Les stars françaises du show-biz et les gilets jaunes

Séquence détente…

Une vidéo sans prétention, mais loin d’être vide de sens…

Avec l’humour qui les caractérisent, Bolloch et Gaccio interpellent ici les stars du show-biz sur leur engagement dans le mouvement des gilets jaunes.

Et le résultat est délicieux…

« ‘Culé ! »

Qui décide de nos peurs ?

Numériser.jpeg

Jamais sans doute société n’avait tenté de taire ses peurs en gérant l’atmosphère anxiogène qu’elles produisent en faisant appel soit à la justice soit à une sorte de mise en scène manichéenne des bonnes et des mauvaise peurs, des peurs interdite et de peurs encouragées.

C’est devenu un truisme de dire que nous nous trouvons dans une société de plus en plus violente. Qui dit violence dit peur de la violence. De même que, dans les sociétés occidentales, la violence est partout : elle est dans un regard échangé, dans un cambriolage en pleine après-midi, dans une manière de conduire sa voiture… De même la peur, qui anticipe sur la violence, se nourrit de ces violences quotidiennes elle croît de cette insécurité chronique et se niche comme à demeure au creux de nos ventres. Lire la suite « Qui décide de nos peurs ? »

Une si longue crise

6a00d8341c715453ef0240a4f6d1d7200b-320wi.jpgLe 11 décembre tout le monde s’étonnait, y compris chez les macroniens. Les annonces du Premier ministre se révélaient contradictoires. Braquant la CFDT, elles prolongeaient, et durcissaient, le conflit social en cours.

Or, le même jour, l’Agence France Trésor révélait que l’État central parisien s’apprête à émettre, au cours de l’année 2020, de nouveaux emprunts à hauteur de 205 milliards d’euros. Cet accroissement de la dette servira, il est vrai, à payer une partie des déficits sociaux et à honorer certaines échéances. Les technocrates omni compétents qui gèrent nos Finances se frottent les mains car ils continuent, dans cette course à l’abîme, à bénéficier de taux négatifs. Le Trésor Public ne recule pas, qu’on se le dise : il se replie sur des positions déterminées l’avance.

Cette nouvelle, est passée bien sûr, largement inaperçue. Ni les présentateurs des grands médias, ni les observateurs agréés ne cherchent à focaliser le grand public sur ce détail qui fâche. Lire la suite « Une si longue crise »

Le Brexit ouvre la voie au Frexit

1512980MD3476098-cd120-800x445.jpg

Ainsi, les britanniques ont enfin réussi à se débarrasser de l’Union Européenne, malgré toutes les manœuvres dilatoires des traîtres qui les gouvernaient

Ainsi, les britanniques ne seront plus assujettis à aucun des caprices des commissaires de Bruxelles, qui prennent depuis l’origine leurs ordres auprès des multinationales (et du gouvernement US).

Ils vont enfin pouvoir régir leur droit du travail comme ils l’entendent, gérer leurs caisses de retraite comme ils le souhaitent, empêcher les délocalisations qui ne leur conviennent pas, en bloquant, s’ils le désirent, la libre circulation des capitaux. Lire la suite « Le Brexit ouvre la voie au Frexit »

Algérie : dialogue aujourd’hui, répression demain, nouvelle vague migratoire bientôt.

870x489_alger.jpg

Un communiqué du Parti de la France :

La victoire dès le premier tour – malgré une abstention majeure et les manifestations persistantes dans la capitale – d’Abdelmajid Tebboune qui devient ainsi le nouveau Président de l’Algérie concrétise la volonté du Système militaro-industriel qui dirige le pays depuis des lustres avec la complicité du FLN, de ne rien abandonner ni de ses prérogatives ni de ses privilèges ni de son pouvoir.
Proche du Chef d’Etat major Ahmed Gaïd Salah, Tebboune était le candidat de l’armée dont il sera le faux nez.
A noter que le candidat islamiste arrive en seconde position. Systèmo-compatible, il sera un allié choyé par le nouveau pouvoir. 
Lorsque bientôt viendra le temps de siffler la fin de la récréation et celui de la reprise en main, la répression qui se substituera au « dialogue » n’aura rien de printanière. Le choc qui s’en suivra se traduira alors inévitablement par des dizaines, voire des centaines de milliers, de nouveaux « demandeurs d’asile » qui traverseront la Méditerranée vers la France.
Le Parti de la France lance dès aujourd’hui un signal d’alerte que les pouvoirs publics seraient pour une fois avisés d’entendre.

Réforme des retraites : le régime spécial des sénateurs ne sera pas supprimé mais « adapté »

Pointé du doigt depuis plusieurs jours par le gouvernement et la majorité LREM, le Bureau du Sénat a confirmé jeudi que le régime de retraites des sénateurs serait « adapté », « dès lors que la loi portant réforme des régimes de retraite sera promulguée ».

Le président du Sénat Gérard Larcher a assuré jeudi 12 décembre au micro de Public Sénat, qu’une fois la réforme des retraites votée, il mettrait en place « le groupe de travail du bureau du Sénat pour faire évoluer le régime de retraite des sénateurs ». Pas question pour lui de laisser se propager l’idée que les sénateurs échapperaient à la réforme de leur propre régime spécial, mais pas question pour lui d’y renoncer pour autant.

Le sénateur des Yvelines a rappelé qu’à chaque précédente réforme des retraites – 2003, 2010, 2014 – le Sénat avait « ajusté » son régime : en supprimant par exemple tout d’abord le système de double cotisation, qui permettait jusqu’en 2010 à un parlementaire d’atteindre 37,5 annuités en vingt ans de mandat, remplacé par un système de retraite complémentaire par points ; en augmentant progressivement la durée de cotisation, alignée sur celle de la fonction publique ; et enfin en allongeant, comme dans le régime général, l’âge de départ à la retraite. Lire la suite « Réforme des retraites : le régime spécial des sénateurs ne sera pas supprimé mais « adapté » »

La vérité sur la situation réelle de l’économie française

bust-2794420_960_720-845x475.jpg

L’économie française va mal, très mal. Et aujourd’hui, le ressenti de la base est sans appel : il n’y a plus d’argent. Voilà ce qu’on entend partout dans les rues de nos villes, dans nos villages. Tous les acteurs qui sont sur le terrain, dont je suis, le constatent : nous n’avons jamais connu une situation aussi dégradée, avec en particulier un cruel manque de liquidités.

Commerçants, artisans, PME, agriculteurs et même professions libérales font face à la baisse continue du pouvoir d’achat des Français qui obère les chiffres d’affaires et complique la situation de tout le monde. Et les statistiques idéalisées, sur le chômage, la consommation, n’abusent plus personne, car la France d’en bas voit bien que ça va mal, il suffit de regarder le tiroir-caisse pour comprendre que les chiffres annoncés sont biaisés. Lire la suite « La vérité sur la situation réelle de l’économie française »

« Lire Christophe Guilluy », par Jean-Gérard Lapacherie

Le-Crépuscule-de-la-France-den-haut.jpgChristophe Guilluy porte une lumière crue sur les réalités de la France dans Fractures françaises (2010, Bourin, et 2013, Champs, Flammarion), La France périphérique : comment on a sacrifié les classes populaires (Flammarion, 2014), Le Crépuscule de la France d’en haut (Flammarion, 2016). Le principal mérite de ces livres, d’un peu plus de 200 pages chacun, à la mise en pages aérée, est de décrire clairement et d’expliquer avec beaucoup de force ce qui se passe en France depuis une trentaine d’années. Lire la suite « « Lire Christophe Guilluy », par Jean-Gérard Lapacherie »