Quand les pacifistes font la guerre, ils la font n’importe comment

16939063.jpg

André Posokhow 

Il est particulièrement exaspérant de voir appliquer au personnage empreint des plus hautes vertus humaines et militaires que fut le général Maxime Weygand, l’épithète de « défaitiste ». Celui-ci a accepté de prendre en charge avec abnégation le désastre militaire qu’avait préparé les politiciens idéologues et incompétents de la IIIe République et le lamentable Général Gamelin.

Etre défaitiste, c’est refuser un affrontement par crainte d’une défaite éventuelle et non certaine. Lorsque la défaite est consommée et, en l’occurrence, aussi catastrophique, en faire le constat n’est pas du défaitisme mais de la lucidité.

Le 14 juin 1940 la défaite était actée avec la chute de Paris, trois jours après l’issue funeste de la bataille de la Somme. En réalité elle était apparue évidente aux yeux de beaucoup dès le 15 mai avec la chute de Sedan et pour certains bien avant. Lire la suite « Quand les pacifistes font la guerre, ils la font n’importe comment »

Le troisième âge du capitalisme 2/5

le troisième âge du capitalisme.jpeg

40 % du capital des grandes entreprises françaises sont détenus par des fonds étrangers

Révélatrice est à cet égard la pénétration de la capitalisation boursière française par les investisseurs étrangers, au premier rang desquels figurent justement les grands fonds de pension anglo-saxons. La France détient en ce domaine un record mondial. La part des grands investisseurs internationaux dans le capital des sociétés françaises atteint en effet aujourd’hui près de 40 %, contre 16 % en Angleterre, 10 % en Allemagne et 7 % aux États-Unis. En 1998, les investissements nets des non-résidents en actions françaises se sont élevés à 70 milliards de F, contre seulement 6 milliards aux résidents ! En outre, depuis une décision prise en 1993 par Nicolas Sarkozy, alors ministre du Budget, ces fonds non résidents sont exonérés de toute imposition sur les dividendes français qu’ils encaissent. Il en résulte un différentiel de contrainte, et donc de rendement, dont la conséquence logique, compte tenu des moyens dont disposent les « zinzins », pourrait être le rachat progressif de la majorité des titres des sociétés françaises par des investisseurs étrangers. La récente dégringolade d’Alcatel suite à la décision d’un fonds américain de vendre la moitié des actions qu’il détenait dans son capital illustre les dangers d’une telle dépendance, qui ne cesse de croître (5). Lire la suite « Le troisième âge du capitalisme 2/5 »

Le troisième âge du capitalisme 1/5

le troisième âge du capitalisme.jpeg

Avec la mondialisation, nous entrons dans le troisième âge du capitalisme, marqué par la domination des marchés financiers, la montée en puissance des multinationales, la dérégulation des économies et l’émergence de formes nouvelles d’exclusion. Analyse critique de cette nouvelle économie dont la convivialité publicitaire masque mal les appétits voraces.

Dans un livre récent, Luc Boltanski et Eve Chiapello ont examiné la façon dont le capitalisme n’a cessé de mobiliser des millions d’individus   autour d’une cause qui n’a pourtant pas d’autre finalité qu’elle-même : l’accumulation du capital (1). Cherchant à identifier les « croyances qui contribuent à justifier l’ordre capitaliste et à soutenir en les légitimant les modes d’action et les dispositions  qui  sont cohérents avec lui », ils constatent qu’à chaque époque, le capitalisme comporte une figure de base, un élément d’excitation individuelle et un discours de justification en termes de bien général. Ce qui les conduit à distinguer trois périodes différentes. Lire la suite « Le troisième âge du capitalisme 1/5 »

Hidalgo veut maintenant un Paris à 30km/h, un périph’ amputé et moins de places de stationnement…

La folle furieuse socialope Anne Hidalgo profite du long entre-deux-tours et de son bon résultat au premier tour des municipales pour aggraver encore son programme anti-automobilistes et anti-libertés.

Ces mesures qui auraient été énoncées sous forme de plaisanterie il n’y a pas longtemps sont désormais officiellement annoncées :

« Proposition phare de l’alliance entre Anne Hidalgo et les écologistes : limiter la vitesse dans tout Paris à 30 km/h. […]
Le boulevard périphérique n’y échappe pas. Anne Hidalgo souhaite y abaisser la vitesse de 70 à 50 km/h. Elle avait déjà été abaissée de 80 km/h à 70 km/h en 2014. « Nous transformerons le deux fois quatre voies du boulevard périphérique en un boulevard urbain apaisé : nous commencerons par créer une voie réservée aux transports partagés (bus, navettes, taxis, covoiturage) pour progressivement réduire le nombre de voies de circulation, donner plus de place à la nature, et donner la possibilité de traverser à pied ou à vélo », abonde le manifeste. L’objectif est clair : effacer progressivement cette « frontière d’un autre âge ». Lire la suite « Hidalgo veut maintenant un Paris à 30km/h, un périph’ amputé et moins de places de stationnement… »

Les antifas et black blocs, alliés objectifs de la Préfecture de Police ?

La manifestation aurait dû se dérouler pacifiquement. Devant des policiers souriants et détendus, les soignants, ces « héros du quotidien », ont à nouveau battu le pavé parisien pour alerter sur leurs conditions de travail. Sempiternelle ritournelle d’un hôpital public en déshérence dont les personnels travaillent en sous-effectif pour des salaires modestes. On a vu de belles scènes pendant cette manifestation, des CRS applaudissant les blouses blanches, des sourires, des saluts, des embrassades même.

Lire la suite « Les antifas et black blocs, alliés objectifs de la Préfecture de Police ? »

La loi Avia contre la haine en ligne censurée par le Conseil Constitutionnel

Après les nombreuses critiques politiques, médiatiques et morales, les membres du Conseil Constitutionnel ont estimé que le cœur du dispositif de loi contre la haine en ligne, dite «loi Avia», portait à la liberté d’expression «une atteinte» inadaptée au but poursuivi. Dans un avis rendu public, les Sages ont en effet censuré l’article 1er du texte qui imposait aux «opérateurs de retirer des contenus à caractère haineux ou sexuel diffusés en ligne», infligeant un coup d’arrêt à l’ensemble du projet de loi. Lire la suite « La loi Avia contre la haine en ligne censurée par le Conseil Constitutionnel »

Tchétchènes vs Maghrébins : “On peut attaquer un chrétien, mais on peut pas attaquer un frère musulman”

Tchétchènes vs Maghrébins : “On peut attaquer un chrétien, mais on peut pas attaquer un frère musulman”

Voici un message d’espoir et de paix afin que les et se réconcilient.
Comme le dit cette dame : « Entre frères, entre Musulmans, ça se passe pas comme ça normalement. On peut attaquer un chrétien, mais on peut pas attaquer un frère musulman »

Lire la suite « Tchétchènes vs Maghrébins : “On peut attaquer un chrétien, mais on peut pas attaquer un frère musulman” »