sur le nez : à quelques abdos et une bonne dose de classe près, on aurait dit un succédané de Steve Mac Queen… Les clichés ressemblent à des paparazzades, mais pourtant, si le magazine est publié en l’état, on imagine que c’est parce que le photo-reportage a reçu un bon de sortie en bonne et due forme des services de l’Élysée… Lire la suite « Brégançon : « Voici » se met au service de la communication de Macron – par Olivier Piacentini »

Une ex-« SJW » qui votera Trump : « J’ai été endoctrinée il y a 20 ans à l’université, mais aujourd’hui c’est dès la maternelle dans les écoles publiques »

[* Le terme « liberal » a été laissé dans sa forme anglophone originale. Il peut être traduit par « libertaire », « libéral » ou « de gauche » selon les contextes]

[…]
Un peu de contexte, j’étais un « guerrier de la justice sociale » [Social Justice Warrior]. Pendant 20 ans, j’étais une vraie croyante, qui prêchait cette idéologie malsaine, pleinement convaincue que c’était le moyen de mettre fin au racisme et au sexisme. Il m’a fallu deux décennies pour réaliser que c’EST du racisme. C’EST du sexisme.

Avant l’élection de 2016, j’ai visionné des vidéos de supporters de Trump qui se faisaient agresser par des gens qui étaient censés être de mon côté, qui étaient censés être liberals* et progressistes. Ça m’a laissée en larmes, complètement choquée et dégoûtée parce que les médias de l’époque ne m’avaient pas dit que cela se produisait. En fait, ils m’avaient vendu un narratif inversé, et j’avais acheté sans preuves suffisantes. Lire la suite « Une ex-« SJW » qui votera Trump : « J’ai été endoctrinée il y a 20 ans à l’université, mais aujourd’hui c’est dès la maternelle dans les écoles publiques » »

Cyclisme : Bernard Hinault tacle les élus écologistes de Rennes

C’est à la conférence de presse, lundi 10 août, qui officialisait Brest comme le départ du  2021 puisque des élus de  avaient dit niet, que le célébrissime cycliste  s’est saisi de l’occasion pour dire tout le bien qu’il pense des écolos et de la coprésidente du groupe des écologistes de la ville, en particulier, qui avait osé ringardiser le mythique Tour. 
Pour qui se prend-elle ?
Après avoir justifié leur refus d’accueillir le départ du Tour en raison de son coût, de « retombées économiques jamais prouvées », de « millions d’objets lancés aux spectateurs par les caravanes » (beurk, le Tour), Valérie Faucheux avait finalement lâché le véritable fond de sa pensée en qualifiant la course de « format sportif daté ».
Daté, le Tour de France cher à la moitié des Français ?

Lire la suite « Cyclisme : Bernard Hinault tacle les élus écologistes de Rennes »

Turquie : un jour ou l’autre il faudra bien faire face.

macron-erdogan-2.jpg

L’avis de Jean-François Touzé

Le dictateur islamique Erdogan accuse Macron de néocolonialisme après son voyage au Liban.
C’est entendu, avec ses déclarations de Tartarin du Touquet et ses postures de président-playmobil à la reconquête de l’Orient compliqué, Macron s’est ridiculisé lors de son déplacement à Beyrouth.
Cela, nous avons, nous nationaux, le droit – et même le devoir – de le dire. Pas Erdogan !

Lire la suite « Turquie : un jour ou l’autre il faudra bien faire face. »