Ivan Rioufol : « Cela fait 40 ans que la France périphérique est délaissée, la priorité va aux cités ! »

rioufol-1.png

À l’occasion de la publication de son dernier essai Les TraîtresBoulevard Voltaire a rencontré Ivan Rioufol.

L’auteur revient sur cette France des oubliés qui a un sentiment de trahison de la part des élites et n’a pas sa place dans une « république qui les ignore ».

L’affaire Griveaux et la gluante comédie mélodémocratique

L’affaire Griveaux et la gluante comédie mélodémocratique

Author: Pierrick Tillet

Quand est sortie ce matin la nouvelle de la sextape de Benjamin Griveaux en Rocco Siffredi de série Z, je me suis dit que cette affaire vaseuse allait donner l’occasion  à un personnel politico-médiatique déconsidéré de se redonner une vertu à bon compte. Bingo !
Entendons-nous, je me fous de “la bite à Griveaux” comme d’une guigne.
Une histoire de cul ne concerne que le propriétaire du cul (et celles ou ceux avec qui il le partage). Dans une société saine, une petite branlette devrait juste faire rire, et même rassurer sur la santé de celle ou celui qui s’y adonne.
Et bim, c’est quand Griveaux nous prouve la sienne qu’il tombe !
J’avoue avoir éprouvé une certaine frustration de voir cet imbécile tomber pour une vidéo privée même pas bandante, alors que ce sont ses moult égarements précédents, sur les hommages aux victimes du Vel’ d’Hiv’, sur la délocalisation de la gare de l’Est, sur les fréquentations d’un musée Carnavalet fermé pour cause de rénovation, qui auraient dû instantanément l’expédier dans la fausse commune des salopards.
Une classe polico-médiatique dégoulinante jusqu’à l’écoeurement
À peine ce pâle vermisseau humilié, la classe politico-médiatique se mit à dégouliner à n’en plus finir sur la démocratie bafouée ?
Lire la suite

André Bercoff dénonce un réseau de demandeurs d’asile coupable de viols de masse en Angleterre (Vidéo)

André Bercoff dénonce un réseau de demandeurs d’asile coupable de viols de masse en Angleterre et en Ecosse. Extrait tiré de l’émission « Bercoff dans tous ses états » (Sud Radio) du 11 février 2020.

https://www.tvlibertes.com/actus/andre-bercoff-denonce-un-reseau-de-demandeurs-dasile-coupable-de-viols-de-masse-en-angleterre

Benjamin Griveaux jette l’éponge à Paris : La République en marche s’ébranle…

benjamin-griveaux-l-ancien-chalonnais-est-candidat-la-republique-en-marche-(lrem)-aux-elections-municipales-de-paris-2020-photo-philippe-lopez-afp-1574339782.jpg

Nicolas Gauthier Boulevard Voltaire cliquez ici

C’est le gag matinal de ce vendredi 14 février. Benjamin Griveaux est l’invité d’Alba Ventura sur RTL. Et Yves Calvi d’annoncer que l’entretien a été annulé au dernier moment pour raison de « vidéo à caractère sexuel » impliquant l’ancien porte-parole du gouvernement et prétendant à la mairie de Paris.

Enquête faite dans les heures qui suivent, la vidéo existe bel et bien. Elle est très explicite. Mais, comment dire… Manifestement filmée sur téléphone portable, le principal incriminé, fort d’un réveil triomphant, s’y livre à un assez joli exercice de tirlipompon sur le chihuahua. Un polissage de chinois ; en plein coronavirus, ça tombe à pic. Un cinq contre un, si vous préférez. On n’y voit, certes, pas son visage, mais l’essentiel y est, dira-t-on. Lire la suite « Benjamin Griveaux jette l’éponge à Paris : La République en marche s’ébranle… »

Trafic de migrants, 200€ pour passer d’Italie en France

Ils demandaient 200€ pour un passage clandestin en France. Le payement, auquel il ne fallait pas que manque un seul centime sous peine de se voir laisser sur place, était anticipé. 10 passeurs ont été arrêtés hier à la frontière de Vintimille, au cours de l’opération baptisé Sciarun, le nom arabe de Charon, le fameux passeur de l’au-delà dans la mythologie antique. Ils sont accusés d’avoir favorisé l’immigration clandestine.

Parmi les arrêtés, se trouvent des Algériens et des Tunisiens mais également une femme albanaise et un homme français. Les « clients » étaient tous des « migrants » de diverses nationalités, mais surtout des Africains, repérés par les trafiquants dans des quartiers et des bars de Vintimille fréquentés par les clandestins. Le passage d’Italie en France se faisait en voiture, train ou autobus. Lire la suite « Trafic de migrants, 200€ pour passer d’Italie en France »

LA BOMBE EUROPÉENNE

Rafale-EC.jpg

Ce vendredi 7 février, le Président de la République a prononcé un grand discours sur la stratégie de défense et de dissuasion devant les stagiaires de la 27ème promotion de l’Ecole de Guerre. Le texte est sur le site de l’Elysée. Dans cette longue adresse polémologique à la Nation, qui a le mérite de cadrer la politique de défense française, M. Macron explique que la protection des citoyens, des territoires et l’existence même de la nation sont les objectifs de notre force de frappe dotée du strict nécessaire, Forces aériennes stratégiques et sous-marins lanceurs d’engins. Sauf que dans un protocole de dissuasion nucléaire, ce ne sont pas les ogives qui comptent ! L’arme n°1 c’est le Président lui-même. Lire la suite « LA BOMBE EUROPÉENNE »

Etats-Unis : faible enthousiasme pour la primaire démocrate

Etats-Unis : faible enthousiasme pour la primaire démocrate

Selon Christian Daisug dans Présent :

[…] Trois remarques sur ces primaires qui dureront jusqu’à l’été : une faible participation dénuée d’enthousiasme, surtout parmi les jeunes ; avec Sanders, le succès – très relatif – d’un socialiste révolutionnaire qui n’emporte l’adhésion que d’un quart de la gauche ; enfin, le tassement de la campagne de Biden qui représentait jusqu’ici l’espoir des libéraux.

Sanders est loin de pouvoir pavoiser. Bien sûr, il semble être capable de combattre en tête du peloton. Mais cette image flatteuse cache deux terribles réalités qui le poursuivront longtemps. D’abord, sa performance de mardi [25,7%] se situe bien en deçà de celle qu’il avait réalisée dans ce même New Hampshire en 2016 contre Hillary Clinton. Il y a quatre ans, Sanders avait obtenu 152 000 voix. Et il s’était placé loin devant sa rivale. Mardi, il a péniblement rassemblé 64 000 voix et ne bat Buttigieg que de justesse. Ensuite, son socialisme inquiète. Son étatisme insidieux et sa redistribution des richesses n’ont pas vraiment convaincu. Sanders, qui est lui-même millionnaire, a cru bon de flirter avec la gauche radicale et d’intégrer à son programme l’ouverture des frontières, une assurance pour les illégaux, de massives dépenses gouvernementales, une flambée des impôts « pour les riches » et une multiplication de la réglementation industrielle. Le scenario idéal pour l’inflation, le chômage et une nouvelle désindustrialisation.

Lire la suite « Etats-Unis : faible enthousiasme pour la primaire démocrate »

Le libéralisme : à l’origine de toutes les gauches.

2737274333.10.jpgNotre ami Christian Vanneste écrivait ici, il y a quelques jours, que le libéralisme n’est pas une idéologie parce qu’il y a un grand nombre de courants en son sein. Mais il en va de même pour le socialisme, pour le nationalisme ou pour le conservatisme, ce qui n’ôte rien à leur caractère idéologique.

Les libéralismes ont un socle commun, l’individualisme ; or, c’est précisément l’individualisme, lequel est au cœur du libéralisme depuis ses origines au XVIIe siècle, qui pose problème parce qu’il affirme que les communautés (dont les communautés nationales) sont des illusions.

Lire la suite « Le libéralisme : à l’origine de toutes les gauches. »

Griveaux : quand la République cannibale dévore ses valets.

20056929lpw-20057003-article-paris-municipales-benjamin-griveaux-jpg_6911422_660x281.jpg

L’avis de Jean-François Touzé

Un peu plus d’un an après avoir courageusement fui de son ministère lors d’une manifestation des Gilets jaunes, Benjamin Griveaux, tout à la fois méprisable petit marquis poudré et roquet aboyant de la macronie, doit être à nouveau exfiltré : cette fois, de sa campagne municipale parisienne.
Décidément, l’ancien Porte parole du gouvernement n’a guère de chance avec les engins élévateurs…

Benjamin Griveaux n’est, pour autant et quelques soient ses frasques, que l’enseigne blème d’un régime décomposé, d’un Système liquéfié, d’un État décadent et corrompu, d’une République agonisante devenue — transparence oblige, réseaux sociaux commandent et règlements de comptes exigent — cannibale de ses propres valets.
Non l’affaire Griveaux n’est pas une menace mortelle pour la démocratie comme le répète depuis ce vendredi matin la voix officielle du totalitarisme bienpensant. 
C’est, au contraire ce que la Caste au pouvoir nomme démocratie qui est la mort des peuples.