Une Allemagne solidaire

france-allemagne.jpg

Le billet de Patrick Parment

Depuis la fin de la Seconde guerre mondiale et le spectaculaire redressement économique des Allemands – qui n’ont pas touché au moindre dollar alloué par le plan Marshall – ceux-ci n’ont cessé d’être rackettés par Israël, le lobby juif américain et l’Europe qui, sans elle, n’existerait vraisemblablement pas. On peut comprendre que soixante-dix ans après, les Allemands se soient montrés réticents de continuer à jouer les vaches à lait. Eux, à qui on ne cesse de rappeler leur passé nazi quand l’occasion se fait sentir. Au point que l’on a fini par se demander si le peuple allemand n’avait pas été lobotomisé. Fort heureusement, la montée en puissance des partis populistes (nationalistes en fait) vient nous rappeler qu’il est des Allemands qui ont digéré leur passé et en ont marre de n’être pas payés en retour des efforts consentis pour redevenir respectables. Lire la suite « Une Allemagne solidaire »

2,6 milliards d’économies : comment le gouvernement Macron a continué d’essorer les hôpitaux

Emmanuel Macron et Olivier Véran ont exprimé des regrets limités sur la politique de santé menée depuis 2017, affirmant ne pas être allé « assez vite ». En réalité, le gouvernement a surtout maintenu une intense cure d’austérité dans les hôpitaux, contraints de réaliser 2,6 milliards d’économies en 2018 et 2019.

Marianne

https://www.tvlibertes.com/actus/26-milliards-deconomies-comment-le-gouvernement-macron-a-continue-dessorer-les-hopitaux

JEAN-MARIE LE PEN EN RIT ENCORE !

98018254_867323593780251_1771685094910590976_n.jpg

Laurent Lopez (FB)

Lors du confinement je me suis adonné, comme beaucoup de mes compatriotes, à de petits travaux de bricolage. J’étais en effet peu motivé pour m’asseoir derrière un clavier, préférant profiter du chant des oiseaux qui ont élu domicile dans mon jardin.

Je n’ai prêté que peu l’oreille aux journaux télévisés qui répétaient, tels des mantras, les mêmes choses, jour après jour. Les journalistes interrogeaient les mêmes « spécialistes », lesquels formulaient les mêmes réponses, commentées par les mêmes chroniqueurs… Seuls les chiffres des victimes variaient, hélas, quotidiennement.

Pour autant j’observe, à la fois amusé et consterné, nos responsables politiques qui s’efforcent en ce temps de crise d’exploiter à leur profit la situation dramatique de la France.

Les membres du gouvernement et ses divers soutiens font de leur mieux pour convaincre les Français que la situation est sous contrôle, les mesures utiles ayant été prises en temps voulu. Qui peut croire cela si l’on considère la pénurie de masques, de gants et de gel hydroalcoolique ? Lire la suite « JEAN-MARIE LE PEN EN RIT ENCORE ! »

Salutaire commission d’enquête sénatoriale, par Maxime Tandonnet

L’annonce de la création d’une commission d’enquête sénatoriale sur la gestion de la crise du covid 19 a suscité le trouble en haut lieu. Or, avant toute autre chose, face au bilan d’une tragédie les Français ont le droit de savoir de manière factuelle ce qui s’est passé, d’établir les responsabilités et d’en tirer les conséquences en termes de sanctions politiques. C’est là un principe démocratique absolu dont il est inconcevable de les priver.
Art. 15 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen : La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.
Cela concerne toute personne en charge d’une responsabilité publique, aussi bien le chef de l’Etat, le Premier ministre, les ministres et les fonctionnaires.

Lire la suite « Salutaire commission d’enquête sénatoriale, par Maxime Tandonnet »

L’actionnariat salarié pour en sortir

camembert_cheese-648x475.jpg

Mantra ? Incantation ? Vœu pieux ? Martingale ? Serpent de mer ? Panacée ? Nous pouvons bien sûr l’imaginer. Le chef d’entreprise et chroniqueur Xavier Fontanet signe une tribune publiée par Le Figaro où il propose l’ comme une des pistes de sortie de crise à long terme.

Sur l’impératif de mettre en place une espèce de flexi-sécurité qui soit une remise en cause d’un droit du travail trop tatillon est une évidence. Même sans la crise que nous traversons, la compétitivité internationale en berne et en déclin que nous affichons est suffisante pour convaincre que ces rigidités d’un autre âge créent un carcan dont il faut s’affranchir.

Sur l’effort nécessaire de formation et d’adaptation constant de la main-d’œuvre, rien à redire, c’est une évidence.

Sur la menace effective que ferait peser tout alourdissement d’une fiscalité déjà confiscatoire, là encore, cela va sans dire, et encore mieux en le disant. Lire la suite « L’actionnariat salarié pour en sortir »

Macron dément la pénurie de masques et parle d’une «doctrine restrictive» assumée par l’exécutif

Ne pas distribuer massivement des masques aurait été une stratégie assumée par l’exécutif pour éviter «la rupture», a expliqué Emmanuel Macron lundi soir dans un documentaire diffusé sur BFM TV.

Y a-t-il eu une pénurie de masques pendant la crise? Si certains au sein du gouvernement ont semblé l’admettre du bout des lèvres ces dernières semaines, Emmanuel Macron a remis une pièce dans la machine. Dans un documentaire diffusé sur BFM TV lundi soir, le chef de l’État a assuré que le France n’a «jamais été en rupture» de masques. «Ce qui est vrai, c’est qu’il y a eu des manques, il y a eu des tensions. C’est ça qu’il faudra regarder, pour le corriger, pour le prévenir», a indiqué le chef de l’État.

Le Figaro

https://www.tvlibertes.com/actus/macron-dement-la-penurie-de-masques-et-parle-dune-doctrine-restrictive-assumee-par-lexecutif

Zoom – Alexis Poulin : De la colère sociale au contrôle de masse

Frappée de plein fouet par l’épidémie de Covid-19, la France accuse le coup. Cette crise sanitaire qui engendre une crise économique va laisser des traces. Alors que la contestation sociale grondait depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron (hôpitaux, cheminots et bien sûr Gilets Jaunes), la menace du retour de la colère pétrifie le pouvoir. Pour l’exécutif, la réponse repose sur la restriction des libertés et un élargissement de la surveillance de masse. Alexis Poulin, journaliste, éditorialiste et Co-fondateur du Monde Moderne revient sur ce vent « orwellien » qui souffle sur la France.

https://www.tvlibertes.com/zoom-alexis-poulin-de-la-colere-sociale-au-controle-de-masse