Covid 19 comme coup d’Etat idéologique et hold-up basés sur la peur et sur le projet du Grand Redémarrage

5e6ba232230000121e3a3373.jpeg

Dominique Baettig

Médecin, Ancien Conseiller national

Il n’y a aujourd’hui plus aucun doute que le virus est bien le symptôme de diverses maladies de la mondialisation : rapidité d’échanges de masse et de circulation de biens et marchandises. Interconnexion et interdépendance globale de l’économie. Agriculture industrielle  intensive, recours massif à des antibiotiques et création de résistances. Création de réservoirs de virus par proximité homme/animal massive et consommation  d’ espèces exotiques. Il ne s’agit pas de contester l’existence d’un nouveau virus, quelle qu’en soit la provenance. Ce n’est pas  la première épidémie, ni la dernière sûrement. La lecture de l’œuvre de D. Raoult,  en particulier son excellent livre de vulgarisation « Arrêtons d’avoir peur ! » est très important pour connaître un discours scientifique empirique de praticien qui a une longue expérience des maladies infectieuses et la tête sur les épaules. Selon lui, la panique, très mauvaise conseillère, aggrave largement les effets d’une épidémie virale , toujours la conséquence d’un déséquilibre interne ou externe. Dans l’affaire de la pandémie actuelle, ce qui choque est l’absence d’un véritable débat neutre d’experts et l’information propagande à flux continu, unique et sans nuances. La vulgarisation dramatisée de statistiques alarmistes et de prévisions catastrophistes est manifestement instrumentalisée pour un agenda politico- économique globaliste.

Lire la suite « Covid 19 comme coup d’Etat idéologique et hold-up basés sur la peur et sur le projet du Grand Redémarrage »

Démocratie et scandales financiers ou de l’affaire Strauss-Kahn aux faux lingots d’or de Fort Knox 3/3

Les obsédés de l’Amérique « puritaine »

Le pouvoir et la libido sont de bon aloi. Et il ne s’agit pas là d’une invention française, mais d’un phénomène bien universel. Quand Strauss-Kahn entrait à Rikers Island début mai, l’ex-gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger reconnaissait avoir eu un enfant avec son employée de maison. Aux États-Unis, la nouvelle eut un écho aussi retentissant que l’affaire Strauss-Kahn. Battant sa coulpe, Schwarzenegger a expliqué par ces mots les raisons de lire de son ex-femme « Après la fin de mon mandat de gouverneur, j’ai parlé à ma femme de cet événement, qui remonte à plus d’une décennie. […] Je comprends et mérite les sentiments de colère et de déception de mes amis et de ma famille. Il n’y a pas d’excuses et j’assume toute la responsabilité de la peine que j’ai causée. […] J’ai présenté mes excuses à Maria, mes enfants et ma famille. Je suis vraiment désolé ». Le couple qui était marié depuis vingt-cinq ans et qui eut quatre enfants, a annoncé sa séparation, indiquant vouloir « réfléchir au devenir » de leur relation. Pour se remettre de ses émotions, Schwarzenegger accompagna le régisseur James Cameron sur des fleuves du Brésil et alla skier à Val d’lsère. Lire la suite « Démocratie et scandales financiers ou de l’affaire Strauss-Kahn aux faux lingots d’or de Fort Knox 3/3 »

Sibeth Ndiaye : mais qui lui a donc demandé son avis ?

sibeth-ndiaye.png

C’était trop beau ! Dimanche soir,  assure, droit dans ses bottes, fier comme Louis XIV sur son cheval, place d’armes à Versailles, qu’on ne déboulonnera aucune statue en France. Victoire de la France éternelle ! Le chef de l’État a entendu l’appel de la patrie. « De Clovis jusqu’au Comité de salut public, je me sens solidaire de tout », disait Napoléon Bonaparte. Eh bien, Emmanuel Macron, c’est pareil, il assume toute l’Histoire de France. Donc, pas touche à Colbert ! On sent un léger frémissement de bonheur à droite : au fond, il n’est pas si mal, ce jeune homme qui pourrait être notre gendre ! Lire la suite « Sibeth Ndiaye : mais qui lui a donc demandé son avis ? »

“Le grand renversement” ou les leçons géopolitiques et philosophiques des affaires Floyd-Traoré

Dans nos sociétés ouvertes à tous les vents incapables de juguler sur leur propre sol l’islamisme et l’immigration illégale, dans nos démocraties “libérales” gagnées par la novlangue cosmopolitiquement correcte, l’Homme blanc occidental-judéo-chrétien, l’Etat-Nation régalien et sa police incarnent le camp du Mal absolu tandis que le non-occidental, les forces révolutionnaires violentes ou les bandes criminelles incarnent celle du Bien : c’est le Grand Renversement selon Alexandre del Valle.

Dans notre formidable époque « post-Moderne », un « monochrome » blanc sur fond blanc est présenté comme une « oeuvre d’art », parfois vendue à un prix exorbitant. Les nouveaux féministes manifestent en faveur du port du voile islamique. Le principe de « tolérance » est devenu la plus puissante arme de conquête des ennemis de la Tolérance. Les nouveaux et pires racistes s’expriment au nom de l’antiracisme, les CRS sont des SS, les minorités tyranniques pèsent plus que la majorité autochtone, le « migrant » illégal arrivé par les réseaux des passeurs mafieux mérite autant de « droits » que l’immigré légalement installé, les juifs « sionistes » sont dépeints comme des « nazis », et à peu près TOUTES les inversions sont devenues possibles.

Lire la suite « “Le grand renversement” ou les leçons géopolitiques et philosophiques des affaires Floyd-Traoré »

La pression étrangère sur l’éolien français

iu.jpeg

André Posokhow redaction@present.fr

Le 21avril dernier, en pleine épidémie du Covid, le gouvernement a fait paraître en catimini un décret relatif à la « programmation pluriannuelle de l’énergie » (PPE) qui annonce ce que doit être l’avenir énergétique de la France.

Elle annonce un objectif de doublement de la puissance éolienne industrielle en France (35 GW contre environ 16 GW fin 2019) en neuf ans. Cela pourrait représenter un quasi-doublement du nombre d’éoliennes, qui est aujourd’hui de 8 000. Ce seront des machines de plus en plus monstrueuses, dont la taille, plus de 200 mètres aujourd’hui, se rapproche de celle de la tour Eiffel.

En Allemagne, la transition énergétique, décidée il y a près de dix ans, se trouve en crise. Senvion, important fabricant de turbines en Allemagne et troisième constructeur de parcs éoliens en France, a déposé son bilan et sera vendu à la découpe. La cause en est l’effondrement du marché de l’éolien terrestre en Allemagne. Le marché français, déjà largement maîtrisé par l’étranger, apparaît ainsi aux acteurs, extérieurs et surtout allemands, de l’éolien comme un grand marché de remplacement. Lire la suite « La pression étrangère sur l’éolien français »

Les images de l’arrestation musclée d’une femme provoquent l’indignation en France (Vidéo)

Des images capturées par le journaliste de Brut, Rémy Buisine, lors de la manifestation des soignants qui se déroulait mardi 16 juin, ont choqué la France. Sur une vidéo, on peut voir « une femme en blouse blanche, tirée par les cheveux, durant une interpellation », qui « finira évacuée le visage en sang durant la manifestation aux Invalides. Elle réclamera à plusieurs reprises sa Ventoline », précise le journaliste. Lire la suite « Les images de l’arrestation musclée d’une femme provoquent l’indignation en France (Vidéo) »

Lévi-Strauss et la civilisation cannibale

3198424108.jpg

par Nicolas Bonnal

Ex: http://www.dedefensa.org

Les voyages, la mondialisation, la civilisation, la science, le progrès ? Voici ce que cet élégant marginal écrivait au début de ses fameux et si peu lus tropiques :

« Est-ce alors que j’ai, pour la première fois, compris ce qu’en d’autres régions du monde, d’aussi démoralisantes circonstances m’ont définitivement enseigné ? Voyages, coffrets magiques aux promesses rêveuses, vous ne livrerez plus vos trésors intacts. Une civilisation proliférante et surexcitée trouble à jamais le silence des mers. Les parfums des tropiques et la fraîcheur des êtres sont viciés par une fermentation aux relents suspects, qui mortifie nos désirs et nous voue à cueillir des souvenirs à demi corrompus. »

Le progrès ronge et dévore ce monde depuis longtemps – et l’immobilise. A l’heure où Chine et Usa s’affrontent partout dans la zone indopacifique comme on dit, on relira ces lignes écrites il y a trois quarts de siècle :

« Aujourd’hui où des îles polynésiennes noyées de béton sont transformées en porte-avions pesamment ancrés au fond des mers du Sud, où l’Asie tout entière prend le visage d’une zone maladive, où les bidonvilles rongent l’Afrique, où l’aviation commerciale et militaire flétrit la candeur de la forêt américaine ou mélanésienne avant même d’en pouvoir détruire la virginité, comment la prétendue évasion du voyage pourrait-elle réussir autre chose que nous confronter aux formes les plus malheureuses de notre existence historique ? » Lire la suite « Lévi-Strauss et la civilisation cannibale »

Démocratie et scandales financiers ou de l’affaire Strauss-Kahn aux faux lingots d’or de Fort Knox 2/3

Le 5 février 2007, au cours de l’émission de Thierry Ardisson 93, faubourg Saint-Honoré, Tristane Banon exposa comment Strauss-Kahn aurait tenté de la violer. Un son strident rendait inaudible le nom du violeur. En 2002, elle rendait visite à Strauss-Kahn dans le cadre d’un entretien. Il était alors ministre des Finances et un ami de la famille. Il lui prit soudain la main et le bras. Tout dégénéra dans un combat violent où la victime dut se défendre au sol, contre une personne transformée en « chimpanzé en chaleur ». Étant donné que l’auteur de ces viols demeurait inconnu, les accusations monstrueuses passèrent inaperçues et tombèrent dans l’oubli. On prétexte que T Banon n’a jamais porté plainte peu après les faits. La jeune femme voulait faire la lumière sur cette affaire. En 2002, elle avait constitué un dossier pour saisir la justice. Mais sa mère, vice-présidente socialiste du Conseil général de l’Eure, lui déconseilla d’entamer toute procédure, ayant peur pour sa fille. Peut-être cette mère se trouvait-elle soumise au chantage du politicien. Lors d’une rencontre, elle demanda raison à Strauss-Kahn. Celui-ci répondit qu’il ne savait pas ce qui « lui était arrivé ». Les avocats généraux et les journalistes pourtant pétris de morale et animés d’infaillibles sentiments démocratiques ne dirent rien. Bien au contraire, informées depuis longtemps des problèmes de Strauss-Kahn, les rédactions parisiennes lui avaient taillé une réputation honteuse de « grand séducteur ». Lire la suite « Démocratie et scandales financiers ou de l’affaire Strauss-Kahn aux faux lingots d’or de Fort Knox 2/3 »