« Sales Juifs ! » Les militants de Génération Identitaire conspués lors de la manifestation interdite « Justice pour Adama »

Ce samedi 13 juin, à Paris, lors de la manifestation, non déclarée et interdite (comme tout rassemblement de plus de 10 personnes), organisée par le comité Adama Traoré, des militants de Génération Identitaire ont déployé une banderole dénonçant le racisme anti-Blancs. En réaction, plusieurs manifestants ont hurlé « sales Juifs ! », sans susciter la moindre réprobation autour d’eux. Préoccupant…

Des débordements antisémites qui n’empêchent pas le journaliste Pierre Plottu, qui officie à Libération et Slate, de parler de « manifestants calmes et bon enfant« …

Lire la suite

Les Bourses ont perdu les pédales : vers un effondrement à terme, par Marc Rousset.

Source : https://www.bvoltaire.fr/

On assiste à un brutal retour de la volatilité sur les marchés avec des craintes d’une seconde vague de Covid-19 aux Etats-Unis. Le CAC 40 a reperdu près de 7 % sur la semaine, après une séquence de rebonds la semaine précédente et des pertes sur les secteurs qui s’étaient bien repris comme les banques, les foncières, l’automobile, l’aéronautique. La hausse de 40 % de Wall Street depuis la mi-mars est toujours aussi aberrante, face à un taux de chômage de 20 % et au risque d’une grande dépression, style les années 1930.

Lire la suite « Les Bourses ont perdu les pédales : vers un effondrement à terme, par Marc Rousset. »

Chasse aux blancs dans les médias américains, les têtes tombent

Pendant la grande chasse aux blancs du printemps 2020, sous prétexte d’anti-racisme, au milieu des génuflexions, des repentances, des larmes, des excuses, des soupirs, des prosternations, les résultats ne se font pas attendre dans les médias américains. Les têtes tombent, toutes blanches.

Tempête au New York Times

Le New York Times publie le 3 juin 2020, une tribune libre d’un sénateur républicain américain dans la rubrique « Opinions » du journal. Il y qualifie les manifestants d’« émeutiers, insurgés, casseurs ». Soulignons qu’il s’agit d’une tribune libre, pas d’ un article et encore moins d’un éditorial. Branle-bas au quotidien, plusieurs centaines de journalistes dénoncent la tribune ; mieux quelques dizaines publient sur Twitter un texte protestant contre une tribune qui « met en danger les salariés noirs du NYT » (sic).

Résultat des courses, James Bennet responsable de la rubrique « Opinions » et pressenti pour prendre la direction du journal, défend sa ligne d’ouverture à différentes sensibilités politiques (ce qui au NYT ne va pas bien loin) mais il est contraint à la démission.

Lire la suite « Chasse aux blancs dans les médias américains, les têtes tombent »

La Petite Histoire : Napoléon II, la destinée brisée du roi de Rome

« Je l’envie. La gloire l’attend, alors que j’ai dû courir après elle », ainsi s’exprimait Napoléon au sujet de son fils, le très attendu roi de Rome. Né le 20 mars 1810, celui que la postérité surnommera « l’Aiglon » avait en effet un destin tout tracé. Un destin impérial. La chute de l’Empire en 1815 en décidera autrement. Il n’aura régné, théoriquement, que deux semaines avant d’être conduit à Vienne par sa mère, et élevé en prince autrichien. On fera tout, à la cour, pour lui faire oublier ses racines glorieuses, avec lesquelles il renouera pourtant avec appétit et romantisme. Devenu héritier de la couronne impériale à la mort de son père, sa santé fragile ne lui réservera malheureusement qu’une destinée brisée.

https://www.tvlibertes.com/la-petite-histoire-napoleon-ii-la-destinee-brisee-du-roi-de-rome

« On va lui faire un Charlie Hebdo, on va le tuer » : Éric Zemmour porte plainte après avoir reçu un torrent d’insultes et de menaces suite à la divulgation de son numéro de téléphone

vignette-zoom-2016-11-28.jpg

VA- Alors que son numéro de téléphone personnel a été diffusé par un individu malveillant sur les réseaux sociaux, le journaliste reçoit depuis trois jours menaces et insultes. Il a décidé de porter plainte.

(…) Vendredi 12 juin, son numéro personnel a été diffusé sur le réseau social Snapchat par un individu aux intentions, à l’évidence, peu bienveillantes. Excédé, le journaliste du Figaro et de Cnews a saisi son avocat, Maitre Olivier Pardo, qui déposera plainte, ce lundi 15 juin. Lire la suite « « On va lui faire un Charlie Hebdo, on va le tuer » : Éric Zemmour porte plainte après avoir reçu un torrent d’insultes et de menaces suite à la divulgation de son numéro de téléphone »

Thaïs d’Escufon (Génération identitaire): « Nous recevons beaucoup d’insultes, mais bien plus encore de remerciements ! »

Thaïs, vous avez 21 ans, vous êtes étudiante et, samedi, vous faisiez partie de ces jeunes qui ont déployé une banderole sur les toits de Paris au passage de la manif « contre le racisme et les violence policières ». Pouvez-vous nous expliquer l’objet de cette action ?

Le gouvernement s’est incliné devant le gang Traoré. L’essentiel de la classe politique s’est soumis activement ou passivement depuis des semaines. Nous ne sommes pas la génération « genou à terre », nous sommes la Génération identitaire, alors nous avons décidé d’agir.

Constatant le silence et l’inaction de ceux qui nous gouvernent, nous avons décidé d’agir symboliquement en déployant une immense banderole portant ces inscriptions : « Justice pour les victimes du racisme anti-blanc #WhiteLivesMatter » à partir du toit d’un immeuble parisien situé place de la République.

Sitôt que la banderole a été déroulée – l’un d’entre nous a dû descendre en rappel pour l’étendre car le balcon du dessous l’avait bloquée -, nous avons vu l’ensemble du cortège se tourner brusquement vers nous, nous insulter, nous adresser des signes obscènes et, enfin, nous viser avec des pétards et des tirs de mortier. C’était assez dangereux, car même si le toit n’était pas très pentu, nous avons bien failli être déséquilibrés par ces tirs et aurions pu glisser. Il est vrai que cela n’aurait sans doute ému aucun « people »…

Lire la suite « Thaïs d’Escufon (Génération identitaire): « Nous recevons beaucoup d’insultes, mais bien plus encore de remerciements ! » »

Le 18 juin, fêtons les 10 ans de l’apéro-saucisson-pinard

18juinpublic.jpg

Un communiqué commun de Riposte laïque et de Résistance républicaine :

Jeudi 18 juin prochain, nous fêterons les 10 ans de l’apéro-saucisson-pinard, qui avait vu plus d’un millier de personnes réunies sur les Champs-Élysées pour défendre nos traditions et pour attirer l’attention sur les prières de rues illégales qui avaient lieu chaque vendredi dans le quartier de la Goutte d’or, à Paris.

Grâce à cette initiative, le ministre de l’Intérieur de l’époque avait enfin interdit ces prières illégales mais tolérées (comme le ministre de l’Intérieur actuel tolère les manifestations interdites des clandestins et autres groupuscules racialistes de la diversité…), notre manifestation avait en effet eu un énorme retentissement, attirant l’attention à la fois sur l’islamisation de la France et sur les Résistants à celle-ci.

Lire la suite « Le 18 juin, fêtons les 10 ans de l’apéro-saucisson-pinard »

Débat Dominique Venner et Ernst Nolte

À l’occasion de la parution de La guerre civile européenne, Éléments a organisé une rencontre entre les historiens Dominique Venner et Ernst Nolte, dont les travaux portent sur la même période cruciale de l’histoire contemporaine : 1917-1945. Échange de vues sur le bolchevisme, le national-socialisme et le destin de l’Europe.

Débat Dominique Venner et Ernst Nolte.jpegDominique Venner : La « querelle des historiens » remonte à 1986, au 6 juin 1986 pour être précis, date à laquelle est publié en Allemagne votre article « Un passé qui ne veut pas passer ». Un an plus tard paraît La guerre civile européenne 1917-1945, que viennent de traduire en français les éditions des Syrtes. Vous y soulignez que le national-socialisme et le bolchevisme ne peuvent se comprendre que l’un par rapport à l’autre. Pour être plus précis, le « nœud causal » entre les deux idéologies réside dans l’émergence du national-socialisme comme réponse ou réaction au bolchevisme, à la menace de mort qu’il faisait planer sur la civilisation européenne. Comment expliquez-vous que cet article et ce livre aient suscité en Allemagne un tel scandale intellectuel ?

Débat Dominique Venner et Ernst Nolte 1.jpegErnst Nolte : Le « scandale » réside dans le fait que j’ai pris au sérieux l’auto-interprétation que les nationaux-socialistes donnaient de leur engagement à savoir la lutte contre le communisme, avec les mêmes moyens que le communisme. Cette motivation est évidente dans la guerre germano-soviétique (1941-45), et on en trouve un exemple célèbre dans le discours de Himmler à Posen. Le chef de la SS raconte comment un commissaire de l’Armée rouge, voyant revenir un régiment défait au combat, convoque ses officiers et en exécute quelques-uns froidement. Loin de s’en offusquer, Himmler appelle ses troupes à une résolution plus dure et plus violente encore. Lire la suite « Débat Dominique Venner et Ernst Nolte »

Conflits et violences communautaires : que s’est-il passé à Dijon ce week-end ?

Retour sur les violences qui ont eu lieu à Dijon ce week-end, après l’impressionnante bagarre ce vendredi 12 juin. Selon nos informations des membres se revendiquant de la communauté tchétchène, sont venus de tout le pays, pour se venger de dealers résidant en Côte-d’Or. Lire la suite « Conflits et violences communautaires : que s’est-il passé à Dijon ce week-end ? »