Sur le gaz de schiste

Sur le gaz de schiste.jpeg

Le 22 décembre 2017, la cour administrative d’appel de Versailles confirmait l’annulation du permis de rechercher des hydrocarbures dont le gaz de schiste dans le Sud-Est de la France. Si Total peut encore contester cette décision devant le Conseil d’État, c’est une belle victoire pour les opposants qu manifestaient en nombre à Barjac (Gard) en février 2016.

Les méfaits du gaz de schiste ont été popularisés par le documentaire américain de Josh Fox, Gasland, en 2010, malgré un contre-documentaire, TruthLand, sorti trois ans plus tard.

Une extraction difficile

L’Amérique du Nord, l’Asie et l’Europe en détiendraient de vastes gisements. Le conditionnel s’impose, car les réserves de ce gaz naturel présent dans les sols argileux ne sont connues qu’une fois les forages effectués. Lire la suite « Sur le gaz de schiste »

Charles Prats : « La fraude sociale, c’est 30 milliards d’euros par an »

Ancien magistrat de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF) au ministère du Budget, Charles Prats estime que 2,5 millions d’individus « fantômes » bénéficieraient de 30 milliards de prestations sociales indues.

LE FIGARO.- L’Allemagne consacre au financement de ses dépenses de santé une part de richesse équivalente à celle de la France, affiche une pression fiscale moindre, et pourtant, son système de santé a mieux résisté que le nôtre. Comment expliquez-vous ce paradoxe ? Lire la suite « Charles Prats : « La fraude sociale, c’est 30 milliards d’euros par an » »

C’est par l’émergence de ses peuples que l’Europe survivra

62047266.jpg

Comment comprendre l’évolution de notre continent sans faire recours à l’Histoire ?

« Chaque peuple n’a pas un sang qui lui soit propre; mais il a toujours sa propre culture, le réseau des valeurs morales et esthétiques qui ont été élaborées au cours de siècles et qui constituent la spécificité de sa physionomie. C’est là l’élément qui, même si nous parvenions à des unions politiques plus vastes, telle l’Europe unie, ne sera jamais anéanti et qui distinguera, à l’intérieur de l’Europe, chaque peuple européen… Et il ne doit pas être anéanti car c’est de lui que provient non seulement la force créatrice de chaque société isolée, mais aussi la force de l’union de toutes ces sociétés » (Constantin Tsatsos – Président de la république grecque).

Aujourd’hui chacun s’accorde à penser que le monde est en crise et, quand bien même la pensée dominante voudrait limiter cette crise au seul aspect financier, il est évident que ce n’est que l’épiphénomène d’une crise structurelle du système mondialiste. Pendant des siècles, les peuples ont vécu en conscience de ce qu’ils étaient, de l’héritage qu’ils portaient et du devoir de transmission qui leur incombaient. A cet égard, les artistes étaient l’avant-garde des dépositaires de la mémoire collective des peuples et par cette maintenance de la mémoire la plus longue de véritables éveilleurs de peuples. En ce temps là, on pouvait véritablement parler d’intellectuels organiques. D’ailleurs, c’est en Italie que l’émergence de cette prééminence de la culture sur le politique fut conceptualisée.

Lire la suite « C’est par l’émergence de ses peuples que l’Europe survivra »

Le multiculturalisme menace-t-il notre civilisation ?

« Les éveilleurs » nous a adressé, ce jeudi, le message suivant. Nous « donnons » volontiers cette vidéo, extrêmement intéressante, qui dure un peu plus de deux heures. Ceux qui l’avaient déjà écoutée (ou qui étaient dans la salle) l’écouteront sûrement de nouveau, et avec plaisir; et ceux qui n’en avaient pas eu connaissance apprécieront sûrement, aussi, de l’avoir « en réserve », quitte à l’écouter en plusieurs fois…

La Rédaction

Les Éveilleurs

Chers Éveilleurs,

Le 15 décembre 2017, nous recevions Michel DE JAEGHERE, Directeur du Figaro Histoire, et Mathieu BOCK-COTE, essayiste québécois, venus analyser les ressorts et effets du multiculturalisme sur nos sociétés occidentales, en proie à une immigration massive depuis plusieurs décennies, à la lumière notamment d’un précédent historique, la disparition de l’empire romain.

Un échange passionnant entre ces deux érudits à voir et revoir !

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2020/04/30/le-multiculturalisme-menace-t-il-nos-civilisations-6234450.html

AVEC LE CONFINEMENT, TOUT FOUT LE CAMP 2ième partie

2020 ENQ SN AU DELA.jpg

Nous publions ce dimanche la seconde partie de la contribution de Pieter Kerstens à notre enquête sur l’après crise… Pour lire la première partie cliquez ici

S.N.

Pieter Kerstens

Avec une parfaite synchronisation, la grande majorité des gouvernements occidentaux, et les européens en particulier, ont imposé un confinement (réelle assignation à résidence) à leurs peuples, sous prétexte de ralentir l’épidémie de Covid-19.

Aucun responsable politique, aucune sommité médicale ni scientifique renommée n’a fait appel au devoir de mémoire indispensable, pour évoquer les épidémies précédentes bien plus mortelles que celle que nous vivons et qui jusqu’à maintenant n’a pas fait exploser le nombre mensuel de décès en France (57.000 en moyenne ces 5 dernières années). En décembre 1969 et en janvier 1970, l’épidémie de H1N1 avait entraîné la mort de 32.000 personnes (souvent très âgées en souffrant d’autres pathologies), sans pour cela que les ministres, le Président ou les médias n’expriment la moindre émotion ou ne s’adressent aux Français pour disserter sur un score journalier des ravages de la maladie.

Emotivité et pleurnicheries sont les deux mamelles de l’Europe hédoniste

Selon l’allocution du docteur Micron, le 13 avril dernier, nous allons vers « des jours meilleurs et des jours heureux ».Cet oracle du mondialisme à visage humain tente, malgré des constats alarmants, de réanimer la confiance de la population, après les cafouillages, les mensonges et l’impréparation de l’administration face à cette épidémie connue de la sphère sanitaire mondiale depuis le début décembre 2019.

Pourquoi une quarantaine stricte pour les malades contaminés n’a-t-elle pas été mise en place ?

Lire la suite « AVEC LE CONFINEMENT, TOUT FOUT LE CAMP 2ième partie »

« Désinfox » ou la démocratie libérale en question

safe_image.png?w=300&h=157Nous apprenons l’existence d’un dispositif officiel dont l’objectif est d’identifier et valider  les informations de presse considérées comme authentiques et ainsi d’opérer un tri, dans la presse écrite ou radio professionnelle –  entre les « bonnes » et les « fausses » informations – qui ne sont pas dignes d’y figurer. Un tel raisonnement correspond à une logique de censure. Il incombe à la puissance publique, érigée en garante de la vérité, de valider les bonnes informations et dès lors, en creux, d’invalider les autres qui ne correspondent pas à sa conception du vrai ou du bien, de la vérité,  ce qui revient à une forme de bannissement aux yeux du public. Certains journaux, certains articles,  disent le vrai, les autres non: dès lors inutile de les lire. Or, en démocratie libérale, il n’appartient pas à l’Etat d’opérer un tri dans l’information. Nous avions déjà un naufrage du régime dans le culte de la personnalité, la neutralisation du parlement, la déresponsabilisation des gouvernements devenus quasi inamovibles quels que soient les désastres, une banalisation de la suspension des libertés individuelles (confinement obligatoire de deux mois), l’acceptation de principe de pratiques qui n’ont rien de libéral, comme le traçage. Aujourd’hui, la réintroduction d’un contrôle officiel sur l’information. Et tout cela dans l’indifférence généralisée. Une interrogation profonde: ont-ils conscience de ce qu’ils sont en train de faire? Ou juste dans l’incapacité intellectuelle d’en avoir conscience? Nous nous disions, attention, la démocratie libérale est d’autant plus précieuse qu’elle est fragile. Mais nous n’y croyons pas vraiment, nous la pensions, au fond, immortelle. La preuve est faite que non.

Maxime TANDONNET

https://maximetandonnet.wordpress.com/

Le pouvoir en France, un pompier incendiaire ?, par Christian Vanneste.

Le pouvoir qui règne en France joue-t-il les pompiers incendiaires ? Certes, ce n’est pas une « barbouze » du style Benalla qui a mis le feu à Notre-Dame, pas plus que ce n’est une vaste conspiration mondiale, à laquelle notre gouvernement « progressiste » participerait, qui est à l’origine du Covid-19, mais dans les deux cas, bien qu’à une échelle très différente, il y a un scénario analogue : l’Etat a un devoir archi-prioritaire de protection des biens et des personnes, que le législateur a même cru devoir inscrire dans la Constitution sous le nom de principe de précaution, revêtu de l’onction écologique pour satisfaire l’idéologie à la mode et placé dans cette intention dans la Charte de l’Environnement.

Lire la suite « Le pouvoir en France, un pompier incendiaire ?, par Christian Vanneste. »

Municipales. « Il faudra refaire le premier tour » si l’élection a lieu après l’été selon Castaner

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé dans l’émission Le Grand Jury dimanche 3 mai qu’en cas de report du second tour des municipales prévu en juin, c’est aussi le premier tour qu’il faudra refaire, a-t-il affirmé dans l’émission organisée conjointement par RTL – Le Figaro – LCI.

Si nous ne pouvons pas tenir le second tour des municipales en juin, pour les villes qui n’ont pas élu de maire au premier tour, ça n’est pas simplement le second tour qu’il faudra faire. C’est aussi le 1er tour qu’il faudra refaire, a affirmé le ministre de l’Intérieur.

Ouest France

https://www.tvlibertes.com/actus/municipales-il-faudra-refaire-le-premier-tour-si-lelection-a-lieu-apres-lete-selon-castaner

Covid-19 et Chinoiseries ou comment se présenter en sauveur !

17390770lpw-17390766-article-jpg_5658778.jpg

Bernard Plouvier

Nul ne l’ignore, la 3e épidémie de coronavirose, devenue pandémie (assez peu meurtrière pour l’instant : 7% de morts sur un peu moins de 3,4 millions de cas répertoriés et traités), nous vient de l’ex-Céleste Empire.

En bonne logique, la République communiste-capitaliste de Chine devrait être mise au ban de la politique internationale pour plusieurs excellentes raisons.

D’abord, par l’absence d’hygiène régnant dans ses campagnes et villes arriérées, d’où nous viennent des épidémies. C’est le devoir d’un État moderne que d’assurer l’hygiène partout dans le territoire du pays. Ce fut réalisé en Occident, de 1880 à 1960. Aux Chinois de démontrer qu’ils sont capables de faire entrer leurs recoins les plus attardés dans le XXe siècle, avant de prétendre diriger quoi que ce soit dans notre XXIe siècle. Lire la suite « Covid-19 et Chinoiseries ou comment se présenter en sauveur ! »

À qui profitent les politiques publiques ?

À qui profitent les politiques publiques ?.jpeg

En France et en Europe, les populations issues de l’immigration sont devenues les bons clients des politiques publiques.

La politique de la ville fête ses 40 ans, le Fonds Social Européen ses 60 ans. Vous connaissez la première avec ses avatars : zones d’éducation prioritaire, zones urbaines sensibles, plans banlieues, contrats de ville, écoles de la deuxième chance… Le second, le FSE, plus méconnu, n’en est pas moins généreux avec ses milliards déversés à tous les pays pour leurs politiques de l’emploi, de l’insertion et de lutte contre les discriminations. L’État-providence existe encore pour certaines catégories. De plus en plus, des politiques publiques à l’unisson d’une discrimination positive assez discrète, concentrent des crédits vers des territoires et certains publics. Lire la suite « À qui profitent les politiques publiques ? »