France. Effroyable. Chômage à 30 % et il n’y a pas d’erreur.

par  | 10 Avr 2020 |

Vous devez, nous devons tous bien comprendre ce qu’il se passe pour saisir l’impasse économique dans laquelle nous nous trouvons collectivement.
Je ne pense pas que la politique économique suivie par ce gouvernement jusqu’à présent ait été la bonne et je ne me suis jamais privé de le dire.
Pour autant, il y a des éléments structurels dans notre modèle même qui dépassent l’action publique dans un cadre établi, en effet le problème est justement le cadre. Nous y reviendrons.
Regardez ces chiffres.
La population active française est de 29 millions de Français.
Mais en temps normal sur ces 29 millions en gros 2.5 millions sont au chômage et 26 travaillent.
Cela veut dire que 26 millions font vivre les 67 millions de Français.
Aujourd’hui, nous avons 7 millions de concitoyens en chômage partiel plus les 2.5 millions initiaux. Nous avons donc environ 10 millions de chômeurs sur une population active de 29… en gros le taux de chômage est désormais dans notre pays de 30 %… et ce n’est pas fini.
Dit encore autrement nous avons 19 millions de Français qui tentent de faire vivre 67 millions de personnes.
Plus ce nombre diminue, plus vous voyez la paupérisation de notre pays et plus la France s’enfonce dans une crise durable.

Source chiffre chômage partiel 7 millions de personnes le Figaro ici
Charles SANNAT

http://by-jipp.blogspot.com/2020/04/france-effroyable-chomage-30-et-il-ny.html

La droite et l’identité nationale Entretien avec Paul François Paoli

La doite et l'identité nationale.jpeg

Écrivain et journaliste au Figaro, Paul François Paoli a beaucoup écrit sur la droite et sur l’identité nationale, depuis Comment peut-on être de droite ? (1999) jusqu’à La France sans identité, pourquoi la République ne s’aime plus ?(2008). Il appelle à une union des droites, sans exclusive, seule façon de replacer l’identité au cœur des débats.

Le Choc du mois : Votre dernier livre traitait de la question de l’identité nationale avant même que le débat fût initié par Nicolas Sarkozy. Comment avez-vous jugé celui-ci ?

Paul François Paoli : Je ne pouvais pas être contre cette initiative puisqu’elle corrobore l’idée que je défends dans mon livre. A savoir que la France souffre d’un déficit symbolique d’identité. Sarkozy a essayé d’y répondre par l’organisation de ce débat. C’était une bonne idée. Son issue a malheureusement étayé ma thèse les Français ne semblent plus guère capables de savoir qui ils sont. Lire la suite « La droite et l’identité nationale Entretien avec Paul François Paoli »

Crise économique et sanitaire : la France va offrir 1,2 milliard d’euros à l’Afrique, et l’UE 20 milliards à l’Afrique en particulier

De nombreux Français, artisans, commerçants, indépendants, sans parler  des PME et TPE commencent à se retrouver dans une situation catastrophique. Mais leur argent, arraché abusivement par le fisc, va servir à autre chose.

D’une part, la République va arroser un peu l’Afrique, comme d’habitude, alors que le sentiment antifrançais s’y développe continument.

« La France va accorder une aide de «près de 1,2 milliard» d’euros pour la lutte contre la propagation du Covid-19 en Afrique, a annoncé mercredi le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.
«Les besoins sont immenses», a-t-il souligné, selon le texte de son intervention, en appelant à renforcer «les systèmes de soins» en Afrique ainsi que «les capacités de détection et de recherche scientifique en appuyant la recherche africaine». Il faut aussi «assurer une mobilisation financière considérable», a insisté le chef de la diplomatie française en invitant le G7 et le G20 à oeuvrer en ce sens. » (source Figaro) Lire la suite « Crise économique et sanitaire : la France va offrir 1,2 milliard d’euros à l’Afrique, et l’UE 20 milliards à l’Afrique en particulier »

Macron et la distanciation sociale, par Arisitide Renou.

Bon, écoutez, les gueux, ça suffit maintenant vos jérémiades.

Vous êtes contagieux ou présumés l’être, par principe, parce que vous êtes des gueux. Vous ne savez pas prendre soin de vous-mêmes, vous n’êtes pas raisonnables. Vous êtes comme les enfants : on vous donne le petit doigt et vous prenez le bras tout entier. Vous avez besoin qu’on décide à votre place, qu’on vous dise quoi faire. Si on vous laissait faire… mieux vaut ne pas y penser, de toute façon on ne vous laissera pas faire.

Lire la suite « Macron et la distanciation sociale, par Arisitide Renou. »

Quand la science sert de cache-sexe*

eric-zemmour-justice-djihad.jpg

Par Eric Zemmour

La science a pris le pouvoir. Le Président n’a pas un mais deux conseils scientifiques pour l’entourer. Le premier ministre ne prononce plus une phrase sans citer le patron de l’OMS. Le ministre de la Santé avoue qu’il consulte les médecins avant de prendre ses décisions. La science dirige les moindres pas de la politique, qui est fière de son assujettissement. C’est le triomphe du saint-simonisme qui, dès le 19e siècle, prophétisait le remplacement du « gouvernement des hommes » par le « gouvernement des choses ». Mais voilà, la science n’est pas la vérité ; elle est, comme le dit fort pertinemment Henri Guainoune méthode pour accéder à la vérité. L’histoire des sciences est pleine de bruit et de fureur, comme toute histoire humaine. Les querelles de doctrines et d’ego ne sont pas moins fiévreuses que dans la politique, les affaires, l’administration, l’armée, la justice, la littérature, l’art, le journalisme, etc. Lire la suite « Quand la science sert de cache-sexe* »

« L’Europe ne sera sauvée que par une remise en cause du dogme libre-échangiste »

L'Europe ne sera sauvée que par une remise en cause du dogme libre-échangiste.jpegEntretien avec Jean-Luc Gréau

Jean-Luc Gréau n est pas vraiment un agité altermondialiste. Cadre au CNPF puis au MEDEF pendant trente-cinq ans, c’est un économiste iconoclaste qui nourrit sa réflexion aux meilleures sources Smith, Schumpeter et Keynes. À la différence de bon nombre de ses pairs, il a vu venir la crise, comme il la voit aujourd’hui se poursuivre. Un économiste avisé. L’espèce est rare.

Le Choc du mois : Quelles sont selon vous les nouveautés radicales qui caractérisent la globalisation économique mise en place dans les années 1980-1990, et dont vous dites qu’elles ont changé la nature même du libéralisme économique ?

Jean-Luc  Gréau : Nous percevons maintenant avec netteté les deux orientations cruciales qui ont ouvert la voie à la transformation économique et financière de ces trente dernières années. Une première orientation est donnée par la subordination de l’entreprise aux volontés expresses de ces actionnaires puissants que sont les fonds de placement. La personne morale « entreprise » a été instrumentalisée et abaissée au rang de machine à faire du profit (money maker). Le phénomène est manifeste pour les sociétés cotées qui ne sont pas protégées par un capital familial ou par des actionnaires de référence, mais il affecte aussi beaucoup de sociétés non cotées, contrôlées par des fonds dits de « private equity » qui ont les mêmes exigences que les actionnaires boursiers. Lire la suite « « L’Europe ne sera sauvée que par une remise en cause du dogme libre-échangiste » »

Dans Marianne, le coronavirus annonce « la fin du capitalisme néolibéral », selon le chef économiste de la banque Natixis.

433097502.jpgLe temps du capitalisme néolibéral, qui a misé sur la globalisation, la réduction du rôle de l’Etat, les privatisations et la faiblesse de la protection sociale, est révolu selon Patrick Artus, chef économiste de la banque Natixis.

Ce n’est pas un poisson d’avril. Très productif en analyses, le chef économiste de la banque Natixis Patrick Artus a publié le 30 mars une note où il prédit tout simplement « la fin du capitalisme néolibéral » à cause de la crise du coronavirus. Ces dernières années, cet économiste s’est habitué à sortir, une fois de temps en temps, des sentiers battus de la pensée dominante. Il avait notamment clamé haut et fort que « Marx avait raison » en février 2018. Lire la suite « Dans Marianne, le coronavirus annonce « la fin du capitalisme néolibéral », selon le chef économiste de la banque Natixis. »

Multiplication des appels à la prière musulmans en France – L’incroyable lâcheté du gouvernement face à la provocation

Lyon, Valentigney, Bischwiller, Colmar, Montpellier… Depuis plusieurs semaines, un nombre croissant de mosquées « françaises », sous couvert d’apporter leur soutien au personnel soignant, en profitent pour faire retentir chaque jour l’« adhan », l’appel à la prière musulman lancé par le muezzin. Une initiative qui, derrière les explications se voulant rassurantes des responsables musulmans, témoigne en réalité de leur volonté de renforcer leur présence sur notre sol et constitue donc une nouvelle provocation à l’encontre des autorités françaises. Or, non contentes de laisser faire, celles-ci vont même jusqu’à cautionner ce qui n’est rien d’autre qu’une nouvelle démonstration de force.

« Il n’est plus possible de regarder ailleurs »

Lire la suite « Multiplication des appels à la prière musulmans en France – L’incroyable lâcheté du gouvernement face à la provocation »

Eric Zemmour : « En 40, on avait l’image de la meilleure armée du monde. Aujourd’hui, on croyait avoir le meilleur système de santé du monde. On s’est ridiculisé. On voit le résultat »

J0h6UeXj4UbUrbpn?format=jpg&name=small

Eric Zemmour évoque l’humiliation de la France dans la crise du Coronavirus dans Face à l’Info du 9 avril sur CNEWS : « En juin 40, on pensait avoir la meilleure armée du monde. Aujourd’hui, on pensait avoir le meilleur système de santé du monde. On voit le résultat !! ». « Emmanuel a été élu par les gagnants de la mondialisation, ceux qui vivent en métropole, en méprisant les autres. Et depuis le début de son quinquennat, il passe son temps à en payer le prix, comme si c’était une punition divine !! »

Lire la suite