Colloque Polémia – Comment résister à la dictature macronienne, par Francis Bergeron

forum-dissidence-EKEsrjNWwAAjv9m (1).jpg

9497-20191126.jpg« Dictature Macron ? Les voies de la résistance » : le thème de la journée organisée par Polémia samedi aurait pu semblait quelque peu polémique et outrancier, il y a deux ans. A l’époque, l’homme et son équipe passaient pour des libéraux, dans le mauvais comme dans le bon sens du terme. La présence d’Edouard Philippe ou de Bruno Le Maire, ex-LR, qui se disaient adeptes à tous crins de la liberté, laissait supposer que sur ce point, au moins, nous ne risquions pas vraiment une évolution dictatoriale.

Mais la crispation actuelle du pouvoir s’accompagne de mesures de plus en plus liberticides. Présent en sait quelque chose, avec cette décision du 29 octobre dernier qui l’a privé d’une aide publique destinée à « assurer le pluralisme de la presse écrite quotidienne ». C’est dire si le colloque de Polémia tombait à pic. Lire la suite « Colloque Polémia – Comment résister à la dictature macronienne, par Francis Bergeron »

Féminicides : Le Grenelle de l’incompétence et du mensonge – Journal du lundi 25 novembre 2019

Regarder la video

Féminicides : Le Grenelle de l’incompétence

Ce lundi, le premier ministre Edouard Philippe a présenté les 40 mesures censées s’attaquer aux violences faites aux femmes. Des propositions qui viennent donc s’ajouter à un arsenal déjà existant qui n’est tout simplement pas appliqué.

#Noustoutes : la manif’ qui ne dit pas tout

Bloomberg, un milliardaire à l’assaut de la Maison-Blanche

Le milliardaire et ancien maire de New-York, Michael Bloomberg, a annoncé sa candidature à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle américaine. S’il ne compte pas lésiner sur les moyens pour succéder à Donald Trump, sa présence est loin de faire l’unanimité chez les ânes démocrates.

Le Forum de la dissidence fait le plein

L’actualité en bref

https://www.tvlibertes.com/feminicides-le-grenelle-de-lincompetence-journal-du-lundi-25-novembre-2019

Drôle de drame

noir et blanc.jpg

Le billet de Patrick Parment

Le paysage politique n’a guère évolué depuis qu’Emmanuel Macron l’a explosé aux dernières présidentielles. A gauche comme à droite, on compte les morts. A gauche, les Insoumis de Jean-Luc Mélenchon avaient fait une belle percée avant de quasiment disparaître des écrans depuis qu’il a décidé de se faire rare. Les Verts s’étaient mis à espérer au lendemain de leur bonne prestation aux européennes. Mais ces élections sont un piège et Yannick Jadot peine à figurer comme figure de proue de ce courant disparate. A gauche toujours, Olivier Faure ne représente plus grand-chose. Et Raphaël Glucksmann encore moins.

A droite, Christian Jacob, besogneux laboureur, a repris les rênes d’un parti où il ne fait pas, semble-t-il, l’unanimité. Mais, bon an mal an, tous se sont rallié à son panache blanc. D’autant que l’homme ne nourrit pas d’ambition extravagante. De ce marigot, un homme sort du lot, François Baroin, authentique politicard dans sa version la plus éculée et franc-maçonne. En digne héritier d’un Chirac qui a fait sa carrière, cette parfaite nullité intellectuelle manque d’envergure. Masquant une ambition présidentielle, il n’en a pas moins déclaré que si Macron « faisait le job », il ne se présenterait pas contre lui. Courageux le mec ! Quant au grassouillet Gérard Larcher, patron des sénateurs, il clame sur tous les toits, dans la série Sœur Anne ne vois-tu rien venir ?, qu’il refuse le duel à venir Macron/Le Pen. Sauf qu’en l’état actuel des choses, c’est le scenario le plus probable. Lire la suite « Drôle de drame »

Politique-Eco n°238 avec Bruno Racouchot – Brésil : mythes et désinformation sur la 8ème puissance mondiale

Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Bruno Racouchot, fondateur de la société Comes (Paris, Rio, Toronto) pour son livre : »Brésil – corruption, trafic, violence, criminalité – Vers la fin du cauchemar ? (Editions ESKA).

1) Un grand pays mal connu des Français

– 15 fois la France, huitième puissance mondiale
– Pays jeune, dynamique et fortement résiliant
– Un taux record d’homicides (31/100 000)
– 28 octobre 2018 : élection de Bolsonaro, non un basculement idéologique mais le rejet de la corruption et de la criminalité
– Gauche et droite confondues dans le même opprobre
– Une géographie de la violence, quartiers et Etats
– Le soutien des militaires, les plus respectueux de la Constitution mais attachés à la souveraineté brésilienne
– Une constitution sociale et fédérale mais rien de prévu pour la sécurité
– Sergio Moro, ministre de la justice et ancien juge anti-criminalité : le commencement de la fin du cauchemar
– Les images du Brésil vues de France : confusion et ignorance
– La part volée par la corruption, estimée à près de 6% du PIB Lire la suite « Politique-Eco n°238 avec Bruno Racouchot – Brésil : mythes et désinformation sur la 8ème puissance mondiale »

En quoi l’islam n’est-il pas politique ?

En quoi l’islam n’est-il pas politique ?

C’est l’un des sujets qui sera traité samedi prochain lors du colloque organisé par Chrétienté Solidarité et l’AGRIF. La plupart des politiques et commentateurs répètent presque tous :

« Le problème, ce n’est pas la religion musulmane, ce n’est pas l’islam, le problème, c’est l’islam politique ».

Bernard Antony pose la question :

Mais où donc l’islam n’est-il pas politique ?

N’est-elle pas une internationale politique l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), avec ses 57 États membres, organisation intergouvernementale dont le siège est à Djeddah en Arabie et qui possède une délégation permanente à l’ONU ?

À l’échelle planétaire, existe-t-il une autre organisation confessionnelle dont les membres soient exclusivement des États ? L’islam n’est-il pas politique dans ses livres sacrés ? Le Coran et les Hadîths ? Ne l’est-il pas dans le Coran où est sans cesse martelé « Obéissez à Allah, obéissez à son prophète ! » ?

Et ce prophète, Mahomet, le modèle à imiter en tous domaines, ne fut-il pas à la fois chef religieux, chef de guerre, chef politique, et ordonnateur des mœurs ?

Lire la suite « En quoi l’islam n’est-il pas politique ? »

« La France est divisée en trois : les métropoles, les banlieues, et la France périphérique délaissée. » – Eric Zemmour

« La France est divisée en trois : d’une part, les métropoles, avec les vainqueurs de la mondialisation en centre-ville et les banlieues qui ont accédé au cœur des moteurs de la mondialisation, et la France périphérique délaissée. […]
La logique économique et sociologique des métropoles finit par l’emporter. Ces deux mondialisations finissent par se rejoindre au second tour de l’élection présidentielle, pour voter Emmanuel Macron. » – Eric Zemmour dans la chronique « Les insolences d’Eric Zemmour » (Le Figaro) du 19 novembre 2019.

https://www.tvlibertes.com/actus/video-la-france-est-divisee-en-trois-les-metropoles-les-banlieues-et-la-france-peripherique-delaissee-eric-zemmour

Le Baroin d’essai a déjà fait pschitt !

Ce fut son heure de gloire : 19-22 novembre 2019.
Trois jours pendant lesquels tous les médias ont forgé de toutes pièces un scénario alternatif au duel Macron-Le Pen.
Un homme parvenait, sur deux critères dans un sondage, à dépasser l’actuel Président : François Baroin.
L’ex-Harry Potter de la droite, le protégé de Chirac.
Il n’en fallait pas plus pour faire monter une mayonnaise, un second tour Macron-Baroin ! Franceinfo : « Congrès des maires : un duel Macron/Baroin ? Et si, derrière le Congrès des maires de France, mardi 19 novembre, se cachait déjà le duel de la future élection présidentielle ? Le président LR de l’Association des maires, François Baroin, a le vent en poupe. »
Du vent, c’est certain.
Et jamais, bien sûr, on n’envisageait l’hypothèse que cette nouvelle étoile montante pût éliminer Macron au premier tour.
Non, celle qu’il faut éliminer, c’est toujours la même.
Cela fait partie de la règle du jeu de base, avant même d’aligner les petits chevaux.
D’ailleurs, ledit Baroin est actuellement incapable d’accéder au second tour, scotché sous la barre des 10 % avec ses petits camarades Pécresse et Bertrand.
Donc, pendant trois jours, nous avons assisté à la fabrication totalement artificielle d’un produit politique 100 % médiatico-idéologique.
Sur du sable, du vent.
Le Baroin d’essai fut lancé et, déjà, il a fait pschitt, selon l’élément de langage de son parrain Chirac.

Lire la suite « Le Baroin d’essai a déjà fait pschitt ! »

Dissidence française : #Municipales2020 : Découvrez la Charte des candidats de la Reconquête !

Tous les candidats soutenus ou présentés par la Dissidence Française lors des prochaines élections municipales s’engagent sur 6 points clairs et précis. Téléchargez et découvrez la Charte des candidats de la Reconquête municipale, en cliquant sur l’image ci-dessous.

Engagez-vous pour votre commune : devenez candidat !