GIEC : Les prédicateurs de la mondialisation

2521933264.jpg

Auteur : CLOJAC

On peut pardonner à sainte Greta la simplette son ignorance. Mais que dire de ces pseudo-savants qui soutiennent des énormités anti-scientifiques ? Auraient-ils trouvé leurs diplômes dans des pochettes-surprises ? Entre lyssenkisme et homme de Piltdown ? Ou sont-ils stipendiés pour colporter une grande peur irraisonnée sur laquelle s’engraissent toutes sortes de personnages troubles ? (Voir * Réchauffardsle casse du siècle *)

Le dioxyde carbone n’est pas un poison

Bien au contraire, il est indispensable à la vie ! C’est l’aliment de base des plantes. Avec l’eau et le rayonnement solaire. Sans CO2 il n’y aurait pas de plantes et une grande partie de l’atmosphère que nous respirons ne se renouvellerait plus. D’ailleurs, si la concentration de CO2 dans l’atmosphère a légèrement augmenté ces 30 dernières années, dans le même temps la surface couverte par la végétation sur la terre s’est accrue de 20%.

Au temps des dinosaures, le niveau de CO2 a atteint des valeurs proches de 10.000 ppm (partie par million ou 106 ) soit 25 fois la concentration actuelle. Ce fut pourtant l’époque d’une flore et d’une faune géantes d’une extraordinaire diversité.

D’ailleurs est-ce un hasard si les agriculteurs en serres y injectent trois fois plus de CO2 qu’il n’y en a dans l’atmosphère ? Résultat observable : Les plantes poussent plus vite, elles résistent mieux aux maladies et aux insectes,  leurs fruits sont plus gros,  et grâce à une photosynthèse plus efficace, elles consomment moins d’eau.

Lire la suite « GIEC : Les prédicateurs de la mondialisation »

L’Assemblée nationale a adopté ce 13 mai la version définitive de la controversée loi Avia contre la « haine en ligne »

L’Assemblée nationale a adopté ce mercredi en lecture définitive la proposition de loi controversée présentée il y a plus d’un an par la députée LREM Laetitia Avia et portant sur la lutte contre la haine en ligne. Elle entrera en application le 1er juillet.

Loi contre la « haine en ligne »

Lire la suite

Les (petits) commerçants : un nouveau front du pays réel ?, par Michel Corcelles.

Chacun s’attend à revoir les gilets jaunes au sortir du déconfinement ! mais dans quel état ? A l’origine pour beaucoup d’observateurs il s’agissait d’une pulsion du pays réel tel que l’affectionnent les tenants d’une France profondequi n’aurait de cesse de secouer le joug des politiciens, technocrates et autres oligarques. Et puis au fil des semaines il est apparu qu’il s’agissait aussi et peut être principalement de l’expression d’une misère sociale profond et enfin au fil des mois s’est affirmée, au fur et à mesure que le mouvement mutait, l’emprise, d’une part d’en encadrement auto généré et d’autre part celui des demi-soldes d’un métachronisme un peu usagé en recherche de recyclage.

Lire la suite « Les (petits) commerçants : un nouveau front du pays réel ?, par Michel Corcelles. »

Réouverture des écoles – Les enfants incités à dénoncer les « dérives » de leurs parents

9614-20200514.jpgVoilà une affaire qui, en leur rappelant ce « bon vieux temps » où l’URSS récompensait les enfants qui envoyaient leurs parents au goulag en les dénonçant au Parti, devrait réjouir les vieux profs communistes : dans la plus pure tradition stalinienne, le ministère de l’Education nationale, que l’on aurait pu croire davantage occupé à mettre tout en œuvre pour garantir la sécurité sanitaire de nos chères têtes blondes, a en effet publié, en vue de la réouverture des écoles, plusieurs fiches de recommandations à l’intention des enseignants, dans lesquelles il leur est notamment demandé de détecter les élèves tenant des propos critiques à l’égard de l’Etat et même d’inciter ces derniers à dénoncer les « dérives » de leurs parents.

« Propos manifestement inacceptables »

Lire la suite « Réouverture des écoles – Les enfants incités à dénoncer les « dérives » de leurs parents »

Loi Avia : une arme de plus pour la police politique de la pensée.

97352325_10213901266925299_7014641468019048448_n.jpg

Un communiqué de Jean-François Touzé,

Délégué général du Parti de la France

La « loi contre les propos haineux sur internet » dite loi Avia du nom de la députée LREM qui en fut l’inititiatrice et en reste la propagandiste, texte déjà voté en première lecture à l’Assemblée nationale et au Sénat en début d’année, sera à nouveau discutée ce mercredi dans l’hémicycle du Palais Bourbon et sans doute votée, achevant ainsi, dans l’indifférence d’une France « Coronacentrée », sa navette parlementaire. Lire la suite « Loi Avia : une arme de plus pour la police politique de la pensée. »

Déconfinement : le renseignement craint une deuxième vague de Gilets jaunes

Les autorités s’inquiètent de la radicalisation de certains Gilets jaunes lors du confinement. Le service central du renseignement est sur le qui-vive.

Dès la fin du confinement, le 11 mai, des militants qui se réclament du mouvement des Gilets jaunes ont tenté de se rassembler, notamment à Paris. Les mesures de déconfinement prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire proscrivent pourtant ce type de regroupements. Le Service central du renseignement territorial (SCRT) qui suit les mouvances politiques radicales n’a pas été surpris pour autant.

Le Point

https://www.tvlibertes.com/actus/deconfinement-le-renseignement-craint-une-deuxieme-vague-de-gilets-jaunes

Quand CGT et MEDEF oublient leurs devoirs sociaux…

6a00e54f0f7ad688340263e862b620200d-800wi

En cette période particulière, quelques efforts sont demandés à chacun d’entre nous, et cela dans tous les métiers et dans toutes les catégories sociales, ce qui n’est pas, au regard des enjeux, choquant en soi-même. D’autant plus que le temps du confinement, désormais dépassé, pourrait bien entraîner, si l’on ne s’en préserve, une véritable catastrophe économique et, au-delà, sociale : la crise est devant nous, affirment nombre d’acteurs et d’observateurs de la scène publique française, et le plus compliqué reste à venir. Et c’est la capacité de la « nation productrice » à aborder les temps qui viennent qui sera déterminante : résilience, bonne volonté et esprit de service devront prévaloir, et cela fait sens dans une société qui n’est pas qu’un agrégat d’individus interchangeables. Justement, le vieux pays qu’est et que reste la France fait sens, et elle incarne cette durée et cette possibilité, à échelle humaine et historique, de « l’éternité renouvelée ». Sur ces fondations-là, la crise peut, sinon être évitée, du moins être amortie et quelques mauvais coups déviés. Le fait de naître français, de le devenir, de l’être engage : l’oublier ou simplement le négliger aux heures sombres peut être, civiquement parlant (au sens athénien de la cité, de la « polis »), une forme de trahison qu’il s’agit, non de dénoncer, mais de combattre et de dépasser pour en éviter les sinistres conséquences. Lire la suite « Quand CGT et MEDEF oublient leurs devoirs sociaux… »

Folies et contradictions de l’étatisme

6a00d8341c715453ef0263e94785c9200b-320wiAu cours de l’émission C dans l’Air de ce 11 mai, c’est un constat terrible qu’a résumé l’inévitable Alain Bauer. Il répondait de façon schématique, à la question « la France était-elle prête » au déconfinement ? « Non ! Les Français, oui !, la France, non !!! »Venant d’un pareil personnage, comment ne pas constater le cruel décalage, et même l’opposition, entre le pays réel et le pays légal ?

Plus d’un siècle après les fameux 55 jours de Pékin, qui se terminèrent d’ailleurs, – au cinéma en tout cas, – par l’alliance sino-américaine contre les méchants Européens, les 55 jours de Paris, qui auront été aussi les 55 jours de Dunkerque et de Perpignan, de Brest et de Strasbourg, ont, en effet, d’ores et déjà coûté très cher. Lire la suite « Folies et contradictions de l’étatisme »

Papacito « Une fête médiévale, c’est aussi utile que nos livres et nos revues. »

L'avenir énergétique de l'Europe libre.jpeg

Difficile d’échapper au phénomène Papacito-Marsault. Leur humour corrosif leur punch décomplexé et leur jeune âge font qu’ils séduisent une part importante de la jeunesse (il n’est que voir le nombre de vues de leurs vidéos aussi).

propos recueillis par Pierre Gillieth

L'avenir énergétique de l'Europe libre 1.jpegEt leur BD Fils de pute de la mode (textes de Papacito, dessins de Marsault) s’est vendue à 25 000 exemplaires. Il m’est arrivé souvent de voir, dans un bar ou un restaurant toulousains, des jeunes de moins de trente ans venir vers Papacito pour le féliciter ou lui demander un selfie. C’est très impressionnant. Je n’avais jamais vu ça, ou alors quand j’ai interviouvé des gens comme Brigitte Bardot ou Eric Zemmour. J’ai connu Papacito par mon ami Eric. Tous trois avons, à des époques différentes, lustré le ring d’un même vénérable club de boxe toulousain. J’ai découvert d’emblée un garçon de 32 ans, attachant, courageux, drôle, au parcours atypique. Un bon mec comme on dit. Alors, bien sûr, on n’est pas d’accord sur tout (et cet entretien se propose à la fois de mieux faire connaître Papacito à nos lecteurs mais aussi de parler – comme des amis – de nos désaccords). Mais dans un pays où on adule David Guetta, Calogero ou Gad Elmaleh, un garçon dont le film préféré est Nous avons gagné ce soir de Robert Wise ne peut pas être mauvais. Lire la suite « Papacito « Une fête médiévale, c’est aussi utile que nos livres et nos revues. » »