L’arrestation de Félicien Kabuga, ou quand les médias rajoutent un chapitre à la fausse histoire du génocide du Rwanda

_112315283_667e537e-6ef5-4d12-974e-3aa8cf0e8b07.jpg

Félicien Kabuga qui vient d’être arrêté en France est présenté comme étant à la fois le financier de l’Akazu, une cellule familiale qui aurait préparé le génocide, et le fondateur des Interahamwe, milice associée au génocide des Tutsi et des Hutu alliés au FPR du général Kagamé, les « Hutu modérés » des médias. Or, l’Akazu n’a jamais existé et Félicien Kabuga n’a pas fondé les Interahamwe.

1) L’Akazu n’a jamais existé

Devant le TPIR, le Procureur a échoué à convaincre les juges « au-delà de tout doute possible », que :

– le génocide du Rwanda avait été planifié au sein de l’Akazu, une prétendue cellule familiale postulée avoir été financée par Félicien Kabuga et dirigée par Protais Zigiranyirazo, beau-frère du président Habyarimana,

– que le maître-d’œuvre de cette opération criminelle était le colonel Théoneste Bagosora, qu’il présentait comme le« cerveau du génocide ». Lire la suite « L’arrestation de Félicien Kabuga, ou quand les médias rajoutent un chapitre à la fausse histoire du génocide du Rwanda »

Bienvenue dans le monde d’après… Voltaire a dû se retourner dans sa tombe !

« Non, Raphaël, tu ne dois pas prendre la main d’Emma ! C’est impossible et dangereux », affirma l’institutrice. « Mais c’est mon amie, maîtresse », lui répondit le gamin, en souriant tristement. « À la récréation, tu devras rester à l’intérieur de ton carré. ». Emma sera tout près de toi, mais dans l’autre carré », ajouta la maîtresse.

« Est-ce que j’ai tous les papiers pour sortir ? » s’interrogeait André. Attestation de mon employeur, attestation de déplacement de plus de 100 km chez un proche vulnérable, justificatif de domicile, pièce d’identité en cours de validité, billet de train TER avec le code-barres de la réservation. « P…., j’allais sortir sans mon masque », s’écria-t-il intérieurement.

Lire la suite « Bienvenue dans le monde d’après… Voltaire a dû se retourner dans sa tombe ! »

Le nom d’un diplomate saoudien soupçonné d’être lié aux attentats du 11 septembre divulgué accidentellement par le FBI

Le nom d’un diplomate saoudien soupçonné d’être lié aux attentats du 11 septembre divulgué accidentellement par le FBI

Le Bureau fédéral d’investigation (FBI) aux États-Unis a divulgué accidentellement le nom d’un diplomate saoudien soupçonné d’avoir aidé deux pirates de l’air de l’organisation terroriste Al-Qaïda, lors des attaques terroristes du 11 septembre 2001 aux États-Unis.

La divulgation par erreur a été commise dans une déclaration d’un responsable du FBI en réponse à un procès intenté par des familles de victimes du 11 septembre qui ont déclaré que le gouvernement saoudien était impliqué dans les attaques. Le dossier de Jill Sanborn, directrice adjointe de la division antiterroriste du FBI, a été rendu public en avril, mais retiré à la fin de la semaine dernière. Le nom de Mussaed Ahmed Al-Jarrah a été révélé par erreur dans la déclaration. Al-Jarrah était un fonctionnaire de niveau intermédiaire du ministère saoudien des Affaires étrangères, qui a été affecté à l’ambassade saoudienne à Washington, en 1999 et 2000.

Lire la suite « Le nom d’un diplomate saoudien soupçonné d’être lié aux attentats du 11 septembre divulgué accidentellement par le FBI »

Tommie Lindh, un jeune Suédois, tente de s’opposer au viol d’une jeune fille par un migrant, il est assassiné par ce dernier

tommielindh.jpg

Clément Martin (FB)

Il s’appelait Tommie Lindh. Il y a quelques jours, ce Suédois de 19 ans se ballade dans la rue quand il surprend une scène glaçante : une jeune fille de son âge est en train de se faire violer par un Africain. Il sent le sol se dérober sous ses pieds mais ne réfléchit pas, il fonce. Une bagarre éclate. Tommie ne pense qu’à protéger celle qui pourrait être sa sœur. Malgré la différence d’âge (le migrant a 22 ans), Tommie ne recule pas et tente de repousser le violeur. Face au courage de ce jeune Suédois, le migrant voit rouge. Il sort un couteau. Tommie refuse de s’écarter. Il est alors poignardé à plusieurs reprises. L’adolescent s’effondre sur le sol. Quelques heures plus tard, il décèdera à l’hôpital. Lire la suite « Tommie Lindh, un jeune Suédois, tente de s’opposer au viol d’une jeune fille par un migrant, il est assassiné par ce dernier »

Après la destruction de la croix du pic Saint-Loup, des jeunes érigent une croix provisoire

Après la destruction de la croix du pic Saint-Loup, des jeunes érigent une croix provisoire

Communiqué de ces jeunes :

Ce dimanche 17 mai, les militants de Tenesoun ont participé à l’installation d’une croix provisoire au sommet du pic Saint-Loup dans l’Héraut. La croix historique a récemment été sciée et vandalisée. A proximité, des tags “Pic laïque” ont été inscrits.

Lire la suite « Après la destruction de la croix du pic Saint-Loup, des jeunes érigent une croix provisoire »

Brune Poirson : on dit merci à Mohamed

800px-brune_poirson_35760847031-800x475.jpg

« Ils s’appellent Kavak, Dabo, Mohamed, ou encore Youssef et durant tout le confinement ils ont continué à travailler pour collecter et trier nos déchets. Si nos poubelles n’ont pas débordé, c’est grâce à eux. Mon premier déplacement était pour leur dire : MERCI », tel est le tweet récemment posté par .

Secrétaire d’État à la Transition « escrologique » et à l’Empreinte carbone au fond du slip, pourquoi la « green touch » franco-américaine du gouvernement n’a-t-elle pas profité de son déplacement privé dans le Vaucluse – en plein confinement – pour y remercier les éboueurs locaux ? Peut-être parce que c’est à Maurice et Robert, voire à Kevin et Dylan, qu’elle aurait dû y fait part de sa gratitude, ce qui eût été nettement moins « allophile-friendly ». Lire la suite « Brune Poirson : on dit merci à Mohamed »