« Les Français se débrouillent bien mieux sans « eux » ! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Ce n’est pas de moi, c’est la « Une » actuelle du magazine Marianne qui revient sur une liste à la Prévert de portraits de Français d’en bas, nos concitoyens, derniers de cordée, de ceux qui ne sont rien, mais qui font tout… Ils ramassent nos ordures, nous permettent d’acheter à manger, nous produisent de quoi ne pas être affamés, et même le papier wc pour s’essuyer !

Marianne leur oppose les premiers de cordée qui sont les premiers à être inoccupés et de citer l’exemple de tous ces consultants de hauts niveaux ! Accenture, McKinsey, Mazars et les autres, « leur domaine d’excellence ? les notions insérées dans des tableaux excel, les procédures colorisée sur papier glacé, les formalité – pardon, les « process »- soulignés sur les slides PowerPoint » !

J’en rigole encore de la lecture de cet article, ces toujours plus proches de la direction et toujours très loin de la base ne servent strictement à rien dans le vrai monde.

Le vrai monde c’est celui qui tient notre pays et tous les autres, loin, très loin de tous ces parasites que tous les petits et ceux qui ne sont rien payent et financent de leur pauvreté !

Lire la suite « « Les Français se débrouillent bien mieux sans « eux » ! » L’édito de Charles SANNAT »

Trois Ehpad des Hauts-de-Seine visés par des enquêtes pour «homicide involontaire», «non assistance à personne en danger» et «mise en danger de la vie d’autrui».

Plusieurs enquêtes préliminaires ont été ouvertes après des plaintes pour « homicide involontaire » déposées par plusieurs familles de résidents de trois Ehpad dans les Hauts-de-Seine, décédés des suites du coronavirus, a annoncé mardi le parquet de Nanterre.

Ces enquêtes, ouvertes pour «homicide involontaire», «non assistance à personne en danger» et «mise en danger de la vie d’autrui» visent des résidences situées à Chaville, Clamart et Clichy-la-Garenne. «Elles concernent les décès survenus entre le 25 mars et le 12 avril 2020 d’un homme de 80 ans et de trois femmes âgées de 89 à 96 ans», précise le parquet dans son communiqué.

Selon les plaintes formulées, les familles ont alerté à de nombreuse reprises sur «l’absence d’utilisation de matériels de protection, tels que des gants et des masques, et le défaut de respect des gestes barrières» dans l’établissement de Clamart, où huit résidents sont décédés du coronavirus, peut-on lire dans les plaintes déposées par les familles.

(…) Le Figaro

https://www.tvlibertes.com/actus/trois-ehpad-des-hauts-de-seine-vises-par-des-enquetes-pour-homicide-involontaire-non-assistance-a-personne-en-danger-et-mise-en-danger-de-la-vie-dautrui

Poursuivis par les islamistes de l’UOIF pour “incitation à la haine”, les membres de Génération Identitaire sont relaxés

Poursuivis par les islamistes de l’UOIF pour “incitation à la haine”, les membres de Génération Identitaire sont relaxés

Voici la déclaration de Damien Rieu tenu aujourd’hui, lors du procès tenu pour avoir occupé le toit de la mosquée en construction de Poitiers en 2012 :

https://www.lesalonbeige.fr/poursuivis-par-les-islamistes-de-luoif-pour-incitation-a-la-haine-les-membres-de-generation-identitaire-sont-relaxes/

« L’erreur c’est que nous avons sous-estimé à quel point l’hôpital était à l’os et la défiance installée »

« L’erreur c’est que nous avons sous-estimé à quel point l’hôpital était à l’os et la défiance installée »

La phrase est d’Emmanuel Macron, découvrant la brute réalité de l’hôpital public en France, à l’occasion de la crise du coronavirus. Si le confinement a été décrété, ce fut pour éviter d’encombrer les urgences afin de traiter en priorité les malades de la pandémie. Mais la réalité c’est que le système de santé est à bout de souffle, malgré les milliards prélevés sur les revenus des Français (mais où va l’argent… ?).

Le chef de l’Etat a déclaré aussi :

« La stratégie était bonne, nous avons, pour la première fois depuis douze ans, stoppé la baisse des tarifs hospitaliers, mais la mise en oeuvre [du plan Santé 2022] aurait dû être plus radicale et les moyens plus conséquents. » « Cela fait quinze ans que nous commettons les mêmes erreurs en adoptant une logique uniquement comptable. Ce n’est pourtant pas seulement une question d’argent ». « C’est d’abord une question d’organisation et de poids excessif de l’administration. Côté rémunérations, il est vrai qu’elles sont scandaleusement basses par rapport à la moyenne européenne. Là, c’est une question d’argent et on va le trouver ».

Lire la suite « « L’erreur c’est que nous avons sous-estimé à quel point l’hôpital était à l’os et la défiance installée » »

Loi contre la « cyberhaine » : honte à notre Parlement

eacetgebknsjlnj-800x450-nopad.jpg

Un communiqué du MNR :

Le mercredi 13 mai 2020, le Parlement a définitivement adopté,via un ultime vote de l’Assemblée nationale, la proposition de loi de la députée Laetitia Avia (La République en marche) contre la haine en ligne. Ce texte a été contesté par de nombreuses organisations, y compris la Commission Européenne. En effet, l’atteinte à la liberté d’expression est manifeste. Tout d’abord, la haine est un sentiment : comment pourrait-il être l’objet d’une action officielle ? D’autre part, les grandes plateformes d’internet sont investies d’une sorte de pouvoir judiciaire, sans passer par les tribunaux : les réseaux sociaux de type Facebook ou Twitter, Instagram, les moteurs de recherche, comme Google, devront désormais retirer tout message « manifestement illicite » au maximum 24h après en avoir été notifiés. Notifiés par qui ? Ainsi donc, on confie à des sociétés privées le soin de s’occuper de la liberté d’expression. Il reste à espérer que le recours au Conseil Constitutionnel prévu par le groupe LR au Sénat, aboutira…

Dénonçons sans relâche la tyrannie exercée par le pouvoir à l’encontre des opinions dissidentes, sous prétexte de « bons sentiments ».

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2020/05/20/loi-contre-la-cyberhaine-honte-a-notre-parlement-6240010.html

Mise au pas des plateformes aux Etats-unis, loi Avia en France, Trump versus Macron

Alors que la France, via la néfaste loi Avia, sombre dans l’obscurantisme de la censure arbitraire et privée, que les propos des Français vont ainsi être soumis au contrôle subjectif des plateformes Facebook, Twitter, Google and Co, collaborateurs serviles du régime Macron et gardiens fidèles de la pensée unique imposée par la conscience morale universelle qui ne supporte, la pauvrette, aucune contestation ni résistance à son désir de monopole idéologique sur les esprits, aux Etats-Unis, c’est tout le contraire qui se dessine.

Le président Donald Trump a décidé de mettre au pas les plateformes avant tout parce que leur politique de modération, c’est-à-dire la censure qu’elles appliquent aux propos des Américains, est conditionnée par la gauche radicale. Une gauche radicale qui dicte tout autant en France la bonne pensée à tenir sur les réseaux sociaux. Lire la suite « Mise au pas des plateformes aux Etats-unis, loi Avia en France, Trump versus Macron »

Renault envisagerait de fermer plusieurs usines en France (Vidéo)

Lire la suite « Renault envisagerait de fermer plusieurs usines en France (Vidéo) »

Des nouvelles du radeau de la méduse, par Michel Onfray.

On se demande pour quelles raisons Emmanuel Macron a bien pu choisir Sibeth Ndiaye comme secrétaire d’Etat porte-parole du gouvernement. 

Je ne le crois pas assez cynique pour l’avoir nommée parce que c’est une femme noire, il ne serait pas capable d’un pareil coup tordu, ce qui équivaudrait, par exemple, à choisir un ministre de la culture parce qu’il serait homosexuel! Ces manœuvres communautaristes et bassement électoralistes seraient indignes d’un président de la République ayant souhaité que figurent les œuvres du général de Gaulle sur sa photo officielle et qui a fait ajouter une croix de Lorraine sur le logo de communication de l’Elysée.

Je ne le crois pas assez immoral pour l’avoir désignée parce qu’elle savait mentir dans les grandes largeurs – qu’on se souvienne de son: «J’assume de mentir pour protéger le Président ». Un chef de l’Etat qui a choisi L’Immoraliste  de Gide pour accompagner le général de Gaulle sur une photo de lui et de son bureau envoyée dans toutes les mairies de France ne saurait couvrir une pareille infamie. 

Lire la suite « Des nouvelles du radeau de la méduse, par Michel Onfray. »

Des plaintes comme s’il en pleuvait !

6a00d8341c86dd53ef0263ec199735200c-800wi

Comme la loi, en France, est trop souvent une manière de démontrer qu’on a accompli quelque chose sans la moindre effectivité par la suite, il y a une obsession de la judiciarisation, en cette période éprouvante, qui constitue une sorte d’exutoire, comme une libération d’énergie et de ressentiment inemployés ailleurs.

Le nombre de plaintes d’origines diverses qui visent des ministres (la bagatelle de soixante-trois !) et d’autres personnalités peu ou prou concernés par la lutte contre la Covid-19 est innombrable et la Cour de justice de la République, si elle était saisie pour les premiers, serait surchargée.

J’ai déjà dit à quel point l’annonce de ces réclamations compulsives était intimidante pour les acteurs principaux du combat d’aujourd’hui et, en définitive, de nature à porter au comble un principe de précaution contradictoire avec ce qu’une action efficace exigerait plus que jamais (mon billet du 30 mars : « Qui échappera à la Justice demain ?! »). Lire la suite « Des plaintes comme s’il en pleuvait ! »

Loi Avia : vers la censure totale ?, par Jean-David Cattin

loi-avia-censure.jpg.webp

Depuis des années, les identitaires font face à une répression toujours plus féroce. Nos moyens d’expression sont massivement censurés. Nos moyens de paiement régulièrement fermés. La position dominante des grands réseaux sociaux leur donne un pouvoir démesuré. C’est aujourd’hui eux qui décident qui a le droit de promouvoir ses convictions ou non. Internet qui était à ses débuts un espace de liberté se verrouille maintenant autant que les médias dominants.

Les géants américains du numérique ne sont pas les seuls à être en cause. Le gouvernement et la majorité d’Emmanuel Macron sont en pointe dans la mise en place de cette censure orwellienne. Frédéric Potier à la tête de la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH) revendique son influence sur Facebook et sa responsabilité dans la suppression des pages et comptes identitaires. Lire la suite « Loi Avia : vers la censure totale ?, par Jean-David Cattin »