Lâcheté ordinaire

tc3a9lc3a9chargement-2-1.jpgLa législation permet, d’ores et déjà, de pratiquer une « interruption médicale de grossesse » jusqu’à l’accouchement, en cas de péril pour la mère [une situation évidemment distincte de l’IVG, autorisée jusqu’à la douzième semaine de grossesse]. Entre deux vies, celle de la mère et celle de l’enfant à naître, juste avant la naissance, la loi autorise ainsi à sacrifier la seconde pour sauver la première. Toutefois, un amendement présenté par des députés socialistes et LREM, dans le cadre de la discussion actuelle autour du projet de loi  bioéthique, chamboule l’équilibre ainsi défini en étendant la notion de péril à « une détresse psycho-sociale ». Cette extension soulève d’infinies questions. Qui est habilité à définir la notion de détresse psycho sociale, éminemment subjective? La menace d’un suicide de la mère, par exemple, autorise-t-elle à tuer l’enfant à naître? Oui, de toute évidence, selon ce texte. Mais quelle différence fondamentale existe-t-il entre un enfant, un quart d’heure avant la naissance et un quart d’heure après? L’être est parfaitement constitué au moment de la naissance et en interaction avec sa mère – comme le savent tous les parents. Le droit de mettre fin à son existence, pour des raisons de détresse de la mère, se justifierait-il par l’absence d’une conscience apparente? Mais alors, il en est exactement de même pour l’enfant né depuis quelques heures, voire, depuis un ou deux mois! Bref, tout en évitant les grands mots et comparaisons historiques, comment ne pas  constater que le rapport à la civilisation et au respect de la vie humaine et de l’enfance est en jeu  dans ce débat? Or, à quel phénomène assistons-nous jusqu’à présent? Un silence assourdissant, total, obtus, de la classe politique sur le sujet, dans son ensemble, de l’extrême gauche à l’extrême droite, des religions, autorités morales et de tous les intellectuels ou supposés tels. Pourquoi? Inconscience, désinvolture, détachement, dans la torpeur d’août? Non, ils sont parfaitement au courant, comme nous. Triomphe de la lâcheté, de la couardise: terrorisés à l’idée de passer pour des réactionnaires ou conservateurs, ils se taisent et la tête dans le sable, comme des autruches, font semblant de n’avoir rien vu. C’est la lâcheté, comme bien souvent, qui nous perdra.

117126742_1195318174160325_3520708674991553218_n.jpg?w=248&h=300

https://maximetandonnet.wordpress.com/2020/08/04/lachete-ordinaire/

Thierry Bouclier « Le compte à rebours est enclenché. »

%22 Le compte à rebours est enclenché %22 Thiérry Bouclier.jpeg

%22 Le compte à rebours est enclenché %22 Thiérry Bouclier 1.jpegAuteur prolifique de biographies, essais et même de romans policiers, nous sommes allés à la rencontre de Thierry Bouclier, avocat le jour et écrivain la nuit…

propos recueillis par le CREA

Alphonse de Châteaubriant, Drieu la Rochelle, Pierre Poujade, Tixier-Vignancour, comment choisissez-vous les biographies que vous écrivez ?

J’écris sur les thèmes et les figures que j’apprécie. Alphonse de Châteaubriant est un merveilleux romancier, notamment pour Monsieur des Lourdines et La Brière. Le personnage de Drieu la Rochelle est fascinant, qu’il s’agisse du romancier ou de l’essayiste, même si tout n’est pas à garder dans son œuvre. Le mouvement Poujade reste la dernière grande jacquerie du vingtième siècle. Celui des Gilets jaunes, dans ses premières manifestations, présente de nombreuses analogies avec lui. Quant à Tixier-Vignancour, il demeure une référence pour les avocats. Une voix exceptionnelle et une haute conception de la défense. J’aimerais ajouter une autre de mes biographies, pour vous faire un peu bisquer. Celle de l’abbé Denis Coiffet. Un prêtre de choc, malheureusement décédé prématurément en 2015, auquel aucun païen ne pouvait résister ! Lire la suite « Thierry Bouclier « Le compte à rebours est enclenché. » »

Michel Onfray : « Le gauchisme culturel nous empêche encore de penser ».

Le philosophe Michel Onfray publie le douzième tome de sa Contre-histoire de la philosophie. Dans ce tome, intitulé « Résistance au nihilisme », le philosophe dénonce notamment le gauchisme culturel, qui, selon lui, a empêché et empêche encore aujourd’hui de penser.

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2020/08/10/michel-onfray-le-gauchisme-culturel-nous-empeche-encore-de-p-6256721.html

Les médias de grands chemins et les autres

medias.jpg

La chronique de Philippe Randa

« Médias de grands chemins » : rendons à l’OJIM (Observatoire du journalisme – http://www.ojim.fr) ce qui lui appartient : on trouve en effet cette significative expression dans la conclusion d’un article fort instructif sur le respect du confinement imposé aux Français : « Il ne faut pas compter sur les médias de grand chemin pour jouer un rôle de vigie et encore moins de lanceur d’alerte. »

Et pour cause ! N’hésitant pas à parler de « confinement à géométrie variable », l’OJIM dresse la liste des consignes données aux forces de l’Ordre, notamment durant la période du ramadan. Consignes qui, selon l’article « s’accumulent et mettent dans l’embarras une partie de la classe médiatique. » Lire la suite « Les médias de grands chemins et les autres »

Les Femmes Iraniennes Défient les Mollahs ; les Féministes Occidentales Regardent Ailleurs

4284.jpg

De courageuses femmes iraniennes sont à la pointe du soulèvement contre le régime iranien. Elles nous remémorent l’avant de la révolution islamique de 1979, quand le voile n’était pas obligatoire. Elles en connaissent le prix : nombre de celles qui ont participé aux manifestations contre le régime ont été violées et torturées en prison. Photo : des femmes voilées apparaissent dans une émission de propagande à la télévision publique iranienne, le 12 juillet 2014. (Photo de Behrouz Mehri / AFP via Getty Images)

  • Avant 1979, les femmes iraniennes étaient libres. Elles veulent le redevenir.
  • Les féministes iraniennes qui refusent le hijab sont courageuses. Mais leurs homologues occidentales qui portent un chapeau rose et les abandonnent sont des misérables.
  • Pourquoi la barbarie iranienne est-elle si facilement tolérée en Occident ?
  • Il y a trente ans, le mur de Berlin tombait parce que des citoyens ordinaires voulaient recouvrer leur liberté de mouvement. Aujourd’hui, le mur du régime iranien pourrait être abattu par ces femmes ordinaires qui veulent retrouver la liberté de porter ce qu’elles aiment, qui refusent courageusement de marcher sur les drapeaux d’Israël et des États-Unis – et entendent jouir à nouveau du vent dans leurs cheveux.
En octobre 1979, l’ayatollah Ruhollah Khomeiny a donné l’une de ses rares interviews à feu la journaliste italienne Oriana Fallaci. 
A la question : le voile est-il le symbole de la ségrégation que la révolution islamique impose aux femmes, Khomeiny a répondu : « nos coutumes ne vous regardent pas. Si vous n’aimez pas le vêtement islamique, vous n’êtes pas obligé de le porter parce que le voile islamique est fait pour les jeunes femmes honnêtes et convenables. »
« Merci de votre réponse, » a répondu Fallaci. « Et puisque vous m’en donnez la permission, j’enlève ce stupide chiffon médiéval à l’instant ».
Fallaci retira son voile et quitta la pièce sans ajouter un mot.
En retrouvant le geste de Fallaci, les femmes iraniennes sont à la pointe du combat contre le régime.

Lire la suite « Les Femmes Iraniennes Défient les Mollahs ; les Féministes Occidentales Regardent Ailleurs »

Macron et Sarkozy amis pour la vie, ou la fable de l’arrogance

sarkozy-macron.png

 a beau être paralysé dans son discernement politique par un carcan idéologique puissant : celui du service d’un mondialisme politico-financier de gestion pour lequel les nations ne sont que des scories d’un ancien monde dépassé ; il n’en est pas moins issu, aussi, de cet indigénat « gaulois réfractaire » qui perdure.

Aussi trouvera-t-on, parfois, chez lui quelque étincelle de bon sens et, « en même temps », un certain courage dans les joutes verbales que lui impose la colère de la rue ; quoique ses décisions politiques unilatérales soient aux antipodes de l’intérêt populaire et de notre survie nationale, et qu’il nous faille donc les combattre.

Plusieurs options s’offrent à nous pour expliquer ses choix destructeurs de l’identité française. Lire la suite « Macron et Sarkozy amis pour la vie, ou la fable de l’arrogance »

Augmentation du cours de l’or jusqu’à l’effondrement du Système, par Marc Rousset.

Source : https://www.bvoltaire.fr/

Le lingot cote déjà 55.630 euros, à , soit +27,01 % depuis le début de l’année. À Londres, l’once d’or est passée, en un an, de 1.500 à 2.030 dollars. Ces 30 derniers jours, son prix a grimpé de 1.800 à 2.030 dollars. Jusqu’où l’or et l’argent vont-ils monter ? Réponse : augmentation continue du cours de l’or jusqu’au déclenchement de l’hyperinflation au printemps 2021, puis augmentation accélérée et à la verticale du cours de l’or, avec explosion probable, entre-temps, de la zone euro, jusqu’à l’effondrement du Système en 2022. Bref, le schéma exact de la République de Weimar en 1923. Le seul élément réjouissant de la folle saga qui nous attend : Macron, le beau parleur, ne sera pas réélu.

L’once d’or a dépassé, pour la première fois, la barre symbolique des 2.000 dollars, le mardi 4 août, à 16 h 15 GMT. L’or n’est pas le reflet d’une angoisse injustifiée mais le reflet de la politique irresponsable du n’importe quoi des autorités politiques et monétaires des démocraties occidentales, et tout particulièrement en France depuis quarante ans.

Lire la suite « Augmentation du cours de l’or jusqu’à l’effondrement du Système, par Marc Rousset. »

Le chaos libanais.

1596900959_photo.jpg

L’avis de Jean-François Touzé

A Beyrouth, des dizaines de milliers de Libanais, pour la plupart chrétiens, manifestent leur colère contre le régime féodalo-mafieux, construit sur la corruption et la mise en coupe du pays au nom d’intérêts privés et d’enjeux fixés par des puissances étrangères. Les manifestants parlent de révolution. Mais une révolution suppose l’existence d’un peuple et nous savons qu’il n’y a ni nation ni peuple libanais. 
Tout à la fois empli d’arrogance, lourd de tartarinades et consternant de naïveté, le déplacement guignolesque de Macron à Beyrouth en milieu de semaine, n’aura eu pour effet que de brouiller encore un peu plus les cartes en suscitant de faux espoirs et en feignant d’ouvrir des portes condamnées. 
Dans ces conditions, ceux qui, en France, soutiennent la pétition poignante et déchirante qui a déjà, malgré son caractère hélas aujourd’hui irréaliste, réuni plus de 50 000 signatures à Beyrouth, réclamant le rétablissement du mandat français sur le Liban, ne sont pas de vrais amis de ce pays ni des chrétiens qui en sont l’âme.

Lire la suite « Le chaos libanais. »

Islam en France, islam de France ?

Islam en France, islam de France ?.jpeg

Jérôme Besnard est élu local et conseiller national du parti les Républicains. Il a travaillé comme collaborateur d’élus dans plusieurs villes concernées par une forte activité islamique. Il a également été chargé d’enseignement en droit constitutionnel à l’Université Paris V. 

Entretien par l’abbé G. de Tanouarn

Si toutes les religions se valent, pourquoi accorder une place particulière à l’islam dans l’organisation religieuse de la France ?

Parce que justement toutes les religions ne sont pas égales dans notre pays, du moment que l’on fait un minimum abstraction du droit. Elles n’ont ni la même Histoire, ni le même poids, elles ne posent pas les mêmes problèmes au pouvoir temporel. Le christianisme s’accorde très bien de la laïcité envisagée comme distinction du temporel et du spirituel. Minorité se pensant comme une minorité, le judaïsme a accepté il y a déjà plus de deux siècles de se plier aux règles concordataires imposées par Napoléon. Religion qui a été la matrice de l’unité française à côté de l’œuvre politique des rois de France, le catholicisme continue de modeler le paysage français par ses églises et ses cathédrales. Il n’a cédé ses prérogatives que devant la force déployée par l’idéologie radical-socialiste sous la IIIe République. L’Islam lui, à la différence des deux autres est une religion d’importation et d’implantation récente liée un phénomène politique et économique l’immigration de masse. Lire la suite « Islam en France, islam de France ? »